• [Manga] Doubt

    Titre : Doubt
    Autre : Rabbit Doubt
    Auteur : Tonogai Yoshiki

    Type : Shonen
    Statut : Terminé
    Volumes : 4

    Année : 2007
    Editeur : Ki-oon
    Prix : 30,60€ (intégrale)

    Rabbit Doubt est un jeu en vogue sur téléphone portable. Le but est simple : Parmi un groupe de lapins, il faut trouver qui est le "loup", celui qui se fait passer pour un lapin et les tue les uns après les autres. Le jeu va rattraper la réalité pour Yuu et ses amis, qui se retrouveront malgré eux piégés à jouer réellement à Rabbit Doubt.

     

    - Un Petit Mot -

     

    [Manga] Doubt

    Et on continue dans la lancée des mangas faisant partie du challenge ! Je dois avouer qu'après Marmalade Boy, j'aurais bien relu un Shojo (une sorte de gourmandise pour moi). Je me suis néanmoins dit que j'allais les garder pour plus tard, alors je me tournai vers les Shonens. Je connaissais les trois titres, dont deux que j'avais vu en anime. Conclusion : "Bon, ce sera pour une autre fois". Il reste encore les Seinens. C'est alors que je tombe sur le titre de Doubt. Un titre qui me parle, que j'ai souvent vu. Je me souvenais encore des fameuses têtes de lapins sur la couverture. Même s'il y avait du sang sur l'image, pourquoi pas après tout?

    Le résumé m'a tout de suite mise dans l'ambiance. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Battle Royale quand j'ai lu les explications du jeu. Ça allait partir en meurtres et très possiblement en bain de sang général (parmi les candidats). Autant dire que ce n'est pas du tout le genre d'histoire qui me tente particulièrement (j'y serais plutôt réfractaire). Mais il faut bien lire les mangas du challenge ! Et, heureusement pour moi, les dessins m'ont faite craquer dès la première page (non pas qu’ils m’aient effrayée, ils m’ont au contraire beaucoup plu).

    J'ai été particulièrement amusée de lire le nom du personnage principal : Yuu ! Ça devrait vous rappeler quelque chose si vous avez lu la fiche de la semaine passée. Et oui ! Yuu était aussi le garçon de Marmalade Boy ! Physiquement, ils sont assez différents (ce qui s'explique, entre autre, par la différence des dessins entre les époques). Le hasard m'aura tout de même bien portée pour tomber sur ces deux l'un à la suite de l'autre.

    Il s'agissait bien là des quelques petites choses qui ont pu me faire un tant  soit peu sourire dans ce manga. Il faut savoir que je suis une fille qui est facilement apeurée (aussi n'est-il pas étonnant qu'au cinquième chapitre à peine, j'ai allumé la lumière dans ma chambre). Lire ce genre d'histoire n'est donc pas quelque chose que je fais souvent (si je peux éviter, je choisis cette option). Ça n'empêche que ces histoires peuvent être très intéressantes !

    Donc, Doubt est un huit clos. Six personnes se retrouvent enfermées dans un même lieu et doivent trouver qui, parmi eux, est le "loup". N'étant pas une grande habituée des histoires de ce type, je ne fais pas partie de ces gens qui ont tout de suite un suspect ou connaissent très rapidement le meurtrier. Je fais plutôt partie de ceux qui suivent les personnages, qui évoluent avec eux à chaque nouvelle information donnée. J'ai donc suspecté tout le monde (ou presque, Yuu y a totalement échappé) les uns après les autres comme le voulait l'histoire. Ca donnait parfois à peu près ça :

    - C'est Eiji qui a fait le coup et qui a transporté tout le monde-là.
    - C'est qui ce nouveau qui semble en savoir long sur tout?
    - Les gens les moins suspectés sont parfois les assassins. Pourquoi pas Mitsuki alors?
    - Ah mince, lui il est mort. Donc c'est l'autre !
    - …

    Bien évidemment, je n'avais pas su deviner le coupable avant qu'il ne se montre de lui-même. Lorsqu'il révèle son identité, une question reste en suspens : Mais comment ça se peut? Malheureusement pour nous, aucune réponse ne nous est fournie. Dans le feu de l'action, je dois avouer ne pas trop y avoir pensé. Ça m'est venu un peu plus après, comme la façon dont le loup s'y est pris pour tout mettre en scène. Ce n'est pas une explication très "logique" (si je puis utiliser ce mot), ce que beaucoup de personnes peuvent ne pas apprécier.

    En revanche, ce qui m'avait davantage dérangé, c'était la raison de toute cette mise en scène. Je me souviens, en lisant le manga, avoir eu en gros le mot "Pourquoi?" s'imprimer dans mon esprit. Je trouvais la raison pas mal absurde, pas assez "importante" pour mériter de réaliser un tel jeu et de tuer autant de personnes.

    Quoique je puisse en dire, Doubt fut pour moi une bonne surprise. Les quatre volumes se lisent d’un seul trait, les uns derrières les autres (je n’aurais pas pris le risque de m’arrêter au milieu en pleine nuit). Bien que ce soit une histoire "sanglante" et très peu gaie, où le but est de faire peur au lecteur, le récit est prenant. Ce fut une bonne surprise pour moi. J’en redemanderai même !

     

    Challenge Manga


    5 commentaires
  • Marié Digby - Say It Again


    votre commentaire
  • [Manga] Marmalade Boy

    Titre : Marmalade Boy
    Auteur : Yoshizumi Wataru

    Type : Shojo
    Statut : Terminé
    Volumes : 8

    Année : 1992
    Editeur : Glénat
    Prix : 6,90€

    Adaptaté en anime sous le titre de Marmalade Boy

    À peine rentrés d'un voyage à Hawaii, les parents de Miki lui annoncent qu'ils ont décidé de divorcer. Ils lui expliquent qu'ils ont rencontré un autre couple et ont décidé tous les quatre d'échanger leurs partenaires et de se marier à nouveau. Les deux familles vont vivre sous le même toit avec leurs enfants respectifs : Miki & Yuu. Comment vont-ils réagir?

     

    - Un Petit Mot -

     

    [Manga] Marmalade Boy

    Le premier des mangas à lire pour le Challenge Manga ! Il fallait bien me lancer un jour ou l'autre (et de préférence pas un mois avant la date limite, sinon ça aurait été un peu serré pour tout lire).


    La phrase que j'avais prononcé juste après avoir lu le résumé de Marmalade Boy, juste avant de le commencer : "J'aime pas quand ça tourne autour de relation amoureuse entre frère et sœur". Je partais comme qui dirait avec un petit point négatif, bien que je l’ai rapidement mis de côté après quelques pages, l'ayant comme totalement oublié tant que Yuu et Miki n'étaient pas sous le même toit.

    Rapidement, l'histoire m'a paru étrange. Non pas qu'il y ait vraiment des faits extraordinaires (quoique), mais surtout que ce qui se passe ne peut arriver que dans une histoire : Le contexte du divorce des parents de Miki. Ses parents sont partis en voyage à Hawaii où ils ont rencontré un autre couple. Ils sont tombés amoureux. Alors, après avoir discuté tous les quatre, qu'ont-ils décidé? D'échanger leurs partenaires et de se remarier, tout simplement ! Et le pire, c'est que même lorsqu'on voit les deux familles réunies pour en parler, ça ne semble bizarre qu'à Mik. Je ne peux m'empêcher de me dire que c'est totalement voulu pour que l'on pense comme Miki et qu'ainsi on rentre plus facilement dans la peau de ce personnage (je vous rassure tout de même, tout nous est dévoilé à la fin).

    La fin du premier chapitre m'a aussi marquée. Yuu, le fils de l'autre famille, change d'école et se retrouve dans la même que Miki. Par le plus grand des hasards (bien sûr, nous sommes dans une histoire, c'est jamais fait volontairement voyons) ils se retrouvent dans la même classe. Et là ! Drame ! Un autre garçon s'entend bien avec Miki ! Mais qui est-ce? Quoi? Qui? Depuis quand se connaissent-ils? Yuu s'interroge (et va par la même occasion avoir les renseignements gratuitement de la part de Meiko, l'amie de Miki). Héhé ! T'es grillé Yuu ! J'ai déjà vu clair dans ton jeu... Miki te plait.

    Vient ensuite le tour de Ginta, le garçon à qui Miki s'était confessée quelques années auparavant. Ils sont restés amis malgré tout et passent beaucoup de temps ensemble. Dès sa scène sur le terrain de basket et avec le flashback de Miki pour nous montrer comment elle a été rejetée, tout fut limpide dans mon esprit : Il s'intéressait à elle et était jaloux de Yuu.

    Un combat de coqs s'annonçait d'entrée de jeu !

    Avant de terminer, je reviendrais juste rapidement sur cette relation amoureuse entre Yuu et Miki. N'oublions donc pas les faits : Les parents de Miki et de Yuu ont échangés leurs partenaires. Logiquement, Yuu et Miki devraient donc devenir des sortes de frères et sœurs, non? Pourtant, contrairement à d'autres histoires, il n'est à aucun moment fait mention de cela ! Non ! Pas du tout ! Les deux jeunes s'éprennent l'un de l'autre, vont sortir ensemble sans jamais penser "c'est mal ce qu'on fait, on est de la même famille". Je me suis réellement dit qu'il y avait un truc qui clochait. Les révélations de la fin ne m'ont pas aidée à faire lumière sur cette affaire. Il n'y a que le fait d'être lié "par le sang" qui puisse être dérangeant. Sinon, tout va bien, on peut sortir ensemble sans que cela ne dérange personne... Non, vraiment, y a un truc que j'ai du mal à saisir là.

    En bref c'est une petite histoire sympa, dans laquelle on ne se prend pas trop la tête. Il est vrai qu'il est très facile de deviner les relations que vont avoir les personnages (J'avais deviné dès le premier chapitre pour Ginta et rapidement pour Arimi également). Les codes standards de l'époque en matière de Shojo sont là. Étant habituée à ce type, je les repère peut être trop rapidement. Ca aura tout de même pu me faire passer le temps !

    Et si, contrairement à moi, vous avez un faible pour les relations amoureuses dans une même famille (frère-soeur) ou de type professeur-élève, n'hésitez plus !

     

    Challenge Manga


    votre commentaire
  •  

    [Drama] Personal Taste

    Titre : Personal Taste

    Pays : Corée
    Genre : Romance
    Statut : Terminé
    Episodes : 16

    Année : 2010
    Editeur : /


    La boîte d'architecture de Jeon Jin-Ho est mal en point. Pour remonter la pente, une seule solution : Réussir à décrocher le contrat avec le musée d'art. Pour ce faire, il va se faire passer pour homosexuel afin de pouvoir devenir le colocataire de Park Gaein, fille d'un célèbre architecte.

     

    - Un Petit Mot -

     

    [Drama] Personal Taste

    Il m'aura fallu plusieurs mois, mais m'y voilà ! Je peux à nouveau regarder des dramas sans tomber devant une page "vidéo indisponible dans votre pays". Du coup, j'ai pu commencer Personal Taste, un drama conseillé par Lawsama.

    Je me souvenais de l'histoire en commençant le premier épisode et j'ai été quelque peu déçue que, sur les 40min, ce ne soit toujours pas enclenché. Alors oui, on pose le contexte, ce qui va permettre à toute la suite d'avoir lieu sans que ça ne me paraisse soudain, mais tout de même ! En plus de quoi, c'est très désagréable de regarder les épisodes sur le site de dramapassion (seul endroit où on puisse les trouver). Un épisode est coupé en huit parties entre lesquelles nous avons de la publicité ! Pour se mettre à fond dans une histoire, ce n’est vraiment pas ce qu'il y a de mieux... Rejetant ainsi la faute en grande partie sur ce moyen de streaming désagréable, je me lance dans la suite.

    L'histoire à proprement parlé commence (enfin) à la toute fin de l'épisode 2 ! À partir de là, l'histoire telle que me la décrivait le résumé débutait, les drôleries que j'attendais tant (ainsi que la romance) allaient arriver ! Hourra ! Et je n'ai absolument pas été déçue entre pleurs et rires !

    Durant tout le drama, un des personnages ne me revenait pas : le Père de Changryeol. C'est un mauvais typique. Une tête qui ne nous revient pas, un peu à la yakuza. Une bouche déformée, de travers avec toujours ce petit sourire en coin. Je n'ai jamais entendu un rire aussi faux que celui qu'il nous sort. Une belle cicatrice sur son œil gauche vient parfaire sa panoplie. Le méchant de base. Le stéréotype. On sait qu'on ne doit s'attendre à rien de lui, pas même un changement (ou alors il ne serait pas sincère). Je trouvais que ce personnage avait justement trop le profil type du "mauvais" dans une histoire.

    Un autre point qui m'a fait très peur tout au long de l'histoire : l'amnésie. Je ne sais pas si c'est dû au fait que dans ma dernière histoire (Ga-Rei), l'héroïne passe par une perte de mémoire ou que j'en ai simplement assez de cela, mais à chaque fois qu'un personnage se cognait à la tête, je pensais "Ah non! Par pitié ! Pas le coup de l'amnésie !". Étant donné qu'un rien suffit dans les histoires pour qu’un personnage ait une perte de mémoire (un petit coup à la tête, même un simple ballon de foot fait l'affaire selon les histoires...), je craignais que cela n'arrive à chaque fois ! Surtout qu'ils auraient pu facilement me faire le coup pour Park Gaein ou Changryeol, ce qui aurait encore plus compliqué les relations amoureuses.

    D'ailleurs, venons-en aux relations amoureuses ! C'est un sac de nœuds géant. Les filles sont généralement habituées aux histoires tordues qui vont dans tous les sens (untel sort avec machin, qui en fait aime bidule qui sort avec truc donc elle se contente de machin jusqu'à ce que bidule soit seul à nouveau. Truc et machin se rencontrent de leur côté et pouf, des histoires. Mais bidule est jaloux et veut revenir... Vous voyez où je veux en venir?). Si vous avez du mal à suivre ce type de romance, ne vous lancez pas dans Personal Taste, vous serez servi en matière de sentiments qui vont dans tous les sens ! Au moins on ne peut pas s'ennuyer de ce côté-là ! (Même si, par moment, c'est un peu usant, on aimerait juste que certains personnages lâchent l'affaire).

    Enfin, un dernier point qu'il me semble important d'aborder : l'argent. À plusieurs reprises on nous dit que Jeon est dans une passe difficile côté financies. Pourtant, il trouve le moyen de continuer de loger chez Park Gaein et même de lui payer plusieurs choses ! C'est comme si parfois les "soucis financiers" disparaissaient totalement pour revenir un peu plus tard, lorsque le scénario en a besoin.

    Je garde tout de même un bon souvenir de ce drama. Il est un peu long à commencer, mais une fois que la cohabitation entre nos deux personnages se fait, il y a vraiment de quoi s'amuser.


    4 commentaires
  • Bonjour,

    Musique de JuilletVous l'attendiez sûrement, vous vous êtes peut-être connectés chaque jour sur le blog depuis dimanche pour le savoir, aujourd'hui est le bon jour ! Les résultats de la musique de Juillet sont annoncés !

    Je dois dire que vous ne m'avez pas rendu la tâche facile. Je n'ai pas même pu, ne serait-ce pour une seule chanson, l'éliminer de suite en disant "Je n'aime pas". J'avais donc un sérieux problème : Je les ai toutes aimées ! Allez faire un choix dans ces conditions...

    Du coup, tout s'est passé selon mon ressenti en écoutant la musique. Qu'importe mes préférences de styles, j'ai tout écouté jusqu'au bout pour pouvoir connaître mes émotions en les écoutant. Après une écoute de chaque, deux m'avaient marquée profondément. Mon cœur avait fait un bond. Je ne me sentais pas "normale", j'étais prise par la musique. Heureusement pour moi, j'ai ressenti cela ! Sans quoi, le choix se serait trop corsé.

    Il en restait donc deux en lice. Deux parmi lesquelles je devais choisir mais n'arrivait pas à me décider le jour même. J'ai donc pris deux jours de recul pour savoir laquelle me marquait plus que l'autre (car oui, malgré tout, il faut un "numéro 1"). Cependant, par chance, les deux musiques en question avaient été proposées par la même personne ! Que je choisisse l'une ou l'autre, le "gagnant" restait le même. Je ne tenais à déterminer un "n°1" que par principe.

    La musique qui a donc réussi à me séduire n'est autre que :

    Ashes Remain - Without You

    Suivie par Say It Again de Marié Digby.

    Même si j’ai déterminé "la première", étant donné que les deux ont été proposées par la même personne et que je les ai vraiment aimées, je vais mettre les deux en ligne sur le blog. La n°1 sera présente la première moitié du mois, et la seconde, la dernière moitié de Juillet (Je prends en compte que nous sommes le 4 juillet, la musique ne changera donc pas le 15 mais quelques jours après^^)

    Avec tout ça, j'ai presque failli oublier de vous signaler qui était la personne qui avait suggéré ces deux titres ! Il s'agit de Kargnac ! Félicitation à lui :)

    Je tiens également à remercier tous ceux qui ont participé. Ce fut une grande joie que d'écouter vos propositions. Grâce à vous, j'ai découvert de nombreux titres (que je conserve précieusement pour les écouter à nouveau). Vivement la prochaine fois !

     

    Melwen


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires