• Sixteen Life

    Sixteen Life
    De : Saki Aikawa

    2013 - Soleil
    2 vol. (terminé)

    Shojo

    Du même auteur :

    In Love With You

    Saya est une jeune fille de 16 ans qui souhaite rester discrète, estimant que la «lumière» est réservée à sa grande sœur, diplômée d’une école de chant et mise sur un piédestal par sa famille. Alors qu’elle chante seule dans un karaoke, elle est remarquée par Takase Kasuko, un jeune homme travaillant pour un label de musique. Après avoir brisé accidentellement les lunettes de Takase, saya se retrouve avec une dette de 5.000 euros auprès du producteur. Pour le rembourser, elle va devoir chanter pour lui…


    Sixteen LifeÀ nouveau je me plonge dans une série de Saki Aikawa, une auteure prolifique dans le domaine du shojo. Ses séries sont courtes, quelques tomes, abordant toutes des histoires d'amour dans un contexte d'école. Sixteen Life, qui n'échappe pas aux habitudes de l'auteur, nous plongera néanmoins dans les studios, laissant le lycée au second plan.

    L'histoire est jolie, toute belle et se lit facilement. Je me suis plu à suivre les personnages et à avancer même si le premier chapitre en dit long à lui tout seul. L'auteure a tout de même avancé sans pour autant se limiter à tout ce que j'avais pu deviner dans ce premier chapitre. La grande révélation de fin ne m'a pas effleuré plus que ça car je l'avais découvert depuis le début mais malgré ça, je me suis prise au récit. Je n'avais deviné que deux trois éléments après tout. Il me restait toute la mise en place et le développement à découvrir !

    Même si l'histoire ne fait que deux tomes, elle est assez bien développée. Je n'ai pas ressenti de précipitation. L'auteure a pu mettre en place les éléments qu'elle désirait. Je n'ai qu'un léger regret concernant le personnage de Naoto, que j'aurais aimé voir un peu plus.

    En bref, il s'agit d'une mignonne histoire d'amour qui donne envie de croire au prince charmant à nouveau, le tout dans un contexte de débuts musicaux.

     


    votre commentaire
  • À faire un peu de ménage sur le blog, j'ai retrouvé un vieux bref à moitié commencé juste avant que je ne prenne mon avion pour l'Angleterre. Comme je comptais me repencher sur les brefs, quoi de mieux pour commencer que de publier ce qui aurait déjà dû l'être?

     

     

    Retour des brefsLe Mont Blanc n'est pas en France Et autres bizarreries géographiques

     Olivier Marchon  ▌ 2013 - Le Seuil

    Saviez-vous qu’à Londres, la suite 212 de l’hôtel Claridge's était yougoslave le 17 juillet 1945 ? Que la principauté d’Arbézie, à cheval sur la frontière franco-suisse, est… un hôtel-restaurant ? Que la France possède des territoires à Jérusalem ? Que Sainte-Adresse, près du Havre, a été la capitale de la Belgique pendant la Première Guerre mondiale ? Que le Mexique revendique sa souveraineté sur l’île de Bermeja… qui n’existe pas ? Qu’une ancienne plateforme britannique s’est constituée en État souverain dans l’estuaire de la Tamise ? Que la France et l’Italie se disputent le sommet du mont Blanc depuis un siècle et demi ?

     

    Ce livre regroupe nombre de petites histoires autour de diverses bizarreries géographiques. L'auteur ne s'est pas limité à la France ou même à l'Europe. Le monde tout entier est présent dans ce livre. Chaque histoire fait quelques pages, n'excédant pas la dizaine. L'avantage est qu'on peut facilement le lire dans les transport en commun, une histoire (ou plus) à chaque trajet.

    J'ai trouvé les faits énoncés très intéressant. Parfois cela paraît fou, totalement incongru, et pourtant c'est bien réel. Ma culture général a augmenté d'un niveau immédiatement !

     

     

    Retour des brefsTouch

     Adachi Mitsuru  ▌ 2005 - Glénat  ▌ 26 vol. (terminé)

    Kazuya est l'archétype du garçon parfait : beau, intelligent, généreux et doué en sport. Son frère Tatsuya est son opposé direct : fainéant, au sale caractère, et loin d'égaler les talents de Kazuya. Tous deux éprouvent des sentiments forts pour Minami Asakura, leur amie d'enfance, mais Tatsuya, persuadée que celle-ci préfère Kazuya, décide de s'effacer pour laisser le champ libre à son frère. Pourtant, alors que le championnat de base ball du lycée doit battre son plein prochainement, un drame épouvantable va bouleverser le destin de ces trois personnages.

     

    Touch, c'est la charmante histoire de Kazuya et Tatsuya, des jumeaux opposés, et de leur amie d'enfance Minami. Tous deux sont amoureux de la jolie Minami et on va avoir la joie de suivre leur histoire sur 26 volumes.

    Malgré un dessin assez vieux, il reste plaisant. J'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal au début à distinguer Tatsuya de Kazuya, tant ils étaient semblables. C'est un peu comme des jumeaux qu'on croiserait : Au début on se trompe, on les confond, puis, à force de les côtoyer, on est capable de dire qui est qui.

    Bien que longue, la série ne souffre pas de temps mort. J'ai apprécié les sujets abordés, que ce soit la relation entre les frères ou le deuil qu'il faudra surmonter.

    Rukawa m'avait conseillé ce titre et il a bien fait. Je pense qu'il mérite à être conseillé encore et encore

     

     

    Retour des brefsStigmata T2 & 3

     Ko Yasung  ▌ 2008 - Kabuto  ▌ 2 vol. (arrêté)

    Iota et Soeur Rosa sont envoyés en mission pour retrouver le père Joël Angelo qui travaille sur un site de fouilles archéologiques dans une région particulièrement aride. Celui-ci découvre une mystérieuse coupole en pierre que des ouvriers ouvrent par mégarde. Ils sont loin de se douter de ce qu’ils viennent de déclencher.

     

    Après avoir lu le tome 1 lors d'un défi, j'eu envie de connaître la suite de l'histoire, de savoir comment tout allait se terminer pour Gabriel. Malheureusement, seuls les deux premiers volumes sont parus en France, j'ai donc dû utiliser naviguer sur internet pour connaître le fin mot de l'histoire.

    La suite est tout aussi appréciable que le premier tome. On va avoir droit à notre dose d'action, à de beaux dessins et à une fin. Gabriel reste fidèle à lui même, accompagné de Rosa. De nouveaux personnages vont entrer en jeu et on va en savoir davantage sur ce petit berger du premier tome qui avait perdu la mémoire, car celle-ci va revenir.

     

     

    Retour des brefsParadise Kiss

     Ai Yazawa  ▌ 2004 - Kana  ▌ 5 vol. (terminé)

    La très sérieuse lycéenne Yukari n’a qu’une obsession : réussir son entrée à l’université. Son assiduité aux études n’a d’égale que sa phobie excessive des gens. Aussi, quand un garçon tente de l’aborder, puis qu’un travesti lui barre la route, elle s’effraie au point qu’elle s’évanouit ! Lorsqu’elle se réveille au "Paradise Kiss", une sorte de bar tenant lieu d’atelier de couture, elle apprend que ses "agresseurs" sont des étudiants d’une école de mode qui travaillent à leur création de fin d’année. Isabella, le travesti, Arashi, le garçon, et Miwako, sa copine, s’activent à réaliser une robe dessinée par leur ami Georges. En raison de sa taille et de sa minceur, Yukari est pour eux le mannequin idéal pour présenter ce modèle. Quels sacrifices devra-t-elle faire pour entrer dans ce monde bizarre qui l’attire pourtant ?

     

    J'avais vu l'anime il y a de cela des années. Etant maintenant entièrement dévouée aux mangas et Rukawa m'ayant également conseiller de le lire, je n'ai pu me priver de prendre la série quand je l'ai vu à la bibliothèque.

    Le manga et l'anime sont identiques pour ce que mes souvenirs ont pu m'en dire. On retrouve Yukari, élève sérieuse, qui va un jour se faire aborder par des étudiants d'une école de mode à la recherche d'un mannequin pour porter leur création.

    Alors que l'histoire n'a pas bougé, moi, j'ai changé. J'ai perçu l'histoire différemment lorsque je l'ai lu cette année de lorsque je l'ai visionnée il y a de cela un bon moment. Je me suis rendu compte de la passion de l'histoire d'amour entre George et Yukari. Je n'ai pu m'empêcher de voir avec de nouveaux yeux, de me rendre compte qu'ils ont vécu un amour passionnel, un de ces amour qui ne peut fonctionner car aucun des deux ne cède rien.

    C'est l'histoire d'un premier amour, de celui qui nous chamboule, celui après lequel on court pour ne pas le perdre. L'amour avant tout, un amour insensé, passionné et surtout incontrôlé.

    C'est comme si je n'en saisissais l'ampleur qu'après toutes ces années.  

     


    votre commentaire
  •  

    Voyageurs T2 : L'Imortis

    Voyageurs T2 : L'Imortis
    De : Emilie Zanola

    2014 - VFB éditions
    3 vol. (terminé)

    Voir aussi :

    Voyageurs T1

    Les cauchemars reviennent, plus violents que jamais. Des Voyageurs disparaissent et les faux-semblants s’estompent. L’angoisse s’installe à la Cité des Rêves qui tremble face au groupe malfaisant des voleurs de rêves…

    Liana, notre héroïne, va devoir relever des missions de plus en plus sombres et mystiques !

    Malgré les drames qui s’abattent autour d’elle, l’étudiante va faire la découverte d’un objet étrange qui se révélera décisif… Une course contre la montre s’engagera alors, afin de rendre l’espoir à un peuple en perdition. Liana devra absolument retrouver l’Imortis, une magie millénaire. Mais un ordre obscur se mettra sur sa route : Les Trois !

    La jeune femme aura plus que jamais besoin d’être entourée. Accordera-t-elle encore sa confiance à Gab, son petit ami possessif ? À Sarah, dont les absences dérangent ou à Naël, qui semble cacher son jeu ?

    Les Voyageurs sont plus que jamais en danger ! Liana parviendra-t-elle à les sauver ?


    C'est avec joie que je me suis plongée à nouveau dans l'univers de Voyageurs. J'adore toujours autant ce principe de voyager dans les rêves et d'avoir une cité des rêves où les voyageurs vivent. Cette idée continue de me séduire et de faire son bout de chemin.

    Tout est possible dans les rêves

    Dans ce second tome, Liana n'a pas le temps de souffler. Entre ses relations avec ses amis, ses missions et sa quête, c'est à peine si elle a le temps de vivre ! C'est bien pour cela qu'on ne parle quasiment plus de cours ou d'université dans ce volet, elle n'a pas le temps de s'y rendre ou ne s'y rend pas. L'action prime, Liana court partout à la recherche de secrets et de réponses.

    L’intrigue suit son cours, nous entrainant de nouveau en Italie et dans la cité des rêves. Les découvertes émergent, les informations se succèdent, des liens sont faits... J'ai beaucoup apprécié le cheminement qui a été fait. C'est un peu comme mener une enquête. On ne sait pas encore tout, certains éléments sont encore à part, mais on en saura plus encore dans le tome suivant.

    En fait, il avait compris l'importance des rêves pour les humains, il pouvait les dominer, les contrôler.

    Les Trois font irruption dans ce second tome. Les Trois et l'Imortis, les deux éléments majeurs, les deux fils conducteurs de ce volume. Les Trois restent mystérieux même arrivé à la fin alors que l'Imortis prend forme dans notre esprit. L'auteure continue de donner des bouts de pistes sans pour autant nous donner les réponses tout de suite. Un régal à lire !

    J'ai d'autant plus apprécié les liens faits avec la réalité. On va se retrouver à parler de Jésus, de Marie, à faire écho aux Templiers, à évoquer le Graal et d'autres choses. Des mythes, des histoires, des légendes qui se mêlent et s'emmêlent. J'ai toujours été fascinée par toutes les histoires tournant autour des Templiers ou du Graal, alors avoir une histoire qui les mentionnent et qui joue un peu avec, ça m'a automatiquement plu.

    - Je ne comprends pas, combien y a-t-il d'artefacts?
    - La clé des rêves, le Graal et la Princesse.

    Mais tout n'est pas rose dans Voyageurs. Les Voleurs se font plus présents et plus féroces. La violence a monté d'un grand, les blessés commencent à se compter ainsi que les morts.

    Je tiens à saluer le travail de VFB éditions ainsi que de l'auteure sur ce deuxième tome, car il ne souffre pas de nombreuses fautes comme l'a été le premier volet. J'ai pu rester plongée dans ma lecture du début à la fin sans me heurter à une faute déroutante ou une phrase que je devais relire pour en comprendre le sens.

    Malgré tout, il y a eu quelques légers flops, comme une ou deux scènes pleines de "passion" qui ne transparait pas lors de la lecture ou le comique du "retourne-la" qui ne m'a semblé amusant que pour les personnages, car à la façon dont c'était tourné, je n'avais pas une seule seconde pensé à la même chose que Liana. Je peux aussi évoquer la fin, qui n'est d'aucune surprise quant à un personnage puisque des soupçons ont été implantés dès le premier tome.

    Quoiqu'il en soit, je dois avouer que ce second tome est bon. J'ai même envie de dire que l'auteure s'améliore.

    Bien évidemment, je serai au rendez-vous pour la suite des aventures ;)

     


    votre commentaire
  • Ceux qui me connaissent savent que j'ai une certaine manie à changer de thème relativement souvent. Pas tous les mois certes, mais deux fois par an en moyenne si ce n'est plus. Par nostalgie, j'ai conservé un visuel de chacun des précédents thèmes du blog, pour ceux qui seraient également nostalgiques ou simplement curieux de savoir à quoi a bien pu ressembler le blog auparavant.

    Et pour ceux qui voudraient en savoir encore plus, comme la date précise ou les explications du thème, il suffit de cliquer sur le lien de la date de mise en place qui conduit à la news correspondant au thème.

    Pour avoir un plus grand aperçu, cliquez sur l'image :)

     

    Version 12
    Août 2016 - 

     

     

    Version 11
    Juin 2015 - Août 2016

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 10
    Mars 2015 - Juin 2015

     

     

    Version 9
    Avril 2014 - Mars 2015

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 8
    Nov 2013 - Avril 2014

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 7
    Juil 2013 - Nov 2013

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 6
    Sept 2012 - Juil 2013

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 5
    Juin 2012 - Sept 2012

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 4
    Mai 2012 - Juin 2012

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 3
    Dec 2011 - Mai 2012

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 2 : Bureau
    Nov 2011- Dec 2011

    Rétrospective visuelle du blog

     

    Version 1 : Orange
    Oct 2011 - Nov 2011

    Rétrospective visuelle du blog


    9 commentaires
  • Une nouvelle règle de vie

    L'Angleterre, pour les livres, c'est le paradis. Ca coûte pas spécialement cher, les livres d'occasions sont partout pour trois fois rien, et dans de nombreuses librairies il y a des réductions toute l'année ou des offres promotionnelles du type "achetez-en un, ayez le second à moitié prix". Ca n'aide pas beaucoup à refréner ses pulsions !

    Sauf que cette fois, avant de partir, je m'étais imposée une règle d'or afin de m'éviter d'acheter trop (et de revenir avec un sac trop lourd à cause de livres) : Je n'achète un livre que lorsque j'ai lu le précédent. Une règle que je respecte depuis que je suis ici et que je tiens à poursuivre même une fois en France, histoire de diminuer un peu ma fameuse PAL qui ne désemplie pas.

    Une nouvelle règle de vieDe ce fait, depuis que je suis arrivée je me suis procuré The Epic of Gilgamesh, un grand classique. J'avais vraiment envie de connaître l'histoire du si célèbre Gilgamesh. La lecture en anglais n'était pas évidente du tout. Je l'ai lu par curiosité, pour ma culture personnelle. Je n'ai pas été emballée par l'histoire.

    Du coup, derrière, j'ai lu The 100, que je tenais absolument à lire car j'avais adoré la première saison de la série. J'en parlerai davantage dans une chronique ou juste un bref.

    Comme je l'ai terminé, j'ai eu le droit de m'acheter un nouveau livre. A ce moment là sortait le T2 de la série Voyageurs ! Je me suis procuré l'ebook dès sa sortie et j'ai pris bien du plaisir à me replonger dans cette histoire dont je vous parlerai prochainement.

    J'avais donc le droit de m'acheter un nouveau livre ! Encore ! Un problème s'est mis en travers de mon chemin : Rien ne me faisait envie. Je suis allée en librairie et ressortie les mains vides. Quelle horreur. Après quelques temps, le livre 1984 de Georges Orwell s'est imposé à moi. Il était là, sur l'étagère, la couverture face à moi et j'avais envie de le lire, de le lire lui et pas un autre. Et ainsi je me retrouve avec un nouveau livre !


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires