• Cette joie d'acheter le dernier tome

    Voilà bien longtemps que je n'avais pas fait d'article sur mes achats. Pourtant, achats il y a bien eu. Une pile s'est formée, les photos ont été prises, puis plus rien. C'est resté comme ça. Le retard sur le blog s'est accumulé... En bref, ce sont les vacances, et même si cet été n'est pas terrible, j'en profite grandement !

    Cette joie d'acheter le dernier tomeLe mois dernier, lors de mes achats, j'ai terminé deux séries. Ce ne sont pas les deux premières séries complètes que je possède. En revanche, ce sont les deux premières que j'ai commencé et terminé moi-même. Ca fait un petit quelque chose d'arriver un bout, de ne plus avoir à se dire "il faudrait que j'achète la suite". En fait, je fus très heureuse !

    Avec la fin de deux séries, cela veut dire que je peux me concentrer sur d'autres ! Cela veut dire que je suis capable d'aller jusqu'au bout ! Tout n'est finalement qu'une question de priorité. J'avais fait d'une priorité ces deux séries, me concentrant dessus et n'achetant que leur suite. Maintenant que je suis au bout, je n'ai plus qu'à choisir la prochaine série à compléter et ainsi de suite... J'en jubile d'avance, ayant l'impression que je vais réussir à tout finir d'un coup de cuillère à pot.

    Venons-en plutôt aux deux séries qui touchent à leur fin. La première, je n'ai eu de cesse de l'évoquer, vous n'avez eu de cesse de voir les tomes s'acheter les uns après les autres, c'est bien naturellement Le Nouvel Angyo Onshi ! Un coup de coeur que je continue de recommander chaudement chaque fois que j'en ai l'occasion.

    La deuxième série, qui est aussi un coup de coeur, est Dengeki Daisy (dont j'ai relu les tomes et lus les derniers la semaine dernière). Cette fois, il s'agit de shojo, pour une histoire qui me tient à coeur. J'aime notamment l'absurdité constante des personnages.

    Cette joie d'acheter le dernier tome
    Avec ces mangas, je me suis prise quelques livres. Pour continuer sur ma lancée de série et de suite, il y a La Cité de Anciens, tome 3. Une série dont j'achète la suite alors que je n'ai toujours pas lu le tome 1... Je me rassure en me disant que, de toute manière, je lirai tout (un jour ou l'autre, ça arrivera).

    Le dernier, c'est une nouvelle série que je commence : Summerset Abbey. Je crois qu'elle est courte, seulement 3 volumes si je ne me trompe pas. Encore emballé, le livre ne quittera son plastique que lorsque je l'entamerai. J'aurais sans aucun doute déjà la suite à ce moment là.

    Des achats donc, mais un article relativement court pour une fois. Je n'ai pas matière à m'étaler tout le temps :P
    Je pense aussi que le fait que je me mette à la rédaction bien après avoir fait ces achats ne m'aide guère ha ha

    Bonne lectures estivales !


    2 commentaires
  • Ma petite bibliothèque blanche doit se réjouir tout autant que moi de cette fabuleuse semaine qui vient de passer. Elle a réalisé avec grande joie que sitôt j'y faisais de la place, sitôt des livres se montraient pour la combler fissa. Pour ma part, je peux me réjouir d'avoir toujours un large choix lorsque je désire débuter une nouvelle lecture.

    Au début de la semaine, j'ai eu une nouvelle surprise de la part de liame !

    Tout beau, tout frais

    Ce qui est génial, c'est que j'ignore quand l'un des colis de liame va se retrouver dans ma boîte. Plus amusant encore, cette fois, le paquet était trop gros pour rentrer dans la boîte aux lettres et personne n'était présent lorsque le facteur est passé. Laissant un avis de passage, il s'est contenté d'inscrire le nom de famille sur celui-ci, ce qui nous a tous laissé perplexes lorsque nous l'avons découvert. La grande question subsistait au sein de la maisonnée : À qui était destiné le colis qu'il fallait aller chercher? Personne ne semblait avoir commandé quoique ce soit. De bon coeur, je décide de me rendre au dépôt l'après-midi même pour savoir ce qu'il en est. Et il était à mon nom ! Sans même lire l'expéditeur, j'ai tout de suite reconnu l'écriture : liame ! Un colis de liame !

    Avec ce genre de surprise, avec ces colis inattendus qui arrivent à l'improviste et qui sont remplis de livres, grâce à liame, c'est comme si j'avais plusieurs Noël une même année !

    Le colis était bien plein. Il débordait presque de mangas en tout sens. C'est à se demander s'ils n'allaient pas jaillir de la boîte lorsque je l'ai ouverte.

    Tout beau, tout frais

    Les sortant un à un pour prendre connaissance du contenu, j'ai constitué deux piles, prenant le soin de réunir les tomes d'une même série ensemble. C'est pas moins de 45 tomes que j'ai la joie de voir maintenant trôner sur mes blanches étagères. Parmi ceux-ci se trouvent 9 séries complètes ! Com-plè-tes ! Mais qu'est-ce que j'attends pour les lire au lieu d'écrire cet article?

    Tout beau, tout fraisTout beau, tout fraisJe vais quand même prendre le temps de vous les présenter, ce serait malpoli de ma part de m'en aller d'un seul coup pour impatience (quoique...).

    Deux séries d'Aya Oda vont aller rejoindre ses copines Trop jeune pour moi ?! et Hakoniwa Angel (non chroniqué car lu avant la création de ce blog). Auteure très prolifique de shojo, c'est un nom que beaucoup connaissent. Ses dessins se reconnaissent d'ailleurs au premier coup d'oeil. Avec Lovey Dovey et Avoue que tu m'aimes, je vais pouvoir me faire une étagère uniquement consacrée à l'auteur !

    Puisque j'ai commencé avec une auteure, continuons avec Saki Aikawa, dont eux séries sont aussi présentes dans ce colis tandis que le blog n'a pas encore accueilli une chronique sur une de ses histoires (mais bientôt, In Love With You est au chaud). Ici, nous avons Romantic Obsession (dont on peut se faire une idée chez Luthien), en quatre tomes ainsi que le second volet de 16 life, qui marque la fin de la série.

    En ce qui concerne les autres, je n'ai pas été interpellée par les auteurs où les dessins qui me diraient "mais j'ai déjà vu ça quelque part !". Je vais donc faire du cas par cas, les présentant un à un.

    Tout beau, tout frais

    Le premier sera incontestablement Magical JxR, le premier manga que j'ai aperçu en ouvrant le colis, le premier que j'ai sorti également et sûrement celui qui m'a le plus tapé dans l'oeil. Je n'ai absolument pas parcouru le résumé tant la couverture m'a happée. Les dessins sont justes magnifiques sur celles-ci. En allant vérifier les informations de l'auteur, je ne m'étonne pas d'avoir immédiatement pensé à "Kine in Aqua" à la vue des dessins, puisque c'est le site de l'auteur... ha ha ha.

    Tout beau, tout fraisSuit Laissée pour Comte, qui m'a grandement intrigué par son titre. Sans surprise, le personnage principal devra se faire passer pour un homme dans l'histoire. Je continue d'apprécier les histoires de ce genre, n'en lisant cependant pas en grande quantité en une seule fois sinon je suis quasiment certaine que je commencerai à me lasser. De temps en temps, en revanche, lorsque l'histoire est un minimum bien menée, c'est très plaisant, on peut s'attendre systématiquement à quelques passages amusants.

    Pour avancer avec des titres sur lesquels j'ai des choses à dire, passons à Sora Log. J'avais aperçu ce titre il y a quelques années déjà sur un blog. L'illustration a elle-seule m'avait poussée à en savoir plus. Je l'avais trouvée tout en douceur, une douceur que je retrouve sur chacune des couvertures de la série.

    Dans un tout autre genre, j'accroche beaucoup à la couverture colorée de Love Berrish!. La quatrième de couverture, en revanche, m'a laissée perplexe. Elle m'a fait pensé à Stray Love Hearts, pour le côté internat recensé nulle part dans lequel notre jeune fille va découvrir qu'il n'y a que des garçons.  Je m'attends néanmoins à ce que Love Berrish! soit mieux, j'y crois.

    Sur les deux séries complètes restantes, il y a Heart no Dia, à la couverture qui ne m'inspire pas du tout. Au contraire, le résumé me donne envie de l'ouvrir. Je suis donc mi-chaud, mi-froid sur ce titre. Il ne s'agit là bien sûr que de première impression sans avoir ouvert le livre, tout peut encore changer lorsque je me lancerai dans la lecture.

    Enfin, Flowers for Seri, avec ses quatre tomes. Les tranches me plaisent bien. Colorées, elles attirent mes yeux. La police avec son blanc façon "glow" est très jolie. Les dessins sont différents de tous les autres mangas présents dans le colis. Comme tous les autres, c'est un shojo et l'amour flottera dans l'air. À essayer donc.

    Attaquons maintenant les trois petits volumes tout seuls, trois premiers tomes pour trois séries à découvrir.

    Tout beau, tout frais

    D'abord se trouve Tora & Ookami, de l'auteure de Cat Street, un manga que j'avais bien apprécié autant par ses dessins que par ses sujets. Ici, c'est un autre histoire. Je m'attends à de l'amusement de la part de ce premier tome, à quelque chose de gentillet mais rigolo avec l'imagination que peut avoir Mii pour créer des scénarios de Boy's Love.

    How Do You Love Me ? est un inconnu au bataillon. C'est pas le premier du colis qui ne m'évoque rien mais je n'en ai surtout rien à dire. Je n'ai aucune association à faire, aucune impression particulière. C'est le vide. Ce qui n'est pas forcément plus mal, comme ça je ne pars pas avec des a priori ou, au contraire, de grands espoirs qui pourraient me faire tomber de haut.

    On termine avec Night Café, un manga qui me fait un peu penser à 2nd Love par rapport au café, aux beaux serveurs et au personnage principal qui n'est plus sur les bancs de l'école. De temps en temps il me faut une histoire qui me sorte du cadre "lycée" dans lequel se déroulent la majeure partie des shojos (et énormément de mangas). Night Café est donc plus que bienvenue !

    Nous voilà venus à bout du colis tout entier ! Il doit vous paraître énorme à vous aussi après tout ce texte. Compensons un peu en ajoutant les photos des séries qu'il manque :

    Tout beau, tout frais Tout beau, tout frais Tout beau, tout frais

    Tout beau, tout frais Tout beau, tout frais

    La semaine ne se terminait cependant pas le jour de la réception de ce colis. Un autre montra le bout de son nez quelques jours plus tard, un qui était cette fois assez grand pour rentrer dans la boîte aux lettres.

    Tout beau, tout fraisMembre du forum Lecture Imaginaire, j'ai déjà participé à deux partenariats. J'ai rempilé pour un troisième (parce que jamais deux sans trois dit-on). Un troisième partenariat pour un premier livre physique. À nouveau, de la fantasy. Parce que la fantasy, c'est bien. Parce que la fantasy, c'est bon. Et parce que j'aime ça, tout simplement.

    En l'ouvrant, j'ai même eu une petite surprise de l'auteur : une dédicace à l'intérieure qui m'a faite sourire.

    Ayant ouvert le livre, j'ai été aussi étonnée par la mise en page. La taille du texte est correcte. Les marges ont cependant retenues mon attention : elles sont petites. Cela m'a rappelé les travaux de cours, lorsque le prof posait comme condition un nombre de pages maximum et qu'on jouait sur les marges et tous les espaces possibles pour essayer de tout caser dans le nombre de page demandé. Les marges m'ont fait cet impression, ce qui s'est renforcé par les titres de sous chapitre positionnés tout en haut de la page, avec le texte qui commence peu après. Je pense qu'il y a des raisons budgétaires là-dessous et même si ça donne un petit sentiment étrange la première fois qu'on ouvre le livre car je ne suis pas habituée à voir ça, je ne pense pas que ça va influer sur ma lecture.

    Tout beau, tout frais Tout beau, tout frais


    3 commentaires
  • Il est, je pense, grand temps que je me secoue un peu les puces et que je me concentre davantage sur la rédaction. Je n'avais déjà pas d'excuse pour avoir du retard avant, mais maintenant que j'ai un pc beaucoup plus facile à transporter car plus petit, j'ai encore moins de raison. Et écrire cet article de la terrasse, franchement, c'est un véritable petit plaisir que je suis prête à m'offrir plus souvent désormais :D

    Le plein d'imagesRemontons donc un peu le temps pour retourner au mois de Mai faire un petit état de ce que j'ai pu oser acheter.

    Sur Facebook, j'avais partagé l'événement des 48h de la BD, pour ceux qui seraient intéressés. J'avais même prévenu assez en avance, pas juste la veille pour le lendemain. L'an dernier, j'étais un peu passée à côté des dates, alors cette année, j'ai bien fait attention.

    Les 48h de la BD ont un concept assez sympa mine de rien. Pendant 48h, il s'agissait ici du 16 et 17 Mai, les librairies participantes offres une BD parmi une sélection. Cette BD est le premier volume d'une série et on peut les voir sur le site pour savoir à l'avance ce qui nous intéresse. Ensuite, rien de plus simple, aller dans la librairie et demander sa BD gratuite. Aucun achat n'est nécessaire pour avoir le droit à cette BD ! Avec une telle opportunité, pourquoi se priver de découvrir une série?

    J'ai été tentée par plusieurs titres mais j'ai opté pour Les Mondes de Thorgal T1 : Louve.

    Le plein d'imagesMême si je serais certainement allée en librairie juste pour avoir droit à ma BD gratuite, sur le moment j'avais quand même un achat à faire, un relativement important : La Sélection T3. J'avais terminé le T2 au début du mois et attendait tranquillement que le dernier volet sorte pour aller le chercher en librairie. Depuis, il est déjà lu, ce qui n'arrive pas souvent quand je parle de mes achats.

    Plus tard dans la mois, juste avant la comédie du livre, j'ai franchi à nouveau les portes d'une librairie. Et pas n'importe laquelle : Jinja Manga. Ils faisaient un déstockage et cela faisait plusieurs fois que je voyais l'annonce me narguer avec cet horrible sourire de celui qui sait que j'allais flancher. Il ne fallait que deux mots pour me convaincre : déstockage et manga.

    Arrivée sur les lieux, j'ai appris une nouvelle qui m'a rendu plus frileuse quand à l'idée de dépenser de l'argent : La vente ne se faisait pas au volume mais à la série. Soit on prend une série entière, soit on la laisse. Ca a de quoi donner une sacrée douche froide. Une part de moi appréciait néanmoins grandement cette façon de faire, ça évite les volumes éparses dont on ne sait que faire. Et puis, acquérir d'un seul coup une série (presque) entière, c'est juste génial ! Sauf que le prix s'en fait ressentir. Au lieu de dépenser un peu par-ci, par-là, c'est du tout d'un coup. Faut être préparé.

    Le plein d'imagesJ'étais séduite, ne restait qu'à déterminer ce que j'allais bien pouvoir prendre. Les séries longues furent évincées. Même si le prix du tome était d'occasion, trop d'un coup, c'était juste trop pour moi. En me concentrant sur les courtes, et plus particulièrement celles qui me faisaient vraiment envie et pas juste celles qui titillaient ma curiosité, il me restait : Captive Hearts, Rose Hip Zero & Kobato. Le prix au tome était semblable pour toutes. J'aurais aimé repartir avec les trois. Mes finances étaient moins d'accord. Ecoutant la voix de la raison, je me suis forcée à n'en choisir qu'une. Je m'autorisais à acheter, mais ce ne pouvait être qu'une seule série. Autant dire que pour faire le choix, j'étais pas loin du "plouf plouf, ce sera toi au bout de trois...".

    Il suffisait de procéder par élimination. J'avais lu Rose Hip Rose, en scan. Acheter le Zero, ça aurait aussi voulu dire acheter le Rose à un moment donné, sinon ça aurait un peu fait tâche, non? Captive Hearts, j'avais déjà acheté le premier volume lors d'un autre déstockage au début de l'année, je me serais donc retrouvée avec ce tome en double. Quant à Kobato, je n'avais encore aucun CLAMP dans ma bibliothèque (je vous assure, je me surprends moi-même), et aucune raison ne me poussait à ne pas le prendre. Du coup, Kobato a gagné ! Ou plutôt, j'ai gagné Kobato.

    Le plein d'imagesBien sûr, je ne m'en suis pas tenue là. Ca aurait été bien trop facile sinon. Comme cette année j'ai pour projet sérieux de terminer au moins une série, j'en ai aussi profité pour acheter quelques tomes. En neuf. Bien que j'adore l'occasion, je dois dire que lorsque j'ai commencé une série manga en neuf, j'ai tendance à la poursuivre de cette façon. À moins que je ne puisse m'assurer du très bon état du tome d'occasion (ce qui est pas des plus évident sur Internet) ou que la série ne me passionne pas vraiment.

    Ainsi, j'ai pris deux tomes des Vacances de Jésus & Bouddha, le 2 et le 3. J'avais beaucoup apprécié le premier volume, j'avais bien ris alors je me devais de poursuivre. À côté, il y a Dengeki Daisy T11 , dont je parle tous les ans parce que j'achète un volume de temps en temps. Le dernier volume sera publié en Juin, prochainement. J'ai donc tout intérêt à me hâter de finir de les acheter ! (ce qui est prévu pour cet été, mais entre ce qu'on prévoit et ce qui arrive vraiment...)

     

    Parce qu'à Jinja, ils sont super sympa, pour avoir fait ces achats j'ai pu repartir avec Les filles de Soleil !

     

    Le plein d'images


    2 commentaires
  • La satisfaction d'en avoir toujours plusJ'ai décidé de casser un peu le rythme des articles concernant les achats que je fais. La régularité, c'est bien. L'irrégularité, c'est le top. Surtout pour ce type d'article. Et puis, c'est aussi pour éviter d'avoir un condensé d'articles en début ou fin de mois.

    Du coup, ce sera au petit bonheur la chance ! Lorsque j'aurais fait des achats, lorsque je sentirais l'envie irrépressible d'écrire un article (comme aujourd'hui). Aussi étrange que cela puisse paraître, ce genre de sentiment s'empare réellement parfois de moi.

    Aujourd'hui, vous avez le droit à un gros article vrac de ce que j'ai pu ajouter à mes étages pour des raisons diverses et variées.

    La satisfaction d'en avoir toujours plus

    Commençons par le banal, par le simple, par le facile : les achats.
    Car ça reste quand même le moyen que j'utilise le plus pour acquérir des livres.

    J'ai fait ma petite sortie habituelle en librairie pour récupérer des commandes et acheter directement sur place. Et cette fois, j'ai à redire.

    Depuis quelques temps j'ai pris l'habitude de passer commande à Gibert Joseph et d'aller chercher ma commande ensuite en magasin (pour éviter de payer des frais de port). J'ai choisi Gibert pour avoir des livres pas chers. Je les prends donc majoritairement d'occasions (à moins que je n'aie réellement pas le choix). Jusque là, tout allait bien. J'ai beau avoir de nombreux livres d'occasions, leurs états sont toujours bons. Sauf un de ceux qui se trouvaient dans ce colis.

    La satisfaction d'en avoir toujours plus

    Je  ne pense pas que le colis soit en cause puisque les deux mangas (Le Nouvel Angyo Onshi 6 et 7) se portent très bien quant à eux. Le roman, Les seigneurs des runes T1 : La douleur de la Terre, est dans un état plus que douteux. Je ne l'ai pas payé cher, très bien. C'est le choix que j'ai fait. Mais de là à ce qu'il soit dans cet état, je suis déçue. Il n'a pas pris l'humidité ni n'a de quelconques taches où que ce soit. La couverture est en revanche pliée à de nombreux endroits, ce qui a créé des craquelures blanches multiples. Là je suis un peu embêtée je dois dire.

    Fort heureusement, ce n'est qu'un livre et il ne me tenait pas spécialement à cœur (je changerai peut être d'avis après l'avoir lu, on verra à ce moment).

    Le petit cri du cœur passé, je suis quand même grandement contente d'avoir pu poursuivre ma série NAO (Le Nouvel Angyo Onnshi). Je commence réellement à en voir le bout. Encore deux commandes et je les aurais tous ! Je me languis déjà de les relire (incroyable!).

    La satisfaction d'en avoir toujours plusLe même jour, j'ai fait un saut à France Loisirs. Pas de commande cette fois, j'ai fait mon choix directement dans les rayons, ce qui n'était pas arrivé depuis bien des mois. Il faut dire que j'avais pris l'habitude de ne rien trouver qui me plaise en rayon, ou en tout cas rien qui me dise "c'est lui que je veux et pas un autre !".

    Dernièrement, j'ai acheté le premier tome de Les Cités des Anciens. Comme je n'étais pas très inspirée pour mes achats, je me suis simplement portée sur le second volume de cette série (dont je n'ai même pas encore lu le premier tome). Et en petit cadeau bonus, parce qu'il me tentait aussi et qu'il y avait une promotion en magasin lorsqu'on achetait plusieurs livres à la fois, j'ai fait l'acquisition de Tradeuse.

    Arrive ensuite du lourd : La trilogie Millénium. Celle-là même qui a été adaptée en film et dont on a parlé partout lors de la sortie. J'avais pris soin de l'éviter royalement lorsqu'elle était à son apogée. Il faut dire que le policier et moi, on est pas très copain tous les deux. Surtout émotionnellement parlant.

    La satisfaction d'en avoir toujours plus

    Depuis peu, je me dis pourtant que je devrais renouer contact, me faire pardonner de ce genre en faisant le premier pas. Il ne manquait qu'une occasion pour que le destin soit scellé.

    L'occasion en or s'est présentée. Je ne pensais pas le moins du monde que je me ferais pardonner du genre policier en achetant un de ses livres. Je n'étais pas prête pour aller jusqu'à l'achat avec aucune garanti que je pourrais apprécier la lecture, ne serait-ce qu'infimement. L'emprunt restait la meilleure solution. Alors l'emprunt se fit ! Histoire d'arranger encore mieux les choses, je n'ai pas de date limite ! La joie de ne pas m'être tournée vers une médiathèque pour se faire... mais vers un membre de ma famille !

    Je pourrais ainsi prendre tout le temps qu'il me faut pour me préparer psychologiquement à ouvrir le premier tome de Millénium. Ça promet d'être quelque chose.

    La satisfaction d'en avoir toujours plusTerminons sur une bonne note avec le dernier livre : Quai de la Rapée. Encore un policier ! Je n'ai pas encore décidé de refaire tout ma bibliothèque pour la tapisser d'histoires de meurtres et d'enquêtes. Là encore, les circonstances étaient exceptionnelles. Il m'est un peu tombé dans les mains. Pour dire simplement : Je l'ai trouvé, là, seul, sans personne près de lui, ne sachant ou aller ni que faire. D'une grande bonté d'âme, je l'ai pris dans mes bras et l'ai ramené chez moi.

    Comme si je l'aurais laissé sur place. Ha Ha Ha !


    2 commentaires
  • Le grand jour est là ! Impatients? Hier je vous avais laissé avec une belle image sur FaceBook pour patienter :

    Le grand déballage

    Réussir à réunir tous ces colis ne fut pas aussi facile que ça en a l'air. Passer commande en trois cliques, c'est à ma portée. Mais mes colis n'arrivent pas tous tranquillement à la maison (encore faut-il qu'on réponde lorsqu'on les livre). Non ! Et je dois avouer que j'ai dû courir après ceux-ci. Entre celui d'Amazon qui arriva quand la sonnette ne fonctionnait pas et qui n'est arrivé en point relais que trois bons jours plus tard et l'autre de Gibert pour lequel je n'ai pas été prévenue de l'expédition car il semblerait qu'un des livres ait été un peu long à trouver... J'ai été farcie ! Pourtant, je recommencerai volontiers, car c'est une vraie joie de cumuler tout ça :D

    Je pourrais appeler Février le "mois plaisir". Comme l'an dernier, j'ai passé commande pour me faire plaisir. Bien que cette fois ce fut dans des enseignes différentes. Je vais vous en parler par ordre d'arrivée entre mes petites mains avides de livres !

    Le premier, je m'en souviendrai encore pendant un moment. C'est le colis Amazon, celui que j'ai loupé quand les livreurs sont passés (merci sonnette qui ne marchait pas). Je pensais avoir la chance de le trouver en point relais le lendemain. Grosse erreur. Le lendemain, il était juste mentionné que mon colis serait déposé dans un point relais le JOUR SUIVANT ! Vous vous rendez compte? Deux jours pour le déposer en point relais ! Les journées furent longues... Et pour ne rien arranger, ce n'est pas dans la matinée que je fus livrée ou que le point relais à reçu mon colis. Non. Trop facile, trop prévisible ça. C'est tellement mieux de le faire en pleine après midi, autour de 16-17h ! Quoi de plus fun après tout? Vous l'aurez deviné, c'est un fournisseur privé qui m'a livré. Au début, je suivais ma commande sur Amazon et à transporteur y avait écrit "colis privé". Dans ma tête c'était genre "mais je sais qu'il es privé le colis, il est à moi" XD Oui, il m'a fallu un sacré temps avant d'avoir la bonne idée de taper "colis privé" sur internet pour me rendre compte que c'était bien un transporteur qui avait ce nom... Quelle idée aussi de prendre un tel nom !

    Le grand déballageTous ces déboires pour quoi? Fangirl ! Ou l'histoire d'une fangirl confrontée à la réalité.

    Depuis le début du mois, si ce n'est depuis fin janvier, Milady parle de ce titre sur sa page FB car ils allaient prochainement sortir ce titre. La sortie était prévue au 23 Février. Bien. Ce mois-ci. Pas de problème. Sauf qu'après une fois, deux fois, trois fois.... Oh et puis zut ! Je ne pouvais juste pas attendre et je me le suis procurée en anglais ! Bah oui, après tout, pourquoi attendre la sortie française quand on peut le lire en anglais? Ni une, ni deux, le livre était trouvé et est maintenant entre mes mains :)

    Et oui, parce qu'en plus, il n'y avait que ce livre dans ce paquet. Ha ha ha ha !

    Le second a avoir atterri entre mes mains est le colis de liame :D Un très grand merci à elle d'avoir pensé à moi ^-^ Ca me fait toujours très plaisir ! À l'intérieur, j'ai découvert le premier tome de Sixteen Life. Je ne connais pas le titre, mais l'auteure ne m'est pas inconnue. J'aime beaucoup ses dessins et ses histoires de manière générale. Y a pas de raison qu'il n'en soit pas de même pour celui-là !

    En complément, j'ai eu droit à Black Bird ! Mais Black Bird ! Le 18 ! Le dernier volume ! Celui qui complète toute la série ! Je n'ai plus qu'à vite finir mon défi pour me dévorer toute la série d'une traite (ou deux, ou trois).

    La dernière surprise du colis n'est autre que Kushiel T1 : La Marque. Grosse découverte ici. "Grosse", ce n'est pas faute de le dire ! Aussi large et haut qu'un manga mais considérablement plus volumineux.... 1 000 pages pour ce premier tome ! Mille ! Pour 96 chapitres. Je n'imagine même pas la suite... Mais ça ne me décourage pas le moins du monde ! Le résumé me plait bien, on va suivre les aventures d'une femme, courtisane et espionne, le tout dans un monde médiéval.

    Le grand déballage
    Kushiel a côté du tome de Black Bird, qui ne fait visiblement pas le poids

    Quoi d'autre ? Quoi d'autre ?

    France loisirs ! Bon, oui, c'est pas une grande surprise pour celui-là. Je viens vous voir assez régulièrement en vous citant cette librairie. Mais par contre, ce qu'il y a dans le colis, ça change à chaque fois ! (Je ne suis pas encore assez fêlée pour commander le même livre en plusieurs exemplaires x) ).

    Alors qu'un seul achat est nécessaire et que je me dis à chaque fois que je n'en prendrai qu'un, j'en ai pris deux. Honte. Mais je le vis relativement bien. Pour ce coup-ci, j'ai opté pour du Robin Hobb, du classique dans le genre fantasy quoi. J'ai toujours un livre de fantasy sous le coude, je reviens systématiquement à ce genre. J'ai ainsi acquis le premier tome de Les Cités des Anciens. Oui, encore une série. Soyons foufou. Une série qui parlera de dragons, d'où le titre Dragons et Serpents, et encore de dragons. Les dragons, c'est le bien.

    Dans un tout autre style, il y a Et Ellie vécut heureuse. La fantasy est loin derrière. Ellie a 22 ans, cette jeune fille qui ne croit plus au prince charmant s'installe à Londres pour faire carrière dans l'édition. Mais rien ne se passera comme prévu, d'où l'intérêt du livre. Le résumé m'avait beaucoup plu. Pour ce qu'on sait du résumé, je me retrouve pas mal en Ellie alors j'ai hâte de voir comment elle va s'en sortir .

    Le grand déballage
    [Photo prise à la va-vite quand j'ai réalisé que je manquais cruellement d'illustrations]

    Attaquons le dernier morceau de carton cachant des livres !

    Celui là, je n'avais plus beaucoup d'espoirs. Je l'ai attendu, je n'ai pas eu de nouvelles pendant un peu plus d'une semaine, aucun avis d'expédition, rien. En allant vérifier sur le site, je m'étais rendue qu'il en manquait un pour que la commande soit envoyée. Tous les titres n'avaient pas été réunis. J'en étais même venue à me demander s'ils allaient le trouver !

    Fort heureusement, ce fut le cas et j'ai pu aller le récupérer en même temps que celui de France Loisirs, m'évitant deux aller-retours en ville.

    Encore une fois, il sera question de livres. Je remarque que souvent, mes commandes concernent des livres et non des mangas. Je remédierai à cela les mois suivants.

    Pour cette fois, je me suis intéressée à des titres qui me tentaient beaucoup. D'abord Don Quichotte. Ce n'est pas l'école ou l'université qui me demande de le lire. Je n'y suis plus. C'est réellement par pure curiosité pour l'histoire (c'est là que certains se disent que j'ai une case en moins dans mon cerveau). Je suis de plus en plus curieuse des classiques. J'ai même failli prendre Pantagruel ou Gargantua de Rabelais à côté ! Et puis je me suis rétractée. Déjà Don Quichotte. Pas trop de livres d'un coup non plus.

    Le grand déballageÀ côté, j'ai choisi A Year in the Merde. Je me l'étais déjà procuré lors d'une sortie en librairie auparavant. J'avoue. Mais il était en français. J'avais commencé à le lire et n'ai pas réussi à dépasser la première pages (ou les deux premières). Je ne pouvais pas. Je me disais sans cesse que ça devait rendre beaucoup mieux en anglais. C'est un livre drôle, de type comique. Et de l'humour anglais en plus. Je me disais que je l'apprécierai beaucoup plus dans sa langue d'origine. Me voilà maintenant en possession de la version qui me convient !

    J'ai également craqué pour Je suis une légende. La faute au forum Lecture-Imaginaire ça. Il y avait une fiche sur le livre là bas, et le résumé m'a tout de suite intriguée. On parlait de "vampires" alors que le film, lui, fait part de "zombies" (oui, j'ai vu le film il y a quelques années). Très intriguée et comme on en disait du bien, je l'ai ajouté à mon panier. Aussi simple que ça !

    J'en ai aussi profité pour agrandir ma collection d'H.P. Lovecraft. Le comble de la chose est que c'est mon troisième livre de l'auteur alors que je n'en ai lu aucun encore. Que voulez vous, il y a des auteurs comme ça, on sait que ça collera avec eux et qu'on aimera ce qu'ils font. C'est le feeling, le 6e sens ou que sais-je encore. Je le sais. Alors cette fois, c'est L'affaire Charles Dexter Ward qui rejoint les autres.

    Le dernier de ce colis est un triste inconnu. Je l'ai pris pour son prix, moins de 2€. C'est de la fantasy, donc je ne prends pas trop de risques. Encore une série, mais le volume ne contient qu'environ 200 pages écrites en gros. Ca se lit facilement et vite donc. Et encore des dragons ! Décidément ! Avec cette fois l'histoire de quelqu'un transporté soudainement à l'époque médiéval. De quoi s'amuser un peu en lisant le premier tome de La Lignée des Dragons : À la Recherche du Dragon d'Or.

    Et ce n'est toujours pas fini ! (comme dans la pub SFR)

    Comme j'étais à Gibert Joseph pour ce dernier colis, je me suis dit que j'en profiterai pour regarder si je ne trouvais pas la suite de quelques séries manga. Et il y avait ! Dans tous les cas, je pense que j'aurais trouvé quelque chose de toute façon. J'ai donc craqué pour la suite du Prince, la Sorcière et les Princesses, le tome 2 et le 3 ! Je n'aurais pas tardé du tout pour me les procurer. À côté, une autre série qui n'aura pas traîné : j'ai trouvé le troisième volume d'Obaka-chan. Je n'ai pas le deux, ils ne l'avaient pas. Mais le trois était à un prix dérisoire, alors je l'ai pris d'avance. Le deuxième sera pour une prochaine fois. Et le meilleur pour la fin, j'ai nommé : Les Vacances de Jésus et Bouddha ! J'avais lu le premier tome en bibliothèque et avait beaucoup ri. J'ai tellement adoré que j'ai décidé de m'acheter la série. Maintenant j'ai le tome 1 en ma possession que je vais pouvoir m'amuser à relire. Et la suite sera à venir !

    À un moment ou à un autre, il faut quand même que ce grand déballage s'arrête ! C'est que ça en fait des livres et des lignes à lire. Aller, je m'en vais les ranger sur les étagères :D


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique