• La Sélection T3 : L'Elue

    La Sélection T3 : L'Elue
    De : Kiera Cass

    2014 - Robert Laffont
    3 vol. (terminé)

    SF - Dystopie

     

    Voir aussi :

    La Sélection T1
    La Sélection T2

    Une seule candidate sera couronnée

    Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illeà, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

    La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux.
    America n'aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fat rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu'une...


    La Sélection se termine avec ce troisième volume tout juste sorti en librairie. Un tome que j'ai particulièrement attendu après ma légère déception au tome précédent.

    J'ai réalisé, avec ce dernier volet, qu'il s'agit d'une trilogie orientée sur l'amour, et plus particulièrement la Sélection. Je l'avais quelque peu perdu de vue au tome précédent, lorsqu'on a découvert le contenu des carnets de Gregory Illéà.

    Si tu ne veux pas de la couronne, alors tu es celle qui la mérite le plus.

    Maintenant je le sais, et je vous le fais savoir : La Sélection ne se concentre que sur l'évènement qu'est la Sélection. Ce qu'il y a autour, c'est accessoire, c'est un peu du bonus. On distille des éléments, on les survole à peine mais on ne le développe pas car ce n'est pas vraiment le but de la série.

    Ainsi, alors que je me faisais une joie d'en connaître davantage sur l'histoire d'Illéa par les graines semées dans L'Elite, je n'ai pas appris grand chose. Tout du moins, pas plus que ce qui fut déjà donné.

    Toute ma vie est en train de me glisser entre les doigts.

    Par contre, les renégats sont beaucoup plus présents et l'auteur a pris la peine de nous en parler quelque peu. Tout du moins, une partie d'entre eux. J'ai beaucoup apprécie en savoir plus sur ces renégats, connaître enfin leurs motivations, ce qu'ils recherchaient et qui ils étaient. Dans l'ensemble, Kiera Cass répond a bien des questions sur ce point, bien que de nouvelles peuvent naître sans qu'une réponse ne soit forcément abordée (selon les questions que vous allez vous poser par la suite).

    Du côté d'America, on apprend qu'elle a mis de l'ordre dans ses sentiments. Elle a réalisé qui elle aimait, ce qu'elle voulait vraiment et va tout faire pour y parvenir. Elle est décidée, elle est déterminée : elle se battra.

    Nous voilà toutes les quatre accrochées l'une à l'autre, comme une chaîne humaine. La perfectionniste, la fiancée idéale, la diva... et moi.

    Malgré cela, sa vie sentimentale ne sera pas facile. La Sélection est encore en cours et ne se terminera pas aussi facilement. Elle devra donc faire face aux autres sélectionnées et continuer de vivre au château avec ce que cela implique (des journées à passer au boudoir, une tenue correcte, pas de propos déplacés...).

    J'avais eu tendance à perdre de vue le monde dans lequel évoluait America en étant absorbée par un premier volet et déçue par une second. Ce dernier tome m'a remis les idées en place et j'ai pu prendre pleine mesure de leur environnement, de tout ce qui se mêlait, comme si différentes époques s'étaient rencontrées.

    Quand tu seras digne du titre de roi, tu pourras prétendre à tenir ce rôle.

    Finalement, avec ce dernier tome, j'ai moi-même pris le temps de me poser par rapport à la trilogie et de réaliser ce qu'elle était dans son intégralité. J'ai pris le temps de voir America changer, tandis que Maxon semble plutôt égal à lui-même depuis le début. Je me suis réconcilié avec Aspen, alors qu'America m'a légèrement ennuyé une à deux fois. Et malgré une fin un peu précipitée où tout se résout en deux coups de cuillères à soupe, je n'ai pas un mauvais souvenirs de la trilogie. Mais je n'ai pas été assez captivée pour avoir envie de continuer un peu plus dans cet univers en lisant le hors série : Le Prince & Le Garde.

     


    6 commentaires
  •  Tadadadadadadadam !

    Liebster award is back !

     

    Tag Mania : Liebster award

    Un petit tag pour bien démarrer la saison estivale ! Un tag qui semble avoir pour thème "soi". Donc l'heure est venu, sur ce blog où je parle le plus souvent de livres, de vous parler de MOI ! Moi, moi & moi. La chose avec 46 doigts qui écrit sur une machine avec des lettres. Pour écrire un peu plus vite, il a bien fallu que je fasse des greffes...

    Mais d'abord, parlons de Jack et PandoraBox. Vous ne les connaissez sûrement pas. Pas encore tout du moins. Elles sont fourbes, elles sont vicieuses, et en plus elles passent sur mon blog. C'est donc tout naturellement qu'elles m'ont choisi comme victime et qu'elles m'ont sorti le fameux "Nous avons les moyens de vous faire parler". Facile. Pour ça, il suffisait de ma taguer...

    Le principe n'a pas changé : 

    1. Il faut poster les règles sur son blog
    2. Il faut dire onze anecdotes à propos de soi
    3. Il faut répondre aux onze questions qui t'ont été posées
    4. Il faut inventer onze autres questions pour les personnes que tu tagueras
    5. Et enfin, taguer onze blogs que tu apprécies et bien sûr, les avertir !

     

     

    Onze blablas que vous deviez savoir sur ma personne

     

    1. Le noir est aussi présent dans ma garde robe que l'eau dans le désert

    2. Je suis une grande optimiste

    3. J'ai chopé le fameux virus du voyage (attention, je peux être contagieuse)

    4. Mon portable n'est pas souvent à portée de main, ni même dans la même pièce que moi

    5. Je n'ai jamais pris de cuite, et je le vis bien

    6. Un jour, je serai backpacker, au moins temporairement

    7. Je suis quelqu'un de solitaire mais aussi de très sociable (ça existe !)

    8. S'il y a bien un bruit qui m’insupporte, c'est celui de quelqu'un se rongeant les ongles à côté de moi

    9. J'adore les activités manuelles, même si la plupart du temps je ne sais pas quoi faire de mes dix doigts

    10. Le maquillage, c'est quoi ça?

    11. Je suis quelqu'un qui suit ses envies, que ce soit sur mes lectures, les films, les sorties que je fais ou les voyages. J'ai envie de faire quelque chose, je le fais, tout simplement (même si personne ne m'accompagne)

     

    Les "Onzes questions" par PandoraBox

     

    D'où vient le nom de ton blog ?

    Je voulais un nom qui attrait aux souvenirs, puisque je vois le blog comme une boîte à souvenirs, notamment un souvenir de mes lectures (avec le temps, je ne me souviens pas de tous les livres, ça permet de laisser une trace). Au début ce devait être "Remember", puis "My Memorie Book", enfin je me suis dit qu'en français ça pouvait être tout aussi bien. Après quelques réflexions et un étalage d'idées, Vagues Souvenirs s'est créé :)

    Quel est ton péché-mignon ?

    Les livres? hahaha

    Quelle ton expression favorite, ta devise ?

    S'il y a une montée, il y a une descente :D

    Un journée parfaite, ce serait quoi pour toi ?

    Un beau ciel bleu, pas de vent ou très peu (par intermittence), crapahuter au milieu de nulle part et avoir un bon livre pour le soir.

    Si tu pouvais voler une des couleurs de l'arc-en-ciel en la forme que tu souhaites, qu'est-ce que ce serait ? (Quel objet en quelle couleur ?)

    Oraaannnge *o* Sous la forme de... euh... un appareil photo

    Quelle est ta saison préférée ?

    L'été :D

    Là, maintenant, un aller simple pour la lune. Tu emportes quoi ?

    Juste un appareil photo, pour rapporter des souvenirs aux amis ^^

    Si tu étais une odeur, laquelle ce serait ?

    Barbapapaaa !

    On te propose de te préparer exceptionnellement un menu sur mesure, de quoi serait-il composé?

    Plat : Pad Thai
    Dessert : Tarte au citron meringuée

    Je prends rarement une entrée, le reste me suffisant amplement haha

    Quelle est ta plus grande qualité ?

    Ouverte d'esprit

    C'est possible de te décrire en trois mots ?

    Rigoureuse, Solitaire & Curieuse

     

    Les "Onze questions" par Jack*

     

    Qu'y a t-il après la mort ?

    Quand j'irai y faire un tour j'te dirai ;D

    Qu'y a t-il derrière un trou noir ?

    Aucune idée. Paraît qu'il y a rien.

    Quelle est la musique que tu préfères ?

    Incontestablement Rock :D

    Pourquoi pleurer ?

    Parce que ça fait du bien et que de toute façon, ça coule tout seul (chez moi). Pleurer aussi bien de joie, de tristesse ou juste parce que "c'est beau".

    Décris toi en un mot.

    Chat :D (Bah quoi, ça me représente bien xD)

    Et si Harry Potter était réel et que tu ne l'étais pas ?

    Je serai un personnage fictif ! La classe *-* Je vivrai dans un monde où plein de jeunes voudraient être !

    Tu va être abandonnée à l'autre bout du monde, dans un endroit que tu ne connais pas. Tu ne peux emporter qu'un objet. Lequel ?

    Ca dépend tellement ! Ca dépend si je suis au milieu de nulle part ou dans une ville surtout en fait xD
    Hum, disons l'appareil photo dans les deux cas^^

    Comment te sens-tu en ce moment ?

    Bien ^o^

    Quelle est la chose que tu as le plus envie de faire, là, tout de suite ?

    Partir en rando

    As-tu un rêve ?

    Plusieurs même ! :D Finir ma PAL, être backpacker, faire un tour d'Europe, aller en Australie, retourner aux Etat-Unis, au Canada, voyage dans le monde en fait haha ; mais aussi trouver un bon boulot, réussir dans la vie...

    A ton avis, quelle question importante aurais-je oublié de te poser ?

    Mon cerveau est grillé après avoir réfléchi à 11 faits, 11 questions et aux réponses xD

     

    Onze questions (presque) indiscrètes

     

    1. Tu viens de gagner un voyage gratuit ! Quelle serait la destination?

    2. La langue (vivante) qui te semble être la plus difficile à apprendre

    3. Le film que tu aimerais que tout le monde ait vu

    4. L'objet improbable/surprenant (ou les) qu'il y a dans ta chambre (ou chez toi)

    5. La plus grande peur de ta vie

    6. Pour toi, un vrai monstre c'est...

    7. Je suis une quiche dès qu'il s'agit de...

    8. Ton paradis, il ressemblerait à quoi?

    9. Le personnage fictif qui représente l'homme/la femme idéal(e) :

    10. On a tous une manie, un truc qu'on ne peut s'empêcher de faire. Le tien, c'est quoi?

    11. La machine à voyager dans le temps vient d'être inventée ! Elle permet d'aller où l'on veut, aussi bien dans le passé que le futur, de faire des bons de 10 ans que de 1000. À quelle époque te rends-tu?

     

    Onze heureux élus

    Luthien, Ryuusei, Rem', HoaiDiep, Kurogane, liame, Chaotixx Z, Merliana, Boo, Lulux & Kurosue

     

    Je vous précise tout de même que vous n'êtes pas obligés de jouer le jeu (on ne vous tranchera pas les mains pour si peu), si vous n'avez pas de blog ou êtes dans l'impossibilité de poursuivre le mouvement, vous pouvez vous contenter de répondre aux questions et énoncer 11 faits sur vous en commentaire. Et enfin, si vous ne trouvez pas 11 blogs à taguer, ce n'est pas grave :)

    Et maintenant, c'est votre tour hahahha !


    15 commentaires
  • La Sélection T2

    La Sélection T2 : L'Elite
    De : Kiera Cass

    2014 - France Loisirs
    3 vol. (terminé)
     

    SF - Dystopie

     

    Voir aussi : 

    La Sélection T1
    La Sélection T3

    Elles étaient 35 candidates
    Elles ne sont plus que 6

    Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illeà, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

    La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter su le trône d'Illéà, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
    Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...
    Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...

    Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.


    Après n'avoir pu fermé l'oeil de la nuit sans être venue à bout du premier tome, il me tardait grandement d'avoir le second entre mes mains. Un peu d'attente fut nécessaire, mais la joie était bien là !

    Une joie de courte durée malheureusement car je n'ai pas autant apprécié ce second volet que le premier. Ils sont bien différents l'un de l'autre ! A la fin du premier volume, je pensais que l'esprit d'America était bien clair, qu'elle était décidée sur ses sentiments. Elle venait de remettre un peu Aspen à sa place pour qu'il arrête de venir s'infiltrer dans sa chambre. Quelle grande joie ce fut ! Je jubilais, me disant qu'il était temps qu'elle lui remette les pendules à l'heure à ce type !

    L'amour, c'est une peur qui donne des ailes.

    Car, je l'avoue, je ne porte pas grandement Aspen dans mon coeur. Il a ses qualités et ses défauts, mais il a un discours un peu macho. Monsieur est l'homme et doit être celui qui subvient aux besoins de sa famille et de sa femme. Il doit être l'homme de maison et être celui qui nourrit sa famille, être le plus haut membre. C'est parce qu'il n'était pas tout ça qu'il a rompu avec America. Et maintenant qu'il est soldat, monsieur veut revenir parce qu'il a de l'argent... !

    Je pensais donc voir America prendre du bon temps avec Maxon pendant tout le tome. Je pensais que c'était décidé. Ou, en tout cas, qu'elle avait bien rayé Aspen de sa vie. Il n'en fut rien. Le second volume suit America qui ne fait qu'osciller entre l'un et l'autre, ne sachant plus vraiment où donner de la tête et où en sont ses sentiments.!

    En tant que lectrice, je me suis également sentie perdu dans son coeur. Je n'y comprenais plus grand chose. Par moment, j'avais même l'impression qu'elle n'en aimait aucun, que ce qu'elle éprouvait pour ces deux hommes n'était pas de l'amour à proprement parler. De ce fait, je ne sais pas réellement à quoi m'attendre pour le troisième volume, même si j'espère qu'il remontera le niveau.

    Je mets quiconque au défi de réussir à tirer un trait sur son premier amour...

    Car, ce qui m'a surtout déplu, c'est qu'il ne se passe pour ainsi dire rien dans ce second tome. L'univers a été mis en place, on sait que des attaques ont lieu sur le château de façon assez irrégulière bien que fréquemment. Il va y en avoir d'autres sans que de grandes informations circulent pour qu'on puisse savoir ce qui se trame derrière les murs du château.

     
    On va apprendre très peu de choses sur l'histoire d'Illeà (ce qui fut à mon sens le grand intérêt de ce tome, bien que les informations données soient minimes) ou sur les Nordistes et Sudistes. Il ne se passe pas rien non plus, car la part belle est faite au coeur vacillant d'America. Mais du coup, rien n'avance. L'histoire stagne pendant tout le tome, pendant qu'elle essaie de mettre en ordre ses sentiments.
     
    Un second tome qui n'est pas inintéressant mais qui est nettement moins bien que le premier car l'histoire fait du sur place.

     


    5 commentaires
  • Ca n'aura, je pense, échappé à personne, les BD ont envahies mes piles de lecture, se lisant aussi facilement et rapidement que leurs compères les mangas. Pour m'amuser un peu (et tenter vainement de réduire la liste des titres à droite dans le menu), je vous offre un premier bref spécial BD !

     

    Brefouille spécial BD #1Wollodrïn T1 à 4

     David Chauvel & Jérôme Lereculey  ▌ 2011 - Delcourt  ▌ 7 vol. (en cours)

    Condamnés à mort, les prisonniers de la cellule XXVII se voient proposer par un riche commanditaire un marché qui ne se refuse pas. La liberté assortie d'une forte prime s'ils acceptent de partir sur-le-champ pour une mission particulièrement risquée : infiltrer le territoire des orcs, entrés depuis peu en guerre, et retrouver une jeune et richissime héritière portée disparue...

     

    Le premier épisode, Le matin des cendres, composé de deux volumes, nous plonge tout de suite dans l'histoire. Un beau jour, un grand homme propose aux occupants de la cellule XXVII, qui sont tous condamné à mort, de l'aider en échange de leur liberté. La quête proposée n'est pas une mince affaire puisqu'ils vont devoir se rendre en territoire orc afin de reprendre l'héritière d'une des douze familles qui s'est faite capturée.

    Le groupe est assez complet. On a un officier assez autoritaire qui manie bien l'épée, un archer, une pisteuse, un nain diplomate, une personne qui connait bien les terres... Des talents complémentaires qui seront utiles pour mener à bien leur mission.

    En seulement deux volumes, on arrive à en savoir plus sur chacun des personnages, à se battre contre des orcs et d'autres créatures mais aussi à se rendre compte des différentes stratégies des personnages. Ils ne se connaissent pas tous au départ, leur seul point commun est d'avoir été des compagnons de cellules. Même si elles ne sont pas mises en évidences, il y a cachoteries...

    Deux personnages en particulier ont attirés mon attention. Le nain est particulier. Associer "nain" et "diplomate" était déjà exceptionnel à mes yeux, moi qui les ai toujours imaginé plutôt chiant et à foncer dans le tas. Pas du genre à discuter avec l'adversaire. Et ce n'est pourtant pas ce qu'il y a de plus surprenant chez notre nain !

    La pisteuse, Onimaku, semble nous réserver encore bien des choses. Comme les autres personnages, on a eu le droit à une bribe de son passé. Une toute petite, à peine deux cases sur un souvenir de quand elle était dans l'armée. On en apprend peu. Très peu. Et quand elle se retrouve face à des orcs, on se rend compte qu'il a dû se passer des choses dans son passé. "Quoi?" est la question qui me turlupine encore. Un personnage très intéressant qu'on apprécie suivre.

    D'ailleurs, elle et l'orc sont les deux personnages que l'on retrouve dans le seconde épisode de deux volumes. Les autres membres de l'équipe n'y apparaissent pas puisqu'ils ont malheureusement été divisés. Pour l'heure, on suit Onimaku et Haz dans leurs périples.

    Mais je n'en oublie pas la quête de départ, qui consistait à secourir l'héritière et la ramener chez elle. Et l'héritière n'est pas avec Onimaku.

     

     

    Brefouille spécial BD #1Hazard T1 & 2

     Mathieu Mariolle & Grelin  ▌ 2007 - Soleil  ▌ 2 vol. (en cours)

    Quand Lucky, le garçon le plus malchanceux de la galaxie, rencontre Manon, la fille d'un dangereux prisonnier politique retenu dans une forteresse imprenable, les ennuis et une course-poursuive haletante à travers l'Espace peuvent commencer !
    Avec la police, des pirates et un dangereux consortium à leur trousses, ces deux-là ne sont pas prêts de roucouler...

     

    Avec cette dernière phrase, l'éditeur laisse tout de suite présager ce qui devra se passer entre nos deux jeunes personnages. Ce n'est pourtant pas si prévisible lorsqu'on se contente de tourner les pages sans avoir pris la peine de lire la quatrième de couverture. Oui, Lucky ne peut s'empêcher d'aider Manon et on peut croire à un début de romance de son côté. Manon a des sentiments moins chaleureux en revanche jusqu'à la fin du deuxième tome. Alors effectivement, ils ne sont pas près de roucouler ces deux-là !

    Et moi, je ne suis pas prête de lire la suite de cette série puisque le troisième volume n'est toujours pas sorti depuis 2007. Autant dire que mes espoirs n'ont pas même eu le temps de naître.

    L'un dans l'autre, je ne fini pas frustrée de ne pas connaître la suite des aventures de Manon & Lucky. Car en deux volumes seulement, les bases de l'histoire sont seulement établies, la course poursuite débute à peine. Je n'ai pas eu le temps de m'attacher à des personnages, ou je n'ai pas eu de quoi m'attacher à eux.

    De plus, les dessins ont beau me plaire, je dénote une faiblesse lorsque ça bouge un peu, notamment dans les scènes de combat. J'ai déjà du mal à suivre leurs mouvement, à bien comprendre ce qu'ils font de leurs pieds, bras et où ils sautant, comme si le dessinateur lui-même ne savait pas très bien. Mais chose bien plus grave à mes yeux, des erreurs subsistent. Un agent se fait blessé au bras gauche dans une bagarre, quelques cases plus loin c'est le bras droit qu'elle se fait soigner... De la même manière, dans une autre scène où les personnages bougent, un pistolet va se retrouver une fois dans une main droite, une fois dans la gauche avant de revenir dans la droite alors que le personnage ne l'a pas changé de main !

    Malgré l'univers futuriste bien pensé, Hazard restera sans suite de ma part.

     

     

    Brefouille spécial BD #1Five Colors

     Jian Yi  ▌ 2007 - Xiao Pan 

    Cinq couleurs.... Cinq histoires...
    Red, blue, black, yellow et white, cinq nouvelles parlant de la vie, de la mort, de l'espoir.
    Les auteurs du studio Jian Yi nous emmènent du passé au futur, de la jungle moite au pôle nord glacé, de la steppe déserte aux villes surpeuplées. Peu de mots mais des images fortes pour exprimer en quelques pages les difficultés de l'existence.

     

    J'ai découvert avec Five Colors cinq histoires merveilleuses, cinq récits emprunts de poésie, cinq mondes différents... Je me suis posée avec ce oneshot en laissant mon esprit être emportée dans des lieux distincts avec des personnages tous aussi différents les uns que les autres. J'ai découvert cinq nouvelles couleurs.

    Dans toutes les histoires de cette BD, ce sont les images plus que les écrits qui racontent. Peu nombreuses sont les bulles et les lettres. Elles ne sont présentes que lorsque nécessaire, s'effaçant le reste du temps pour que le dessin face le reste. J'ai beaucoup apprécié de prendre le temps de contempler les cases, d'admirer les paysages et de créer dans ma tête les liens des unes aux autres.

    Pour autant, la lecture est très facile. Il n'est pas nécessaire de se concentrer grandement sur une image et d'en scruter les moindres détails pour saisir ce qu'il faut afin d'avancer. Certaines couleurs sont toutefois un peu plus complexes que d'autres, mais rien d'insurmontable.

    Les histoires sont par ailleurs diverses. Des humains, des animaux, une époque présente, un peu plus dans le passée ou beaucoup plus antérieur, voire une vision du futur, de la même façon peut-on se trouver dans une ville, en pleine nature, dans un coin totalement isolé...

    On se laisse transporter. Le lecteur crée en quelque sorte l'histoire, y contribue à sa manière en créant les liens. J'ai particulièrement apprécié la beauté d'un amour aveugle de couleur bleue et la force d'une amitié profonde entre deux êtres différents dans l'histoire blanche.

     

     

    Brefouille spécial BD #1Niumao

     Ji'An  ▌ 2006 - Xiao Pan  ▌ 3 vol. (arrêté)

    Voilà un sacré chat ("mao" en chinois), à la robe tachetée comme une vache ("niu"). Mais son nom est aussi synonyme de capacité à accomplir de grandes choses. Un héros, quoi ! Aussi, afin de nous faire profiter de ses aventures palpitantes, il a confié à sa maîtresse le soin d'écrire sa biographie. Voilà donc toute la vérité, rien que la vérité sur Niumao, mise en image par le Studio Ji An de Beijing.

     

    Niumao est une bande dessinée tout public qui ravira autant les plus jeunes que les adultes. Vous aviez adoré Garfield? (Ou l'adorez présentement) Niumao est une bonne alternative à notre chat roux international. Pour faire simple, Niumao, c'est comme un Garfield asiatique. Notre chat rondouillard l'avoue lui même : Garfield est son idole.

    Mais Niumao vit ses propres aventures de chat vivant chez une jeune femme qui a bien voulu de lui lorsque ses propriétaires ont souhaité se séparer de ce chat encombrant et qui n'en fait qu'à sa tête.

    Il existe donc une certaine continuité entre les trois volumes disponibles, le premier traitant de Niumao chez sa première famille et comment il est arrivée chez la jeune femme, les deux autres volumes se basant dans son nouveau foyer (avec même la visite de son ancienne famille !).

    Notre chat chinois est gros et n'en fait qu'à sa tête, comme tout chat qui se respecte. Ainsi, il n'est question que de successions de scènes amusantes, ma préférence allant pour la partie durant laquelle une petite chatte est à la maison et Niumao fait tout pour tenter de la séduire.

     


    1 commentaire
  • Il est grand temps que débarquent des articles un peu "bizarres" sur ce blog ! Au moins des articles qui changeraient un peu des chroniques de temps à autres, tout en gardant un certain rapport avec la lecture...

     

    C'est ainsi qu'aujourd'hui, alors que je lisais paisiblement, j'eu une envie folle de bouger. Bouger, me secouer, me remuer... En bref, de faire du sport. Sauf que je voulais également avancer dans ma lecture (J'avais réussi à me plonger dans Cygnis, je n'allais pas le lâcher en si bon chemin !)

    L'évidence est venue à moi : Pourquoi ne pas concilier les deux? 

    La première idée qui m'est venue à l'esprit (et qui me semblait être la meilleure option), fut le vélo d'appartement. Seules les jambes bougent, on fait du sur place, on est pas secoué et on va à son rythme avec son bouquin entre les mains. L'idéal dans mon esprit.

    À un détail près : Je n'ai pas de vélo d'appartement. Il était donc difficile de mettre l'idée en application. Je ne me laissai pas démonter pour autant. Il devait bien y avoir quelque chose à ma portée, simple, facile, et pour lequel je n'aurais pas à investir dans une machine exprès (ou payer un abonnement à une salle de sport. Quoique ça pourrait être marrant d'aller dans une salle de sport pour se mettre sur un vélo avec son bouquin sous le regard de tous...).

    La lumière investit à nouveau mon esprit : le step !

    Génial ! Un truc simple, à la portée de tous, qui ne demande rien de vraiment particulier et qui peut se faire sur une longue durée (et pas après lequel on halète 10 minutes après avoir commencé). Un détail me perturbait néanmoins : à monter et descendre sans arrêt, j'allais faire comment pour lire moi? Ca n'allait pas trop secouer et rendre la lecture impossible ou difficile?

    Facile à vérifier : il suffit de tester. Et le test fut plus que concluant ! En revanche, je suis certaine que je mets un peu plus de temps pour lire ainsi (de toute manière je ne suis pas une flèche à la base, donc bon...). Mais qu'importe ! La plaisir est là et je donne un petit bonus à ma lecture lorsque je le souhaite.

    Reste à savoir si je vais en faire une nouvelle habitude de lecture, ce que je ne saurai qu'avec le temps.

    Lecture + Sport = ?

    De but en blanc, ça peut paraître totalement farfelu mais après tout, on lit bien dans les transports en commun ou aux toilettes, alors pourquoi pas en faisant un peu de sport?

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires