• [Anime] Gosick

     

    [Anime] Gosick

    Titre : Gosick
    Auteurs : Sakuraba Kazuki & Takeda Hinata

    Genre : Shonen
    Statut : Terminé
    Episodes : 24

    Année : 2010
    Editeur : /

    Adapté de la nouvelle Gosick


    En 1927, en Saubure, un pays d'Europe entre la France et l'Italie, se trouve Kujo Kazuya, un étudiant étranger qui va à l'Académie Sainte Marguerite. Il y circule de nombreuses rumeurs et histoires de fantômes, ainsi qu'en ville. Désireux d'en savoir davantage, Kujo se rend à la bibliothèque. Au plus haut étage de celle-ci il rencontre Victorique. Cette élève ne va pas en cours et passe tout son temps à la bibliothèque, où elle résout des enquêtes pour le célèbre détective de la ville, Grevil, qui en retire tous les honneurs.

     

    - Un Petit Mot -

     

    Gosick

    Pour cet anime, j'ai décidé d'y aller "les mains dans les poches !". Je me suis dit "Soyons fous, lançons nous dans l'aventure sans lire le résumé !" (Ce ne sont pas les idées les plus folles qu'on puisse avoir, mais c'est amusant de se laisser porter au jeu). Bien évidemment, j’ai débuté cet anime sur l'heure du repas, profitant d'une pause de travail. Après avoir passé les dix premières secondes (voire moins), je me suis demandé si c'était vraiment un choix judicieux que de regarder cela en entamant mon repas. J'ai poursuivi jusqu'à ce qu'arrive l'opening. Ah ! Ces fameux opening ! Il contraste réellement avec les images que j'avais aperçues au début. Finalement, je pus continuer de manger sans m'inquiéter.

    À la fin de l'opening, plusieurs idées me traversaient la tête (N'oublions pas que je n'avais pas lu le résumé pour m'amuser un peu) Les hypothèses affluaient. Un garçon, une fille...  Jusque-là, ça va, on voit ça partout. L'homme protège la femme qui semble assez faible et sans défense, qui, de plus, est recherchée par un groupe (de scientifiques peut être?). Vous ne comprenez rien? Imaginez la mosaïque qui s'est faite dans mon esprit après l'opening ! Des idées dans tous les sens sans queue ni tête... (Par contre un personnage masculin avec une coiffure de banane blonde super longue a retenu mon attention ! Je me suis dit "C'est qui ce type qui a l'air complètement débile?" Suspens !)

    Et je l'ai vu ! Ce personnage avec une banane blonde ! Il est exactement le genre de protagoniste auququel on s'attend. Totalement stupide (pourtant c'est un policier ; moi-même j'avais compris qui avait tué la voyante dans son affaire) et un peu narcissique (ce qui s'explique par la banane). Mais revenons plus précisément sur le premier épisode. Je détestais vraiment le début. Koji Kazuya est craint par les élèves d'entrée de jeu. Ça m'a rappelé Toradora! Comme le public est dans la tête du personnage, nous savons que tous se méprennent totalement (je comprendrais peut-être plus tard leur peur en ayant plus d'informations sur ce "Shinigami Noir" ou "Shinigami du Printemps"). Je n'accrochais donc pas dès les premières minutes. Ce fait s'intensifia avec sa professeure que j'ai trouvée totalement cruche et insupportable. Nous faisons ensuite la connaissance de Victorique, notre autre personnage principal de l'histoire. Le premier contact m'a fait bizarre. Dans ma tête c'était un peu "De quoi? Qu'est-ce qui se passe?". La seconde rencontre alla vraiment mieux. Ou presque. Le fait qu'elle se roule par terre pour dire qu'elle s'ennuie était relativement moyen. C'est un trait qui semble malheureusement pour moi systématique chez elle (en fait ce n’est que dans les premiers épisodes). Qui plus est, l'accessoire qui l'accompagne, une pipe, faisait assez "cliché" pour Sherlock Holmes. Cette fille qui n'est, apparemment, jamais sortie de sa tour sera également totalement émerveillée face au monde extérieur ! Un bon gros paquet de "déjà vu". Et à cela s'ajoute Kujo Kazuya, qui court voir Grevil une fois l'affaire résolue car il ne trouve pas ce qu'il a fait "juste" et demande à profiter aussi de ce qu'il a reçu comme récompense... On trouve ça un peu "gros" comme comportement d'entrée de jeu avec une personne qu'il n'a vue qu'une fois (et on n’est pas étonné ensuite quand il se demande pourquoi il a fait ça; mais il fallait bien un "prétexte" pour mener à cet endroit).

    Ça fait beaucoup de points assez négatifs pour un premier épisode ! Cependant, il ne faut pas s'en tenir qu'à cela. Arrivée au bout des 24 minutes, j'appréciai particulièrement Victorique., la seule qui me laissa une bonne impression à la fin de l'épisode. C'est celle qui dirige toute l'histoire, on le sent. Elle détient les réponses aux affaires qui ont lieu et on se laisse facilement porter par ses explications. On mène l'enquête en sa compagnie. L'enquête commencera vraiment sur le dernier quart de l'épisode, moment où on commence à réellement accrocher à l'anime.

    Passé le deuxième épisode je pense à l'anime Umineko no Naku Koro ni où il est aussi question d'enquête, bien que Gosick est beaucoup moins complexe. Qui plus est l'ending me rappelle également la même atmosphère. Il y a vraiment des similitudes entre les deux. La grosse différence est sûrement le fait qu'Umineko no Naku Koro ni ne concerne qu'une même affaire du début à la fin, alors que du côté de Gosick il s'agit de plusieurs enquêtes.

    GosickJe ne vais pas faire part de mes points de vue épisodes après épisodes, sinon cela serait bien long et je serais sûrement rapidement coincée si je tiens à ne pas trop dévoiler l'intrigue. Alors allons sur du plus général après avoir visionné tous les épisodes de cette série.

    L'ending a changé en cours de route. Pas l'opening par contre. Le changement ne m’a pas plu. Je préfère de loin le premier ending. Ce n'est que plusieurs épisodes plus tard que j'ai compris. Le nouvel ending est, en fin de compte, totalement approprié. J'aurais même envie de dire, en me basant là-dessus, que l'anime serait un peu en deux parties (Mais je ne pourrais certifier que la séparation se fasse au niveau du changement de la musique de fin).

    Dans la première partie de Gosick nous avons des enquêtes. Des meurtres ont été commis, il faut retrouver le coupable. Victorique est notre Sherlock Holmes. Elle résout tous les crimes, à condition d'avoir assez d'informations. Plusieurs enquêtes se suivent, les unes après les autres. On pourrait même se demander si l'anime ne serait pas simplement une suite d'enquêtes avec un minimum de liens, de secrets et mystères dans le présent des personnages.

    La seconde partie concernerait ces secrets et mystères. L'anime se détache du flot d'enquêtes pour se concentrer sur l'histoire même des personnages que l'on suit, en particulier Victorique et sa famille. C'est à ce moment que je me suis rendue compte qu'il ne s'agissait pas juste d'un anime d'enquêtes. La première partie n'était pas pour autant inutile. Une certaine enquête, notamment, sera très importante pour la suite et on y fera référence à plusieurs reprises.

    C'est un bon mélange que nous avons avec Gosick. Nous nous plaisons d'abord avec ces crimes à résoudre, en plus d'avoir des histoires de fantômes en lien avec les meurtres à chaque fois, puis la véritable histoire qui arrive. La première partie est bien dosée. Je craignais que ça ne dure, j'allais être lassée avec les "petites enquêtes" sans grande importance sur la durée. Et, finalement, je n'en ai pas eu le temps avec ce changement. Je n’ai pas spécialement été tenue en haleine par le fait de vouloir connaître le passé ou l'histoire de Victorique. Je découvrais chaque pièce du puzzle avec les personnages, tout en les assemblant à mon tour. J'essayais juste de comprendre, à chaque étape, où cela allait mener. Mon esprit, inconsciemment, travaillait à chaque instant, trouvant des hypothèses pour ce qui se présentait à moi.

    Ce ne fut pas uniquement mon esprit qui fut touché par cet anime. Mais aussi mon cœur. Il aura réussi à m'atteindre, à me faire verser des larmes sur les quatre derniers épisodes. J'ai été pleinement satisfaite de la fin qui me fut offerte et n'éprouve en aucun cas le besoin d'aller plus loin. L'histoire a vraiment pris fin.

    Finalement, on est assez loin des hypothèses farfelues et loufoques que j'aurais pu exprimer dans mes hypothèses... Mais je ne regrette en aucun cas de l'avoir vu ! Loin de là ! J'ai beaucoup apprécié cet anime. Même le fait de ne pas en savoir plus sur ces fragments du chaos (ce qui se résume à des indices) et la fontaine du savoir ne m’a pas perturbée plus que cela.


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :