•  

    [Livre] Comment se débarrasser d'un vampire amoureux

    Titre : Comment se débarrasser d'un vampire amoureux
    Autre : Jessica's Guide to date on the dark side
    Auteur : Beth Fantaskey

    Genre : Bit-Lit
    Série : Vampire Amoureux
    Tome : 1

    Année : 2009
    Editeur : Editions Le Masque
    Prix : 16,30€

    Suite : Comment sauver un vampire amoureux

    Jessica est une élève très douée en math. Elle craque sur Jake qui vit dans une ferme à côté de la sienne. Un jour Lucius débarque dans sa vie. Il envahit son quotidien, aussi bien au lycée qu'à la maison. Il lui révèle qu'il est un Vampire et qu'il est venu chercher sa promise : elle. Jessica fera alors tout son possible pour se débarrasser de Lucius qui ne cesse de lui faire des avances.

     

    - Un Petit Mot -

     

    J'ai la fâcheuse tendance de prendre les modes à contrepied. Ou plutôt, à m'y opposer. Surfant donc actuellement sur la vague "Twilight", j'ai voulu voir autre chose que des vampires. Ou alors, pas une histoire où le vampire serait objet désiré, roi... Et me voila face à Comment se débarrasser d'un vampire amoureux?. Autant se dire : "Super, le titre parfait !". Aller hop zou les vampires, on aime être humain et on veut continuer à l'être, laissez-nous vivre !

    J'ai entamé la lecture avec joie. J'ai lu le livre avec joie. Oui Lucius ! Oh grand Lucius ! Laisse moi vivre ma vie et va donc aller voir une autre fille qui n'aura qu'une envie : que tu la mordes ! Jessica, non. Ce n'est pas son truc. Loin de là. Elle veut continuer à vivre sa vie, que ce charmant jeune homme lui fasse des avances ou non. De toute façon, elle est intéressée par quelqu'un d'autre. Un garçon, un vrai. Un humain ! Et vlan le vampire ! Rabaissé à moins désirable qu'un humain. Quelle joie de voir Jessica lui résister ainsi ! Quel plaisir ! (Suis-je sadique?)

    Finalement, je regrette juste la mauvaise traduction du titre du livre. Le titre anglais (Jessica's Guide to date on the dark side) est plus parlant et convient mieux au contenu que le titre français.

    A cet instant vous vous dites : "Quel paradoxe !" N'est-ce pas? J'ai pensé à  la même chose.

    Je vais poursuivre mon avis sur ce livre, mais la suite contiendra du "spoil". C'est-à-dire qu'il dévoilera des parties importantes de l'histoire. Donc, si vous avez déjà lu le livre, vous pouvez poursuivre sans regret. Néanmoins, si vous n'avez pas encore fait la lecture de cet ouvrage et que vous souhaitez le faire prochainement, je vous aurai prévenu !

    Je vais sans aucun doute contredire ce que j'ai dit un peu plus tôt. Repartons dans le vrai. Oui Jessica repousse à plus d'une reprise le fameux Lucius. Ça ne durera cependant qu'un temps. Elle finira par s'éprendre de lui. A croire qu'il est impossible de résister au charme d'un vampire. Si quelqu'un en connait un, je veux bien qu'il/elle me le/la présente histoire que je puisse me faire ma propre opinion à ce sujet^^

    J'avoue avoir été un peu déçue à ce moment là, lorsqu'elle lâche prise, lorsqu'elle tombe amoureuse de Lucius. Malgré tout ça ne m'a pas empêchée de dévorer le livre jusqu'au bout sans penser une seule seconde à "encore ces histoires de vampires". Le secret de Jessica, le fait d'être née vampire, le fameux guide que lui donnera Lucius ainsi que d'autres évènements nous font sortir justement de ces "histoires de vampires dont on en a marre". L'histoire fait preuve d'originalité.


    3 commentaires
  • [Manga] Kamikaze Kaitou Jeanne

    Titre : Kamikaze Kaitou Jeanne
    Auteur : Arina Tanemura

    Type : Shojo
    Statut : Terminé
    Volumes : 7

    Année : 1998-2000
    Editeur : /

    Adaptaté en anime sous le titre de Kamikaze Kaitou Jeanne

    Maron Kusakabe est la réincarnation de Jeanne d'Arc, aussi appelée Kaitou Jeanne, une mystérieuse voleuse du nom de Jeanne. Ses vols sont commis la nuit. Le jour elle est une lycéenne comme une autre. Elle cache son identité secrète aux yeux de ses camarades, en particulier à Miyako Toudaiji, sa meilleure amie, qui aide son père à attraper Jeanne.
    Un beau jour Chiaki Nagoya emménage à côté de chez elle. Il va à la même école qu'elle et aura une place à côté d'elle en classe! Depuis son arrivée, un dénommé Kaitou Sinbad a fait son apparition et défi Jeanne dans sa chasse aux démons.

     

    - Un Petit Mot -

     

    [Manga] Kamikaze Kaitou Jeanne

    Ce n'est pas le premier manga dont je prends connaissance de cet auteur. Pour être exacte, c'est le troisième. J'ai auparavant vu FullMoon Wo Sagashite. Et il y a quelques temps j'ai lu Shinshi Doumei Cross. Ses dessins sont donc loin de m'être inconnus, ainsi que son travail.

    En lisant le premier chapitre j'ai néanmoins eu un peu peur. Au début tout du moins. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas accroché immédiatement. Après quelques pages j'ai même hésité à m'arrêter pour en trouver un qui conviendrait mieux à mon état d'esprit actuel. Me connaissant -sachant qu'il n'y aurait surement aucun Manga qui réussirait cela à cet instant- j'ai poursuivi la lecture de celui-ci. Et j'ai bien fait ! Arrivée à la fin du premier chapitre j'ai tout de suite enchainée avec le second. La machine était en route.

    Et elle ne put s'arrêter qu'une fois que les pages furent épuisées. J'en étais arrivée à la fin. Il n'y avait plus rien après. L'histoire était terminée.

    Je ne suis habituellement absolument pas fan des "sidestory". Ces petites histoires que l'on retrouve parfois à la fin d'un volume. Dans Kamikaze Kaitou Jeanne, il y en a trois en tout. La première apparait en cours de route, pour expliquer pourquoi Miyako tient tant à attraper Jeanne. Les deux autres se trouvent à la fin du manga, du dernier volume. Ils font office d'épilogue. Forcément, ça m'a plu. J'apprécie grandement avoir une fin posée ainsi, voir les personnages des années plus tard. On peut alors refermer le livre tranquille. Sans regret. Avec juste des rêves plein la tête.

    Ce n'est pas un manga dans lequel l'ennui peut prendre sa place. Des personnages font leur apparition au cours de l'histoire, amenant avec eux leur lot de surprise. Les personnes déjà présents depuis le début ne sont pas en reste non plus ! Ils réussiront à nous surprendre. Plus d'une fois je n'aurais pas imaginé les révélations ou les passés de certains. Le tout est raconté sur un fond d'humour.

    Une lecture agréable, plaisante, pleine de rebondissements. N'attendez plus pour vous lancer !


    votre commentaire
  •  

    [Livre] En route pour l'avenir

    Titre : En route pour l'avenir
    Auteur : Sarah Dessen

    Genre : Jeunesse, Romance

    Année : 2010
    Editeur : Pocket Jeunesse
    Prix : 18€


    Auden est une adolescente qui a de quoi faire le bonheur de ses parents. Elle est brillante, mature, jolie... Néanmoins Auden est une fille déboussollée et mal dans sa peau depuis le divorce de ses parents. Elle s'est noyée dans ses études au point de passer à côté de sa vie. Jusqu'au jour où elle rencontre Eliot, qui partage ses insomnies.

     

    - Un Petit Mot -

     

    Un "roman pour filles" comme on les appelle. Et pourtant, je me suis plu à le lire, à vivre ce qu'Auden vivait. Ou plutôt, à rattraper le temps perdu avec elle. A tel point qu'à la fin, je n'avais qu'une envie : Et si moi aussi je rattrapais le temps perdu? Essayer de se laisser aller et se lancer sans se prendre la tête. Oser faire ces choses face auxquelles on a toujours été un simple spectateur. Il ne s'agit plus de rester à l'écart en ne pensant qu'à sa réussite professionnelle. Il s'agit de vivre, tout simplement.

    Le personnage d'Auden est très attachant. Elle étudie beaucoup pour réussir, elle travaille durant l'été pour gagner un peu d'argent... Mais elle n'est pas à plaindre pour autant. Elle aime cette vie. Elle n'a pas besoin de sortir en permanence (elle ne connait pas ces choses là). Et un beau jour, elle va pourtant en découvrir les attraits.

    A travers ses yeux nous apparait Eliot. Ce jeune homme mystérieux qui va l'aider dans sa quête du temps perdu mais qui parle peu de lui. La curiosité sur son passé nous emporte, guettant ainsi les apparitions de ce personnage dans le roman.

    L'histoire est bien écrite. C'est fluide, on ne se perd pas. Un langage familier à la portée de tous (A la seule condition de savoir ce qu'est un BMX^^).


    2 commentaires
  •  

    [Anime] Kaleido Star

    Titre : Kaleido Star
    Auteur : Junichi Sato & Sho Nakamura

    Genre : Shojo
    Statut : Terminé
    Episodes : 51

    Année : 2003
    Editeur : Declic Images


    Sora Naegino débarque fraichement du Japon afin d'auditionner au Kaleido Stage, une prestigieuse scène d'acrobates. Malheureusement, suite à une tentative de vol, elle arriva en retard aux auditions. Layla, la star du Kaleido Stage, refuse de lui donner sa chance à cause de son retard. Entêtée, Sora ne perdra pas espoir. Et la chance lui sourit ! Suite à un accident, une des artistes ne peut plus assurer son rôle. Sora la remplacera... Et le Kaleido Stage lui ouvre ses portes !

     

    - Un Petit Mot -

     

    [Anime] Kaleido Star

    J'ai eu envie de m'arrêter dès le premier épisode. Quand je me suis lancée cet anime, je n'attendais déjà rien de sa part. Je le visionnais sans entrain. A cela s'ajoute qu'au début se succédaient des clichés... une fille qui débarque du Japon et qui se parle à elle même à voix haute pour nous expliquer pourquoi elle est là. Comme par hasard, elle se perdra en tentant de rejoindre le Kaleido Stage... Et puis tout va changer une fois qu'elle arrivera au Kiosque à journaux. Il faut donc surmonter les premières minutes avant que l'histoire ne débute vraiment !

    Une incohérence subsiste. Sora est japonaise. Le Kaleido Stage se trouve en Amérique. Elle peine à parler seulement au début dans les rues, jusqu'à ce qu'elle rencontre le policier. A partir de là il n'y a pus de problème de langue. C'est grandement étonnant qu'elle se débrouille aussi vite ! En même temps, il s'agit d'un Anime, si tout (ou presque) avait été en anglais, ça aurait sonné encore plus incohérent... Finalement ce n'est pas une mauvaise chose que ce choix ait été fait. De temps à autres nous sont mis des mots en anglais ou français de telle sorte qu'on sache où on se trouve.

    On regrettera les épisodes 27 et 28 qui ne sont en fait qu'un résumé des 26 premiers... Deux épisodes inutiles en somme. N'hésitez pas à les passer.

    L'épisode 26 passé, on se demande comment vont être les suivants. L'anime aurait pu se terminer à ce moment sans que ça ne me dérange. Et pourtant, l'aventure continue sur la même lignée. Si on reprend le premier épisode on comprend que non, ça ne pouvait pas s'arrêter ainsi, Sora n'avait pas atteint son but.

    Bien que je l'ai entamé avec quelques réticences, je n'ai pas pu me décrocher de cet anime une fois plongée dedans. Je dois d'ailleurs avouer avoir préféré la deuxième partie à la première, même si je n'aime pas particulièrement le personnage de Mei^^


    votre commentaire
  •  

    [Anime] Seiken no Blacksmith

    Titre : Seiken no Blacksmith
    Autre : The Sacred Blacksmith
    Auteurs : Isao Miura & Luna

    Genre : Seinen
    Statut : Terminé
    Episodes : 12

    Année : 2009
    Editeur : /

    Adapté du manga The Sacred Blacksmith


    Une guerre prit place il y a 44 ans, durant laquelle avait cours "le pacte démoniaque". Aujourd'hui, nous suivons Cécily Campbell, chevalière protégeant corps et âme la Cité. Son épée, un trésor de famille issu de son père, se retrouve brisée lors d'un combat. Luke, mystérieux homme qui la sauvera de son assaillant lorsque sa lame cassera, se trouve être un forgeron qui pourra sûrement l'aider...

     

    - Un Petit Mot -

     

    [Anime] Seiken no Blacksmith

    Cet anime fait partie de ceux que je nomme en disant qu'ils ont des "fausses fins". L'anime nous prépare a un grand combat final contre le "mal" et à la fin il est juste "reporté". Il n'a été que commencé, voire n'a pas eu lieu (le gros méchant n'ayant pas fait son apparition). Il est possible que le manga me donne le fin mot de l'histoire.

    En dehors de cela, que dire?
    Cecily Cambell, l'un des personnages principaux, évolue tout au long. J'ai regardé à nouveau le premier épisode après le dernier, les deux Cecily sont bien différentes l'une de l'autre ! Nous n'avons donc pas affaire à un personnage statique. Voir les différences entre la Cecily du premier épisode et celle du dernier épisode était assez amusant.

    Le premier gros point négatif relève sans aucun doute du petit côté "ecchi" qui va revenir tout au long. La poitrine de Cecily est souvent abordée, au moins une fois par tous les personnages principaux et secondaires... Ca devient vite lassant. Et ça ne fait pas avancer l'intrigue.
    Le second, de l'animation en elle même, qui n'est pas très bonne. A plus d'une scène j'ai été surprise par cette mauvaise "qualité".

    Malgré tout Seiken no Blacksmith reste un anime plaisant à regarder.


    2 commentaires