• Songes T1 : Coraline

    Songes T1 : Coraline
    De : Terry Dodson & D-P Filippi

    2006 - Les Humanoïdes Associés
    2 vol. (terminé)

    Certaines frontières sont parfois si fines, si fragiles, qu'elles en deviennent transparentes. Rêve, réalité, il est tellement facile d'oublier son chemin entre ces deux mondes. Laissons donc l'innocence nous emporter en ces contrées où l'on doit abandonner toutes certitudes, toutes, sauf peut-être celle de s'y perdre.


    Songes T1 : CoralineSi les auteurs tenaient à ce que le lecteur se perdent tout autant que Coraline, ils ont bien réussi leur coup !

    Alors que, quand nous sommes dans la réalité, nous n'avons aucun doute d'y être, lorsque nous plongeons dans les rêves, les questions surviennent. N'était-ce que des rêves? Ont-ils une part de réalité?

    Pour des éléments tel qu'être comme téléporté soudainement d'un endroit à un autre, il n'y a pas de doute que cela relève de l'imaginaire. Pour le reste, en revanche, le doute est permis, que ce soit les personnages, les actions ou les objets.

    Coraline va découvrir le côté imaginaire sans avoir rien demandé. Elle n'était venue dans cette demeure que pour venir changer les idées d'un enfant qui est un inventeur de génie. Malheureusement, le fait qu'il passe son temps sur ses machines n'est pas du goût de tout le monde. La mission de Coraline est bien claire mais pas des plus faciles face à ce garçon passionné. Difficile ne serait-ce que de l'éloigner de toutes ses constructions.

    D'autant plus que les droits de Coraline sont plus que limités. Il a beau être un enfant, il est en quelque sorte le chef du domaine et de la demeure. Il décide. Il choisit.

    Ses inventions folles sont magnifiques et j'ai adoré être transporté dans la limite entre rêve et réalité, de ne pas pouvoir distinguer ce qui est vrai de ce qui n'est qu'éphémère. Le premier tome nous fait ressentir que quelque chose ne tourne pas rond, bien que je ne saurais dire où, bien que la boisson semble être un lien évident. Néanmoins, notre petit garçon cache quelque chose également et la demeure peut nous révéler encore bien des surprises.

    Les dessins, qui arrivent à suivre les ambitions folles de notre petit garçon, mettent aussi très en valeur Coraline, en tant que jeune femme désirable aux formes charmantes.

    Entre les dessins avec une touche de sensualité et des rêves presque réels, il y a bien de quoi perdre la tête !

     


    3 commentaires
  • Natives - Can't Say No





     


    2 commentaires
  • Trop jeune pour moi ?!

    Trop jeune pour moi?!
    De : Aya Oda

    2011 - Soleil
    2 vol. (terminé)

    Shojo

     

    Merci à liame pour la série !

    Victime du mauvais contexte économique, Tamako se retrouve embauchée dans une agence de nettoyage : Smile Maid ! Le seul problème, c'est qu'elle risque le renvoi instantané si elle fricote avec les clients de la boîte, et justement le fils de la maison dont elle est en charge ne lui laisse pas de répit.
    Bien que Uehara Yû ne soit encore qu'un lycéen préparant ses examens, Tamako ne peut s'empêcher d'avoir le coeur qui bat à son contact...


    Comme on peut le deviner avec le titre, il va être question de différence d'âge entre deux personnages amoureux l'un de l'autre. La fille est plus âgé (de quelques années) que le garçon. Un sujet que je n'ai pas eu l'occasion de voir souvent traité dans les mangas. Ou alors en sens inverse, notamment avec un "professeur". J'apprécie d'autant plus qu'Aya Oda n'ait pas choisi comme contexte une école et la relation entre une professeure et son élève.

    Trop jeune pour moi ?!Tamako, le personnage principal, est une femme de ménage ! Dur dur de trouver un emploi de nos jours. Pour ne pas se faire renvoyer, il faut bien faire son travail et surtout ne pas flirter avec le client. Mais comment faire quand c'est le fils de votre cliente qui vous fait des avances?

    Une situation quelque peu délicate pour Tamako qui n'est pas indifférente à Yû. Un amour partagé qui doit faire face à deux problèmes : la différence d'âge et le boulot de Tamako (qu'elle ne se fasse pas virer, la pauvre).

    Yû est le personnage qui va tout faire bouger et avancer. Il a beau être jeune, il est amoureux et a décidé de ne pas renoncer à Tamako quoiqu'elle en dise. Et qu'importe si elle le traite de gamin. Son entêtement va finir par porter ses fruits.

    Seulement, la différence d'âge se fait malgré tout sentir. Ils ne pensent pas de la même manière par rapport au futur, aux études, au boulot... Et c'est un peu problématique. J'ai trouvé que c'était très proche de la réalité comme rapports, très vrai.

    Le personnage qui va devoir évoluer dans l’histoire n’est pas celui qu’on aurait pu croire. Ce ne fut pas tant que ça à Yû de grandir. Il a parfois des comportements de gamin, oui. Mais il réfléchit un minimum lorsque ça concerne son avenir et notamment son université. C’est surtout Tamako qui aura besoin d’évoluer. Elle devra d’abord accepter cette relation, puis ne plus la garder secrète.

    Un thème peu traité de cette façon pour un récit agréable avec beaucoup de réalité.

     


    3 commentaires