• Assassin's Creed : La Croisade Secrète

     

     

    Assassin's Creed : La Croisade Secrète


    Oliver Bowden

    2011 - Milady
    8 vol. (terminé)

     

     

     

     

    Assassin's Creed :
    La Croisade Secrète

     

     

    Niccolò Polo, père de Marco, révèle enfin l’histoire qu’il a toute sa vie gardée secrète : celle d’Altaïr, l’un des Assassins les plus illustres qu’ait jamais compté la Fraternité.

    Embarqué dans une aventure épique qui l’entraînera jusqu’en Terre sainte, Altaïr comprendra la véritable signification du Credo des Assassins…
    Pour prouver à tous son indéfectible dévotion, il accepte d’éliminer neuf redoutables adversaires dont le Grand maître Templier Robert de Sablé…
    C’est la première fois qu’est contée la vie d’Altaïr, une épopée qui changea le cours de l’Histoire, de sa lutte éternelle contre la conspiration templière à son histoire familiale stupéfiante et tragique, ainsi qu’à l’ultime trahison de son plus vieil ami.


    Cette série n'étant pas composée de tomes avec des numéros à proprement parlé, j'ai décidé de suivre l'ordre des jeux vidéo : Assassin's Creed I devient La Croisade Secrète.

    - Nommez vos cibles, et je ferai couler le sang.

    La narration est des plus visuelles. J'ai été subjuguée par l'image assez précise que j'arrivais à me faire de l'histoire. Un régal pour mon esprit qui se prêtait de tout coeur à l'exercice.

    Dans cette continuité, j'ai facilement perçu le jeu au travers du livre, notamment dans la première moitié où le Game Play transpire presque du récit. Le retour d'Altaïr en tant qu'Initié permet au joueur de connaître les capacités d'Assassin depuis le début et les 9 cibles avec ses innombrables aller-retour fut typique d'un jeu vidéo.

    On ne peut jamais tout savoir. On ne peut que supputer.

    Cette partie-là fut des moins alléchantes sans pour autant être désagréable. L'auteur a su minimiser au maximum le côté "répétitif" des neufs assassinats qui suivaient un même schéma (Voir le Maître, rencontrer le rafiq, se renseigner, retourner voir le rafiq, tuer sa cible, rendre son rapport au Maître). Certaines étapes étaient passées à la trappe ou évincées en une seule phrase tandis que l'assassinat était la pièce centrale, détaillée comme si je m'y trouvais.

    C'est par la connaissance que les hommes doivent être libérés. Pas par la force.

    A la lecture, je jugeais la structure du récit très simple. Sans aucune surprise j'ai pu lire les corrélations faites par Altaïr avec les informations de ses 9 victimes. Puis, passée cette première moitié, une fois Altaïr aguerri de ses expériences, j'ai eu l'impression de vraiment plonger dans l'histoire. Le sentiment d'évidence fut chassé au profit d'une curiosité avide.

    "Nul ne doit craindre les idées, peu importe leur origine. Et plus encore, nul ne doit jamais craindre la vérité, aussi douloureuse soit-elle."

    J'ai adoré suivre Altaïr dans sa grande quête, le jeu vidéo ayant totalement disparu de mon esprit. Le récit devint passionnant bien que le découpage des chapitres (presque 60 !) me laisse trop facilement reposer le livre.

    Avoir un esprit ouvert est une chose, en avoir un si ouvert que les oiseaux peuvent l'inonder de fiente en est une autre.

    Je suis emballée par cette série. J'aime l'aventure, j'aime la façon dont cela est raconté, en enchaînant les actions et les faits, tout autant que les personnages. Jouerai-je au jeu pour autant? Non. A quoi bon quand j'ai pu en connaître toute l'histoire en moins de temps qu'il ne m'en aurait fallu pour finir le jeu? Cependant, je lirais la suite !

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Février à 13:00

    J'ai été voir le film je lirai surement les livres ^^

      • Dimanche 19 Février à 14:24

        Chouette ! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :