• Bref #15Romantic Obsession

     Saki Aikawa  ▌ 2009 - Soleil  ▌ 4 vol. (terminé)

    La jeune Hotaru a toujours travaillé très dur pour pouvoir entrer dans ce nouvel établissement afin de rejoindre l’homme qu’elle aime, son ancien professeur particulier, Mr Haruna, qui désormais y enseigne.
    Son intérêt n’échappe pas à l’un de ses camarades qui semble développer des sentiments contradictoires à son égard. Les événements vont rapprocher nos deux lycéens et Hotaru va découvrir que le jeune homme n’est autre que le petit frère de son professeur adoré...

     

    Ce titre s'inscrit dans la même ligne que de nombreux shojos lycéens. Une jeune fille entre au lycée, un garçon est toujours présent,  une relation amoureuse débute.

    Rien de bien extraordinaire dans ce titre. Je remercierai l'auteur de ne pas avoir traîner en longueur, ce qui m'aurait rendu la série beaucoup moins sympathique.  Je me contenterai donc de la trouver banale.

     

     

    Bref #15Is this Feeling Love?

     Saki Aikawa  ▌ 2013 - Soleil  ▌ 2 vol. (terminé)

    Sora ne peut pas voir sa soeur en peinture car elle a toujours été comparée à cette dernière aussi belle qu'intelligente ! Elle a même choisi un lycée relativement éloigné afin de la croiser le moins possible... C'est alors qu'elle tombe sur Kataoka senpai, un garçon franchement sadique...

     

    Avec Saki Aikawa, c'est un peu du "oui" ou "non". Soit ça va passer et je vais simplement trouver l'histoire sympa, soit ça ne passe pas du tout. En l'occurence, pour ce titre là, ce n'était pas ça.

    J'ai l'impression de systématiquement remettre en cause les mêmes choses chez elle. Pour Is This Feeling Love?, je n'ai pas cru à l'histoire d'amour. Pourquoi? Car j'ai eu la sensation que Sora s'est mise en tête Kataoka uniquement parce que ses copines l'ont poussé dans cette direction. À croire que si ses amies ne lui avaient pas dit de se confesser, rien ne serait jamais arrivé et elle n'aurait jamais "éprouvé" de sentiments pour lui.

    À côté, la relation de Sora avec sa soeur est déjà un peu plus intéressante. Je tombe rarement sur une histoire qui traite de ce point (même s'il en existe peut être des tas). La répétition côté masculin était en revanche du tout vu.

    Cette fois encore, ce sera donc un mauvais sentiment quant à un titre de l'auteure.

     

     

    Bref #15Bloody Prince

     Midori Murasaki  ▌ 2013 - Soleil  ▌ 3 vol. (terminé)

    Mana est une jeune lycéenne comme les autres au détail près qu’elle est aussi membre d’un ordre religieux d’exorcistes traqueurs de vampires ! Elle se trouve chargée d’une mission de la plus haute importance : retrouver le vampire que le groupe recherche depuis des années sans succès. Il s’avère que sa quête ne sera pas bien longue puisque ce dernier se trouve être un de ses camarades de classe !!! Mais depuis tout ce temps, la race des suceurs de sangs a évolué. Il ne s’agit plus de tuer des jeunes vierges innocentes et fuir la lumière du jour car aujourd’hui, le vampire ressemble à un pauvre lycéen anémique qui se ballade avec son pied à perfusion partout où il va !
    Désespérée par ce lamentable spectacle, la jeune exorciste imagine dors et déjà sa carrière aux oubliettes. Cependant, d’autres créatures de l’Ombre vont se manifester et ses talents de chasseuse de démons vont pouvoir s’exprimer aux côtés de son nouveau compagnon, Okamoto, le vampire sous perfusion !

     

    Les couvertures sont chattoyantes et l'histoire semble drôle. L'auteure mettra d'ailleurs l'accent sur l'humour dans cette courte série plutôt que sur la romance. Pas absente pour autant, elle en restera néanmoins très banal et vu des milliers de fois.

    J'ai trouvé intéressant l'idée de modernisation des "monstres" qui se sont adaptés afin de partager notre quotidien. J'ai moins accroché à l'humour de la série, qui cumule les gags qui ne me font pas d'effets.

    Un titre qui se contente de faire passer le temps.

     

     

    Bref #15Dear Brother !

     Maki Enjoji  ▌ 2014 - Kazé  ▌ 5 vol. (terminé)

    Suite à la mort prématurée de son père, Momo a vécu séparée de ses frères qui ont été adoptés par trois familles d'accueil différentes. Quinze ans plus tard, à l'occasion de ses fiançailles, elle décide de reprendre contact avec Gin, l'aîné, Aoba, le benjamin, et Sôgo, le cadet qu'elle adorait particulièrement. Mais les retrouvailles ne se passent pas comme prévu. En effet, ses très chers frères semblent plus que décidés à s'immiscer dans sa vie ! Leur premier but : faire capoter son mariage…

     

    Alors que le résumé laisse présager une petite histoire sympathique, le titre ne trompe absolument pas. Si on se contente de poser le tome sous mes yeux, mon premier instinct est que je vais avoir le droit à une histoire d'inceste. Ca sautait aux yeux comme le "S" inexistant à "Brother" dans le titre.

    Pas enchantée de base, je découvre pourtant que les frères sont des personnages attachants et sont ceux qui tiennent l'histoire en place. La soeur, Momo, a baissé dans mon estime au fur et à mesure que l'histoire avance. La prenant d'abord par pitié pour sa situation, j'ai fini par me rendre compte du peu qu'elle était capable de faire par elle-même et de sa maladresse trop accentuée qui la rend assistée.

    Aucune surprise dans cette série, tout se voit venir bien en avance et ce dès le premier volume (merci aux regards de Gin qui en disent long !).

    Sans pour autant détester, je n'en garde pas un bon souvenir.

     

     

     

    Pas très reluisant comme bref. A croire que rien ne me plait. Je ne doute pas que j'ai de bons titres sur mes étagères qui n'attendent que de m'enchanter


    6 commentaires
  • Bref #14Ageha 100%

     Takeuchi Kozue  ▌ 2004  ▌ 5 vol. (terminé)

    Petite, Rin Fujiwara n'aimait pas son visage. Pour son sixième anniversaire, elle reçoit une boîte de maquillage qui changera les choses. Face au miroir, Rin s'amusera avec le maquillage qui deviendra comme une magie qui la rend plus forte. Rin croit que le maquillage peut changer aussi bien l'apparence que le coeur des gens, parce qu'il donne aux filles la confiance dont elle ont besoin.

    Des années plus tard, Rin entre au lycée. Elle décide d'aider également les autres filles à devenir plus jolie en utilisant sa boîte à maquillage tout en cachant son identité.

     

    J'ai trouvé cette histoire assez banale. Pas mauvaise, pas répétitive, pas lassante dans son scénario et les obstacles qui se dressent sur le chemin de Rin. Ca n'en reste pas moins une histoire comme j'en ai déjà vu d'autres sans une particularité qui me ferait la pointer du doigt préférentiellement.

    Ca parle d'amour, d'amitié et surtout de confiance en soi et de s'accepter tel qu'on est tout en sachant qu'on peut, avec trois fois rien (ici du maquillage, tout comme ça pourrait être une coupe de cheveux), changer beaucoup et aimer soudainement son reflet.

     

     

    Bref #14Flowers for Seri

     Tomu Ohmi  ▌ 2013 - Soleil  ▌ 4 vol. (terminé)

    Yuzuki et Seri, amis d'enfance, se retrouvent promis l'un à l'autre par un mariage arrangé. Seri, croyant en l'amour, est en désaccord avec sa famille.
    Elle ira pourtant visiter la maison de son futur mari où elle fera la rencontre des esprits des ancêtres de celui-ci ! Ils lui apprendront qu'une malédiction pèse sur la famille de Yuzuki : tous les hommes trouvent la mort jeune.

     

    Avant même d'ouvrir le manga, j'ai été arrêtée par la couverture. Le coup de Seri me turlupine grandement tant il est étiré. Ces proportions étranges peuvent se retrouver de temps à autres sur les dessins de chapitres. On s'arrête la première fois puis on passe son chemin.

    Les dessins à l'intérieur, je les ai trouvé un peu à la va-vite, surtout pour ce qui est du premier volume. certains visages sont vides ou la mère de Yuzu qui a rarement un nez. En passant d'un tome à l'autre, j'ai remarqué des améliorations pour mon plus grand plaisir.

    J'ai beaucoup apprécié cette histoire d'esprits et de malédiction. Yuzuru se retrouve souvent en danger malgré lui et la forme de celui-ci change. On ne se contente pas de nous servir des personnages possédés les uns après les autres ! Ce fut plus qu'agréable.

    Le passé de la famille de Yuzuru est très intéressant à découvrir. On a la chance de connaître plusieurs ancêtres et leurs histoires, nous les rendant attachant.

    Tout n'a pas été génial pour autant. J'ai trouvé le changement de sentiment de Seri trop abrupte pour que ce soit de l'amour sincère.

    Globalement, j'ai aimé les idées avec ces esprits, leur utilisation, en revanche, est moyenne. 

     

     

    Bref #14Lovey Dovey

     Aya Oda  ▌ 2008 - Soleil  ▌ 5 vol. (terminé)

    Saika est prête a tout pour devenir la petite amie de Keishi, le président du conseil des élèves et également son ami d'enfance, quitte à agir comme une élève modèle. Pour cela elle va défendre les valeurs de l'établissement qui interdit les relations amoureuses à l'école.
    Malgré ses efforts pour cacher ses sentiments, (ainsi que son sacré caractère) et plaire à Keishi, celui-ci ne la considère que comme sa meilleure amie. Mais sa confrontation avec le bad boy de l'école, Shin Kirisaki, va révéler son coté obscur...

     

    Et un Oda de plus, un ! Oda, j'aime bien, à petite dose et à condition d'être en manque de shojo. Sinon, ça passe moyennement.

    J'ai aimé le début de cette série, même si c'est assez classique avec une fille qui change sa personnalité afin de plaire à un garçon. Puis l'histoire s'étire.

    On début avec un pseudo triangle amoureux qui disparaît bien vite (merci Keishi !). Puis on a des perturbateurs les uns derrière les autres. Sitôt qu'on rallie la cause de Shin ou qu'on n'est plus une menace, un nouveau personnage fait son apparition. Un schéma relativement répétitif.

    Contrairement à ma première lecture, en revanche, lors de laquelle j'avais été marquée par le nombre de scènes de sexe pour une telle série, ça m'a presque semblé normal. La relation des amoureux est en grande partie bâtie là dessus et leurs pulsions sont nombreuses. Ah ! La jeunesse ! (Qu'ils puissent le faire aussi naturellement n'importe où, c'est une autre histoire...)

    Cette fois, ce sont les passages totalement irréels qui m'ont marqués, comme un directement qui "tente" de violer une élève ou ces jeunes lycéens qui veulent se fiancer. C'est pas la première fois que je vois ça dans des shojos. J'ai peut être trop vu ça. C'est pas passé.

    Un ensemble qui se lit sans rien d'exceptionnel.

     

     

    Bref #14Host Club

     2011  ▌ 11 eps. (terminé)

    L'histoire tourne autour de Fujioka Haruhi, jeune fille d'origine modeste qui étudie au célèbre lycée privée "Ouran Gakuen".

    Alors qu'elle cherche un endroit calme afin de pouvoir étudier, elle fait la rencontre d'un groupe d'étudiants, plus extravagant les uns que les autres, ayant formé leur propre club d'hôtes.

    Mais, en cherchant à partir du club, elle brise accidentellement un de leur vase d'une valeur de 8 millions de yen! N'ayant bien évidemment pas les moyens de rembourser sa dette, elle va donc être obligé d'entrer dans ce groupe d'hôtes.

     

    J'ai regardé ce drama par pure gourmandise. Fan de l'anime, adoratrice du manga, quand j'avais entendu des rumeurs de drama, j'avais hâte. Jusqu'à oublier totalement son existence... Coup de chance, il m'est revenu en mémoire pour mon plus grand plaisir !

    Je me demandais comme serait Tamaki, tant son caractère excentrique et ses émotions le fond passer du coq à l'âne en permanence. Je suis très surprise du résultat ! Ca n'a pas dû être évident mais c'est bien là !

    Je me suis fait une joie immense de retrouver ces personnages que j'affectionne tant. L'adaptation est bonne. J'ai retrouvé des scènes que j'avait encore en mémoire. Je me suis de nouveau attachée à eux.

    Il ne faut pas oublier que c'est loin d'être représentatif du manga, ce n'est que le début de celui-ci^^

     


    1 commentaire
  • Le mois de mars n'a pas été terrible pou moi. Peu de lectures, à peine les premiers tomes de Sailor Moon terminés, La Tour Sombre en pause depuis le milieu du mois... Quelle catastrophe ! 

    Au niveau rédaction d'articles, ça ne vole pas plus haut. Le néant absolu. Aucune avance de prise. Rien. Nada. Un peu comme un grand mois de vacances à me changer les idées.

    Il y a des mois avec et des mois sans. J'espère juste que ça reviendra le mois prochain :)

     

     

    En Bref #13Coelacanth

     Kayoko Shimotsuki  ▌ 2012 - Soleil  ▌ 2 vol. (terminé)

    Une explosion détruit l’immeuble de Hisano quand elle n’est qu’une petite fille. Elle aurait dû s’y trouver, mais sur son chemin de retour elle est renversée par un garçon en vélo portant des vêtements pleins de sang. Il laisse derrière lui une pierre en forme d’écaille qu’Hisano garde comme porte-bonheur.
    Dix ans après, Hisano est lycéenne. Un de ses professeurs est assassiné et la police enquête. Un jeune homme qui possède le petit bijou en forme de poisson d’où provient l’écaille apparaît soudain. Peut-être... Peut-il voir les hallucinations qui tourmentent Hisano depuis longtemps ? Effectivement, tout est connecté...

     

    Coelacanth fait partie de ces titres qui sont entouré d'une aura particulière. L'atmosphère dépeinte dans cette histoire m'a enveloppé. Elle a quitté le livre pour m'atteindre. Peu de titres sont capable de me toucher de la sorte, de créer un tel sentiment en moi. Un sentiment que je peine à décrire, une sorte de nostalgie maladive?

    Hisano n'a plus rien. Seul le désespoir l'accompagne sous la forme d'un mouton. Je pensais au départ que ce mouton sans nom était réel avant de me rendre compte qu'il n'était qu'une représentation des sentiments d'Hisano. Cet animal aucunement effrayant et en apparence doux ose dire tout haut ce qu'elle a dans son coeur, ce qu'elle refuse d'accepter.

    Mais l'histoire ne se contente pas uniquement de suivre les sentiments d'une lycéenne. Un meurtre a été comis et une enquête est en cours. Enquête à laquelle sera inévitablement liée Hisano.

    Ce thriller va prendre une tournure inattendue quand Yukinari va croiser le chemin d'Hisano un soir d'hivers. Une rencontre hasardeuse qui va faire resurgir ce qui s'est passé 10 ans auparavant.

    À cela s'ajoute un graphisme élégant qui colle si bien à cette ambiance calme, silencieuse et triste.

    Une lecture que m'avait proposé Sakuramy et je l'en remercie :)

     

     

    En Bref #13Sora Log

     Kako Mitsuki  ▌ 2011 - Soleil  ▌ 4 vol. (terminé)

    J'aime tout : mes amies, le ciel, les couleurs...
    C'est en te rencontrant que j'ai compris qu'il pouvait y avoir plus de nuances dans le mot aimer.

    Hikaru est inscrite au club d'astronomie et adore le ciel. Un soir avant une séance d'observation, Hikaru tombe sur un drôle de garçon dans un parc, et prie pour le revoir un jour. Elle retombe sur Asô le lendemain même à l'école, mais apparemment il est connu pour être un élève à problèmes...?

     

    Cette romance lycéenne fait intervenir l'astronomie. Je n'en ai pas appris plus sur les étoiles et constellations car l'auteur ne creuse pas ce thème. En revanche, j'ai énormément apprécié cette omniprésence du ciel dans la narration. Hikaru étant une passionnée, elle comparera tout au ciel d'une façon ou d'une autre. C'est jolie, souvent poétique et ça enchante.

    Asô est le garçon à la mauvaise réputation qui se moque royalement de ce qu'on pense de lui, que ce soit vrai ou non. Hikaru est plutôt téméraire, imprévisible et passionnée par le ciel au point de ne pas toujours savoir ce qui se passe autour d'elle, faisant qu'elle ignore tout des bruits qui court au sujet d'Asô. Des personnages de shojo en somme assez normaux bien qu'attachants.

    J'ai apprécié leur histoire d'amour toute simple, dans le sens où il n'y a pas de disputes pour des broutilles ni des périodes de doutes ou de questionnements. Une agréable lecture.

    Les états du ciel sont les mêmes que ceux du coeur...
    Vastes, profonds, inestimables...

     

     

    En Bref #13Dix-huit et vingts ans

     Zhena & Yohan  ▌ 2012 - Clair de Lune  ▌ 2 vol. (terminé)

    A 18 ans, Donghwi est peu pressé de devenir adulte. De son côté, Yuni, malgré ses 20 ans, reste toujours une enfant. Tous deux vont se rencontrer grâce à des chats de gouttière et partager ce qu'ils ont de plus précieux.

     

    J'ai été amusée de constater que le titre original était Nineteen, Twenty-One (19 - 21). Un petit changement d'âge effectué pour coller à la majorité française, ce qui ne modifie en rien l'histoire.

    J'ai particulièrement aimé le sujet de cette histoire, à savoir le passage à l'âge adulte. Quand devient-on adulte exactement? Est-ce une question d'âge? Y a t'il autre chose?

    D'un côté, un personnage qui, par son âge, pense qu'elle devrait déjà être adulte et essaie donc de rattraper son retard, de finir ses études pour entrer dans le monde des grands. De l'autre, on a un jeune qui sort tout juste du lycée et qui profite du temps qu'il a à être encore "jeune" avant de devenir grand.

    Pour les aider tous deux, les chats sont là. Ce sera leur lien, un début, une aide à savoir où ils en sont et à évoluer.

    Une très belle histoire que voilà qui fait chaud au coeur.
    Si vous connaissez des titres similaires, je serai plus que ravie de les lire :)

     

     

    En Bref #13Kingyo Sou

     Yuki Fujitsuka  ▌ 2005  ▌ 2 vol. (terminé)

    Lors d'un festival durant ses vacances, Asuka entendit le son d'un tambour et tomba immédiatement amoureuse de celui qui en jouait. Cependant, il est sourd et s'est entièrement refermé sur lui-même. Une belle histoire d'amour va voir le jour.

     

    Alors qu'en ce moment, A Silent Voice est sur toutes les lèvres, je suis tombée par le plus pure des hasard (si si) sur Kingyo Sou, qui traite également de la surdité.

    L'histoire se déroule du point de vue d'Asuka, et non de Masami, notre sourd. Malgré tout, on peut découvrir ce que celà fait d'avoir quelqu'un qui n'entend pas dans notre entourage. Courageuse et persévérante, Asuka va se frayer un chemin jusqu'au coeur de Masami et entrer dans son monde, tenter de le comprendre. La communication est un point central et les possibilités sont nombreuses en dehors de la parole.

    Une histoire chaleureuse bien qu'oubliable

     

     

    En Bref #13Wish

    CLAMP  ▌ 1999 - Tonkam  ▌ 4 vol. (terminé)

    Par une belle nuit étoilée, Shuichiro Kudo, jeune chirurgien, sauve Kohaku des griffes d'un corbeau. Il s'agit en fait d'un ange envoyé sur Terre pour une mission précise. Pour le remercier, elle veut exaucer l'un de ses souhaits. Or, ce dernier n'a besoin de rien et le temps qu'il se décide, elle fini par s'installer chez lui. Mais le démon Koryu dont elle est le souffre-douleur n'est pas loin...

     

    Grâce à Kiba-chan qui m'a fait remarqué que dans Kobato, il y avait un clin d'oeil à Wish, je me suis mise à le lire. Et pas de regret du tout ! Déjà, ça me fait un titre de plus de lu des CLAMP. Rien que ça, ça me rend heureuse. C'est un peu comme une valeur sûre CLAMP, sûre de ne pas être déçue (jusque là).

    J'ai été un peu perturbé au début de lire des "il" pour désigner Kohaku, qui pour moi était sans nul doute une femme. Sauf que c'est un ange, et les anges sont asexués. Du coup, on peut aussi bien voir une relation homme-femme si on ne voit Kohaku que comme tel, ou une relation yaoi. D'autant plus que Kohaku est physiquement relativement androgyne.

    C'est une belle romance que nous offre CLAMP. Kudo est peu bavard, encore moins démonstratif. Pourtant de légers changements vont s'opérer.

    Vie paisible au départ, le temps rattrapera Kohaku, qui ne peut rester ainsi dans le monde des humains comme il/elle l'entend. D'autant plus que des problèmes occurrent dans son monde et celui des démons. Des problèmes qui l'affecteront directement alors qu'il/elle apprend tout juste ce qu'est l'amour.

    Pour le plaisir de comprendre les clins d'oeil qu'il peut y avoir dans Kobato, de lire un CLAMP de plus ou celui d'avoir une belle histoire, Wish est à lire.

     


    4 commentaires
  • Continuons sur les bonnes bases que j'ai pu établir en Janvier. Je ne me leurre pas, ça ne durera pas jusqu'à Décembre alors autant essayer de faire en sorte de rester à jour le plus longtemps possible !

    J'ai plutôt bien lu ce mois-ci. Début d'année, reprise de la lecture. J'ai trouvé le temps de m'y consacrer tout en faisant ce que j'ai à faire à côté. Un bon début d'année je trouve !

     

    Un mois d'ebooksNight Café : My Sweet Knights

     Maki Enjoji  ▌ 2014 - Kazé  ▌ 3 vol. (terminé)

    Veuve à seulement 23 ans, Hina apprend du séduisant avocat de son défunt mari que ce dernier lui a légué un curieux héritage : un immeuble au sein duquel se trouve un café pas comme les autres, le Queen's Cafe. Tandis que la jeune femme part à la découverte de sa nouvelle propriété, elle perd soudain connaissance. Et quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle se réveille entourée de trois preux chevaliers : de jeunes et beaux serveurs qui gèrent ensemble cet établissement qui n'ouvre qu'à la nuit tombée...

     

    Je commence vraiment à apprécier le Josei. Au milieu de tout le shojo que je peux ingurgité, c'est un petit plaisir que de se retrouver dans un monde adulte. Night Café est une série courte se lisant facilement. Une romance plaisante, sans grande scènes dramatiques, qui ne marque pas mon esprit. Je l'ai lu, ça m'a plu et je suis passée à autre chose.

     

     

    Un mois d'ebooksThe Girl in the Converse Shoes

     Yaritza Garcia  ▌ 2012 - Yaritza Garcia Smashwords Edition ebook

    Un Geek est à la recherche d'une fille mystérieuse qui l'a embrassé lors de la soirée déguisée d'Halloween. Ses seuls indices sont ses cheveux blonds et... ses converses roses.

     

    Je ne connaissais pas le concept de "flash fiction" avant de lire cet ebook. J'aurai tendance à dire qu'il s'agit d'une nouvelle très courte, mais puisqu'on aime créer de nouveau concept, allons-y de bon coeur et parlons de cette flash fiction de dix pages.

    En fait, il n'y a pas grand chose à dire. C'est une histoire d'adolescent toute mignonne. Ca me fait regretter de ne jamais avoir fait de fête déguisée juste pour que quelqu'un puisse me chercher ensuite. C'est une belle déclaration, non?

     

     

    Un mois d'ebooksNikki and the Vampire

     Yaritza Garcia  ▌ 2012  ▌ ebook

    Une étudiante en deuxième année demande avec audace à un garçon que les rumeurs disent être un vampire de sortir avec elle. Que va-t-il lui arriver?

     

    Ayant aimé le précédent ebook, je me suis dit que j'allais regarder autre chose du même auteur. Je suis tombée sur une autre nouvelle et meilleure que la précédente. Tout est dit dans le résumé, on ne peut en dire plus. J'ai trouvé tout ce que j'attends dans ce genre d'histoire : Une fin qui marque !

    À ceux qui veulent s'essayer à l'anglais, jetez-y un oeil

     

     

    Un mois d'ebooksBloody Wings T1 & 2

     Adrienne Gordon  ▌ 2011 ▌ 2 vol. (en cours) ▌ebook

    Anna est en train de vivre quelques changements. Elle essaie d'en savoir plus par sa mère, mais la chasse a commencé et elles doivent toutes deux fuir pour sauver leurs vies.
    Anna doit oublier tout ce qu'elle connait et devenir quelque chose de nouveau et de différent si elle veut survivre. Et pourtant, quand la paix est en vue, elle doit prendre la décision la plus difficile qu'elle aie pu imaginer.

     

    Pas besoin d'un vote pour être sûr qu'on est unanimement d'accord sur un point : La couverture est hideuse. Le tome deux s'améliore peu. Ca a beau être un ebook, être gratuit et sûrement de l'auto-édition, ça n'excuse rien. L'intérieur est peu reluisant également.

    Pour tout dire, le premier tome m'a laissé un goût amer. À mes yeux, c'est le genre d'histoire que les gens mettent souvent sur leur blog et dont on a nouveau morceau d'histoire de temps en temps. Ca ne vole pas plus haut que ça. Appeler cela un "livre" est de trop. Je ne le considère pas comme tel.

    L'histoire n'est pas très bien écrite, les évènements s'enchaînent de trop et m'ont laissé un sentiment assez brouillon. Seule cette idée d'ailes couleur sang m'a tenu, et m'a fait lire la suite. D'ailleurs, entre la fin du tome 1 et le début du 2, c'est dur de s'y retrouver. Le 2e est mieux sur bien des plans, notamment au niveau de l'intrigue qui se met en place.

    Il n'en reste pas moins que cette série ne vaut pas vraiment le coup. Je ne l'ai lu que parce qu'elle était gratuite.

     

     

    Un mois d'ebooksA Troll Under Golden Gate Bridge

     Judy Goodwin  ▌ 2013  ▌ ebook

    Qui aurait cru que la déforestation aurait ouvert la porte vers le royaume féérique? Et ce monstre de conte de fée commencerait à revendiquer le monument le plus précieux d'Amérique? Dans une nouvelle comique, "A Troll Under Golder Gate Bridge", l'officier spécial Cathy Pembroke et son partenaire Robert s'attaquent à un gros problème lorsque un troll décide de prendre le pont.

    Comprend également la nouvelle "Damsel in Distress"

     

    Encore des courtes histoires, de quoi m'habituer un peu à ma liseuse. Cette fois, une histoire mêlant la fiction et la réalité avec l'apparition de créatures imaginaires dans notre monde. Le problème étant réelle, la police a même créé une cellule qui s'occupe uniquement de gérer les cas imaginaires. Cathy et Robert sont des habitués, on le devine tout de suite à leur artillerie. Des dialogues amusants, de l'action : de quoi passer une pause café agréablement.

    La deuxième nouvelle est tout aussi plaisante que la première, dans un autre genre. Une magicienne est retenue prisonnière et doit rendre invincible son bourreau si elle ne veut pas être exécutée. Elle va tenter de s'échapper de sa cellule à l'aide d'un rat !

     


    votre commentaire
  • Je l'avais évoqué plusieurs fois sans vraiment le faire et, depuis la nouvelle année, j'ai réellement envie d'un ménage sur le blog. Alors cette fois, c'est la bonne ! J'ai décidé de faire un gros bref récapitulant tous les titres en attentes qui datent de 2014 histoire d'alléger considérablement la liste "À venir"

     

     

    Les BDs

     

    Tout en un : faire place à 2015Conquistador T1 à 3

     Dufaux & Xavier  ▌ 2012 - Glénat  ▌ 4 vol. (en cours)

    Tenochtitlan, an 1520. Ils cherchaient le trésor des Aztèques... Ils ignoraient que Le Gardien veillait.

     

    Conquistador porte bien son nom. Cette BD nous plonge dans l'histoire est plus particulièrement au XVIe siècle, lorsque les espagnols tentent de coloniser le Nouveau Monde, plus particulièrement l'Amérique dans le cas présent.

    Les deux premiers tomes m'ont semblé être une introduction. Ils posent l'histoire, racontent ce qui s'est passé auparavant afin d'expliquer la situation présente. On va se retrouver en territoire Aztèques, une population qui ne cesse de séduire par son histoire. Légendes, mythes et réalité vont se mêler.

    Beaucoup de secrets sont encore à découvrir, l'histoire ne fait que commencer même après 3 tomes. J'ai l'impression d'en savoir si peu.

    Une bonne histoire qui se fait attendre.

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Long John Silver

     Dorison & Lauffray  ▌ 2007 - Dargaud  ▌ 4 vol. (terminé)

    Les auteurs imaginent la vie de Long John Silver après « l’île au trésor ». Pirate de son état, muni d’une jambe de bois, Long John Silver fut l’un des personnages principaux du célèbre roman de Stevenson « L’île au trésor ».
    Long John est contacté par Lady Vivian Hastings pour partir à la recherche de l’or de Guyanacapac que le mari de celle-ci semble avoir découvert.

     

    Long John Silver et Conquistador ont de nombreuses similitudes, notamment par l'histoire même qu'ils traitent. Et oui, même période historique et même endroit ! Autant dire que je ne conseille pas vraiment de suivre les deux séries en même temps au risque de se mélanger les pinceaux. Ha ha.

    Lire cette BD m'a donné envie de (re)lire l'histoire de L'Île aux Trésors. Alors que la BD est centrée sur un personnage très inconnu, il avait tout d'un inconnu à mes yeux et je sentais que j'allais manquer des références à ne pas lire le livre d'origine avant. Je ne l'ai pas lu. Des allusions y sont faites à plusieurs reprises sans que cela ait perturbé ma lecture. Les auteurs ont récit à créer des liens entre leur histoire et celle de Stevenson sans pour autant rendre handicapant le fait de ne pas l'avoir lu. Bravo !

    Une histoire d'aventure intéressante qu'il est bon de lire comme complément à L'Île aux Trésors ou même à part, parce que Long John Silver est une bonne BD

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Triskell

     Alwett, Toregrossa & Blancher  ▌ 2015 - Soleil  ▌ 4 vol. (terminé)

    Elles sont trois reines-fées, trois soeurs morganes. Chacune a reçu en héritage un morceau du Triskell légendaire qui symbolise les forces de la Bretagne : Mer, Vent et Terre. Mais dans la quête éternelle du pouvoir, la guerre n'a pas tardé à éclater.

    Jeune orpheline, Gwen se voit confier la part des Vents. Dès lors, elle devra se heurter au rude monde des fées.

    Un musicien de rouge vétu, un frère changé en hermine, une cité enchantée, et surtout, une fuite éperdue devant la pus terrible des soeurs moragnes... Bienvenue dans l'obscure féérie de la Bretagne ancestrale !

     

    Des légendes celtiques bretonnes? Je ne connais absolument pas les histoires de Bretagne alors ce fut un bonheur de plonger dedans !

    Une petite aventure attend Gwen qui se retrouve plongée dans un monde dont elle ne se doutait de l'existence. La magie et des créatures diverses vont apparaître pour une histoire qui m'a séduite. De beaux dessins pour s'immiscer plus facilement dans le tout et le tour est joué !

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Elinor Jones

     Algésiras & Aurore  ▌ 2010 - Soleil  ▌ 3 vol. (terminé)

    La jeune Elinor doit faire ses preuves dans un monde où aucun faux pas n'est admis !

    La maison de couture Tiffany crée des robes pour les ladies les plus fortunées d’Angleterre. Elinor n’en revient pas d’avoir été embauchée : désormais, elle sera sous les ordres de Bianca, la célèbre adolescente surdouée ! Mais Elinor doit s’adapter rapidement. Ici, on fabrique du sur-mesure pour mesdames les baronnes et duchesses ! Et Mrs Tiffany mise toute sa réputation sur d’incroyables bals, pour lesquels les costumes des invités sont réalisés sur mesure.
    Un huis clos victorien, où les secrets de chacun se dissimulent parmi soies et taffetas...

     

    Elinor Jones, c'est le genre de série qui démarre sur les chapeaux de roue. Des dessins merveilleux qui sont un régal pour les yeux et une histoire intrigante dans un univers que je ne connais pas : la couture. Quand on arrive à la fin du premier tome, la seule envie qu'on a, c'est d'attraper le tome suivant.

    Et puis on arrive au troisième tome et on reste assis, le visage quelque peu inexpressif, se demandant si les auteurs n'ont pas eu un problème. J'ai eu le sentiment qu'ils avaient soudainement décidé d'arrêter la série après le 2e tome. Le troisième se contente donc juste de mettre un terme à la série tout en prenant le soin de bien la terminer, sans rien laisser en suspens.

    En prenant du recul, j'ai réalisé quelque chose d'extraordinaire : On ne sait rien d'Elinor. Cette jeune fille que l'on suit depuis le début est un véritable mystère pour moi. Elle n'est pas le genre de personnage à raconter sa vie à la première personne qu'elle rencontre ! Mais de là à avoir l'impression de ne pas la connaître quand on en arrive à la fin, c'est quand même triste.

    Du coup, pas d'attache du tout pour le personnage. De la même manière, j'ai réalisé que l'histoire n'avait pas de profondeur. Il n'y a pas à chercher plus loin que ce qui est narré. Rien de caché, rien de bien complexe, pas de grosse intrigue derrière une trappe. Ca reste du basique, ce qui rend la BD adapté à un lectorat jeune.

    Je reste quand même sur ma faim quant à cette série qui avait bien démarrée.

     

     

    Les Mangas

     

    Tout en un : faire place à 2015Green Blood

     Masasumi Kakizaki  ▌ 2013 - Ki-oon  ▌ 5 vol. (terminé)

    À Manhattan à la fin du XIXe siècle, misère, criminalité et prostitution ravagent le quartier de Five Points, immense ghetto où échouent tous les laissés-pour-compte du rêve américain. La pègre, qui a corrompu les autorités, y fait régner sa loi. Au sein de la marée d’immigrants qui transitent par New York jour après jour, le jeune Luke Burns s’efforce de rester honnête et joue les dockers pour survivre.
    Il sait, comme tout le monde, que le clan mafieux le plus dangereux de la ville, les Grave Diggers, s’appuie sur des assassins impitoyables pour asseoir son autorité. Mais ce qu’il ignore, c’est que le plus célèbre et le plus redoutable d’entre eux, le Grim Reaper, n’est autre que son frère aîné, Brad.

     

    Western et revanche sont les deux mots résumant parfaitement tout ce que contient Green Blood. De l'action, de la baston et du sang sont au rendez-vous

    Ce manga ne brillera pas par son scénario assez classique, ni par ses personnages assez communs dans le genre (le frère innocent et gentil et celui assassin qui cache son jeu). Néanmoins on se laisse séduire par le milieu de l'époque que je fréquente peu au cours de mes lectures. J'ai même réussi à accrocher à nos deux frères et à leur quête.

    Pas de prise de tête, de l'action plaisante à voir !

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Roji ! T1 & 2

     Keisuke Kotobuki  ▌ 2012 - Ki-oon  ▌ 7 vol. (En cours)

    Yuzu et Karin sont deux soeurs au caractère très différent, l'une fofolle, l'autre sérieuse. Entre deux bagarres pour rire avec les garçons, elles enjolivent le quotidien à coup d'idées toutes plus farfelues les unes que les autres. Trouver un nouveau foyer pour des chatons abandonnés, débusquer une mystérieuse librairie qui n'ouvre qu'à minuit ou improviser une piscine sur un toit d'immeuble... aucun défi ne leur résiste !

    Toujours accompagnées de Zanzibar, le plus grognon des chats du quartier, elles traquent les légendes locales et découvrent petit à petit que le merveilleux n'est jamais très loin...

     

    Je me souviens avoir lu ce titre après Pan Pan Panda. Ce dernier était enfantin pour ne pas dire trop enfantin. Quand tu as toi-même l'impression d'être un gamin pris pour un imbécile quand tu lis le livre, c'est que ça va trop loin. Résultat, je m'attendais à être servie avec la même sauce avec Roji ! Et y a pas à dire, Roji ! est fichtrement mieux !

    Roji ! c'est le quotidien d'enfants qui s'amusent et qui partent à l'aventure tous les jours avec trois fois rien. C'est raconter comment les enfants ont le pouvoir d'imaginer de grandes histoires et épopées dans leur quotidien. C'est frai, c'est joyeux, innocent et mignon. À croquer !

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Seirei Produce

     Rooko Miyagi  ▌ 2013 - Soleil  ▌ 2 vol. (terminé)

    Shiina Momose est une jeune lycéenne qui, sans savoir pourquoi, peut tout détruire ou presque, rien qu’en le touchant ! Elle ne croit absolument pas à ce qui est occulte, elle pense que c’est simplement par manque de chance. Un jour, elle rencontre un jeune homme qui prétend être un dieu ! Il s’appelle Mizukagami, il est soi-disant un ancien dieu longtemps oublié des Hommes et venu sur Terre pour reconquérir des fidèles pour ainsi retrouver son rang de dieu céleste. Il décide que Shiina sera sa première dévouée. Cette dernière, choquée et ne croyant pas à son histoire, s’enfuit jusqu’à l'intervention d'un étrange corbeau noir. L’animal, doué de parole, lui parle aussi de cet ancien dieu… Lorsqu’elle rencontre à nouveau le jeune homme, Shiina, exaspérée, et ne voulant toujours pas y croire, ouvre un éventail scellé au cours d’une dispute avec ce dernier. Malheureusement, cet objet était la seule chose permettant au Dieu de retourner dans son monde… Isolé, menacé par d’autres forces occultes et lié mystérieusement à la jeune fille, le dieu déchu va devoir se faire aimer de ses fidèles, à commencer par sa première dévouée !

     

    Cette histoire m'a tellement marqué qu'il m'a fallu la relire avant de pouvoir vous en parler... C'est dire à quel point elle fut passionnante. Loin d'être ennuyante néanmoins, c'est une lecture que je qualifierai plutôt de banale dans le sens où on n'en retient rien et où elle ne laisse aucune trace.

    Je pense que la faiblesse vient du format en lui-même. Deux tomes, c'est un peu trop peu pour l'intrigue qui a été posée. Je n'ai ressenti aucune précipitation également mais l'histoire n'a pas été plus étoffée que cela. L'auteur a mis en place un petit complot gentillet qui se résout assez facilement.

    Je n'ai également pas accroché aux personnages. Ils sont mignons, drôles aussi et c'est tout. Le reste est assez plat, aucune émotion ne sort du papier. C'est relativement dommage.

    Les dessins sont agréables aux yeux sans pour autant être d'une grande exception. Malheureusement le titre reste comme il est : il n'a rien de marquant.

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Prophecy

     Tetsuya Tsutsui  ▌ 2012 - Ki-oon  ▌ 3 vol. (terminé)

    La section de lutte contre la cybercriminalité de Tokyo est sur les dents. Un individu coiffé d’un masque en papier journal poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes : incendies, agressions, viols... Le problème ? Dès le lendemain, ses prophéties se réalisent à la une des journaux télévisés. Qui est-il, comment procède-t-il, quelles sont ses motivations ? C’est le début d’une course contre la montre qui mène les inspecteurs jusqu’au siège vide d’un cybercafé de la banlieue de Tokyo. Mais tandis que l’enquête piétine, contre toute attente, le soutien populaire grandit autour du mystérieux personnage. Marginaux, employés tyrannisés par leur hiérarchie, internautes qui hantent les forums de discussion : ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver dans son combat...

     

    Prophecy, ça a été ma claque de 2014. Une courte série en trois tomes, des couvertures qui ne me donnaient pas envie de l'ouvrir, un synopsis qui me faisait dire "ouais, bof"... Pour un titre qui m'a marqué et que je recommanderai à la moindre occasion.

    Dès l'ouverture, je me suis sentie concernée par l'histoire. On parle de Cybercriminalité, la première scène étant avec un ado qui s'amusait à faire des copies de jeux vidéo. Un reflet de notre monde actuel où on juge que tout ce qui se trouve sur Internet est à tout le monde, de ce fait on partage sans même se poser de questions. L'introduction n'est pas là pour poser polémique mais cette entrée m'a mis dans le bain.

    Peu après, j'ai découvert le grand criminel, ce personnage dont on ne sait rien si ce n'est que c'est un homme. Un journal en papier en guise de masque et un peu d'électronique afin de pouvoir faire diffuser ses messages. Pas grand chose en somme, mais la terreur va vite grandir alors qu'on traque ce criminel.

    On va suivre l'enquête, accumuler les indices, essayer de comprendre ce qui se passe. Un peu comme si on était un enquêteur nous aussi. J'ai très vite abandonné l'enquête de mon côté. Faire des hypothèses n'est pas mon fort dans les histoires. J'étais spectatrice des horreurs qui s'accomplissaient.

    Mais ce que je retiens de ce manga, c'est le sentiment que j'ai eu lorsque j'ai compris. C'est avec ce récit que je me suis rendue compte à quel point je chéri ce sentiment et je ne l'éprouve que rarement au cours d'une lecture. Un sentiment étrange et marquant, celui de tout comprendre d'un coup et d'avoir son point de vue totalement chamboulé, de ne plus voir avec les mêmes yeux. Je ne saurais en parler plus sans dire directement ce qui se passe dans le manga en question. Ceux qui l'auront lu m'auront compris. Pour les autres, je ne saurais que vous le recommander si vous apprécier les faux semblants

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Strobe Edge

     Io Sakisaka  ▌ 2011 - Kana  ▌ 10 vol. (terminé)

    Ninako est une jeune fille fraîche et naïve qui ne s'est jamais intéressée aux garçons... Jusqu'au jour où elle fait la connaissance de Ren, l'idole de l'école ! Mais, alors que les sentiments de Ninako s'éveillent, Daiki, son ami d'enfance, lui fait sa déclaration ! Les malentendus s'enchaînent... La jeune fille devra faire un choix, mais elle risque de perdre son meilleur ami..

     

    Ma première rencontre avec Ninako a été mauvaise. Je l'ai trouvé trop naïve et trop gamine. Au fil des pages et des tomes, j'ai appris à la connaître et à en faire mon amie. J'ai fini par m'attacher à elle et me rendre compte qu'elle n'était pas forcément ce que je croyais. Elle conservait ce côté naïve qui la caractérise tant mais sa personnalité est plus complexe. Je l'ai admiré pour sa volonté, pour l'espoir qu'elle nourrit jour après jour et pour sa joie de vivre.

    Son amour ne va pas la rendre nunuche, ou pas plus qu'elle ne pouvait paraître l'être. Ses sentiments vont la rendre plus forte, lui apprendre à faire des choix et à être déterminer.

    Après 10 volumes en sa compagnie, il est impossible de ne pas se lier avec cette jeune fille attachante qui s'est immiscé dans mon coeur sans que je m'y attende.

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Love Berrish!

     Nana Haruta  ▌ 2009 - Panini  ▌ 5 vol. (terminé)

    Lorsque Yûya s’imaginait sa rentrée au lycée, elle ne pensait absolument pas qu’elle arriverait dans un établissement signalé dans aucune brochure et snobé des élèves des autres internats ! Elle n’avait jamais songé qu’elle partagerait sa chambre avec des garçons et que ses camarades seraient aussi… particuliers !
    Sa rencontre avec ses colocataires la laisse sans voix. Elle va partager son quotidien avec l’écervelée et un tantinet obsédée Emika, son complice Kon, Nagisa, un bagarreur cynique qui lui montre une certaine animosité ; même Michel, le chat est déjanté ! D’abord résolue à quitter cet endroit trop étrange pour elle, elle décide finalement de tenter l’expérience. En effet, le superbe et très populaire Azusa a su la convaincre de rester.

     

    En lisant ce résumé sur le site de l'éditeur, je me rends compte qu'il faut corriger une information : Il n'a jamais été question pour Yûya de partager sa chambre avec des garçons ou avec qui que ce soit. Elle se contente d'être dans un internat mixte, voilà tout. Mine de rien, ça change beaucoup de chose, surtout qu'elle est jeune la petite !

    Justement, j'ai eu l'impression, tout au long de ma lecture, d'avoir passé l'âge pour cette histoire. Je n'ai accroché à rien, j'ai tout trouvé "vu et revu". Je n'ai eu aucune surprise quand à l'histoire d'amour car d'entrée de jeu, j'ai su comment ça se terminerait... Alors qu'en conclure? Ai-je passé l'âge ou ai-je lu trop de shojos ce qui me rend plus exigeante?

    Quelle que soit la réponse, ce titre est à oublier

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Runway of Lovers T2 & 3

     Yuka Shibano  ▌ 2013 - Soleil  ▌ 3 vol. (terminé)

    Le coeur de Katsuki, les espoirs de sa mère, les attentions du milieu... Yui ne peut plus cacher sa jalousie et son désarroi en voyant Aki tout lui voler. C'est alors que commencent les auditions pour le plus grand événement du monde de la mode : la Tokyo collection... Retrouvez les deux héroïnes en quête de sommets ...

     

    Le premier tome m'avait laissé une bonne impression. Alors qu'en est-il de la suite et fin?

    Sans louanger la suite autant que le premier tome, j'ai retrouvé avec plaisir le milieu de la mode, les dessins de Yuka Shibano et cette chère Yui.

    Laissant la possible histoire d'amour de côté en délaissant totalement le personnage de Katsuki, l'histoire va d'abord se concentrer sur la rivalité/amitié entre Aki et Yui avant de se focaliser sur la relation entre Yui et sa mère. Même les podiums semblent un peu mis de côtés ainsi que les coulisses des séances photos.

    Yui va évoluer grâce à Aki et les deux jeunes filles vont devoir faire face à des choix. Les choix ne sont pas toujours facile à prendre, surtout lorsque l'on perd quelque chose quel que soit la décision que l'on prend.

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Rose & Wolf

     Jun Yuzuki  ▌ 2013 - Soleil  ▌ 3 vol. (terminé)

    Yoshino Futaba est en première année dans un lycée d’élite, l’un des plus prestigieux du Japon divisé en deux unités, l’une pour les élèves « normaux » et l’autre pour les élèves « spéciaux ». Cette dernière est follement amoureuse d’un dénommé Kiriya de l’unité spéciale dont elle rêve jour et nuit. Un jour où Yoshino est de corvée pour garder le chien de l’une de ses professeurs, ce dernier s’enfuit jusqu’à la section spéciale où il est interdit d’entrer pour les élèves « normaux » où elle surprend Kiriya, allongé sur un banc en plein milieu d’un jardin sur le toit du lycée, ce qui déclenche la colère de ce dernier. Mais lorsque la jeune femme chute dans le vide à cause du chien, et se retrouve suspendue par une main. Alors que Kiriya vient à son secours, elle l’attrape accidentellement par le collier, qu’elle brise et avaler! Énervé, Kiriya l’emmène de force dans les locaux de l’unité spéciale pour expliquer la situation à ses camarades. Elle découvre alors que ces élèves sont des « hommes loups » et que le pendentif du collier contenait la «force » vitale de Kiriya. Son destin est désormais lié à celui de Yoshino qui détient ainsi « sa vie ».

     

    Allez savoir pourquoi, avec un titre pareil, je m'attendais à voir surgir des loups-garous. À la place, j'ai eu droit à de mignons hybrides hommes-animaux, des humains avec des oreilles et queues selon l'animal qu'ils sont.

    La situation de départ m'a fait penser au début de Vampire Knight. Une école, deux "bâtiments" séparés, un pour les élèves dits "normaux" et un autre pour ceux étant spéciaux. Car malgré la description toute mignonne que j'en ai faite, nos hybrides ne sont pas tous de bons toutous. Certains sortent les crocs, notamment si un élève normal ose traîner dans leurs couloirs.

    S'ajoute cette histoire de collier, et plus particulièrement la perle, ce petit bijou inoffensif qui représente la vie de ces hybrides. C'est relativement simple : Plus de perle, plus de vie ! Et dire que Yoshino a eu la bonne idée d'avaler involontairement celle de Kiriya...

    Court, mignon, sans grand rebondissement : de quoi passer un peu le temps

     

     

    Les Livres

     

    Tout en un : faire place à 2015The Vincent Boys T1 : Un garçon de trop

     Abbi Glines  ▌ 2014 - De la Martinière  ▌ 2 vol. (terminé)

    Entre le garçon idéal et le très séduisant bad boy, le coeur d’Ashton balance.
    Quand ils étaient enfants, Beau, son cousin Sawyer et Ashton formaient un trio inséparable. Mais les choses ont changé. Sawyer est devenu un garçon parfait et Beau un bad boy peu fréquentable. Ashton s’est mise à sortir avec Sawyer et a alors perdu de vue Beau.
    Pourtant, au cours d’un été, alors que Sawyer est en vacances avec ses parents, Ashton et Beau se retrouvent, se redécouvrent et leurs certitudes vacillent. Ashton a-t-elle pris la bonne décision en choisissant celui qui fait l’admiration de tous ? Est-elle vraiment heureuse à ses côtés ? Beau, lui, ne veut surtout pas trahir son cousin qu’il admire.
    Le retour de Sawyer les ramènera un temps sur le droit chemin... Mais combien de temps l’illusion durera-t-elle ?

     

    Oublions rapidement la couverture du livre qui m'a fait hérisser les cheveux sur la tête. D'une, ils sont loin d'avoir l'âge des personnages (au moins pour nos deux garçons) et de deux, vous avez vu comment se tient la fille? Mouais...

    Le résumé parle très bien de lui-même. Un Garçon de trop, c'est l'histoire de la décision d'Ashton entre deux garçons avec qui elle a grandi. Du déjà vu et revu. SI j'avais été un peu plus jeune, c'est sans aucun doute le genre de titre qui m'aurait retourné et que j'aurais adoré. J'en mettrai ma main à couper.

    Aujourd'hui, ce n'est à mes yeux que le récit d'un triangle amoureux dans lequel la jeune fille peine à se décider car la peur de perdre un être cher fait obstacle. Je pense qu'on peut y trouver son compte si on est d'humeur à lire ce genre de choses.

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Reboot T1

     Amy Tintera  ▌ 2014 - Editions du Mask (MsK)  ▌ 2 vol. (terminé)

    178. C'est le chiffre tatoué sur mon bras. C'est le nombre de minutes durant lesquelles je suis restée morte. Je suis une Reboot. Tuée par un virus foudroyant, ressuscitée sous une forme quasi surhumaine. Je ne sens plus la douleur, ni les émotions. 178 minutes de mort clinique ont fait de moi un robot, un soldat. J'obéis aux ordres, je traque, je tue. On me confie les nouveaux Reboots. S'ils échouent, ils meurent. Ça ne me fait rien, je suis Wren 178. Je suis restée sans vie pendant 178 minutes. Pourtant, depuis que j'ai rencontré Callum, un Reboot 22, je ne me suis jamais sentie aussi vivante.

     

    Reboot fut l'un de mes premiers livres lus en 2014. Et un des meilleurs de l'année ! Je l'ai dévoré en peu de temps. Cette histoire de virus m'a passionné et voir 178 devenir quelque peu humaine petit à petit fut un régal. Soldat surentraînée et une des meilleures, personne ne s'attendait à ce qu'elle commence à réfléchir sur sa situation et agisse... Tout ça à cause de 22.

    Bien qu'il s'agisse d'un premier tome, il possède sa propre fin et je n'ai pas senti le besoin de poursuivre davantage, de peur d'être déçue par la suite ou de moins l'apprécier. Mais je recommande vivement ce premier tome !

     

     

    Tout en un : faire place à 2015The Epic of Gilgamesh

     Anonyme  ▌ 1976 - Penguin Classics

    " Voici celui qui a tout vu, exploré la Terre entière, pénétré chaque chose. Sage parmi les sages, il a percé tous les secrets, dévoilé tous les mystères ". Quelle est donc l'histoire de Gilgamesh, dieu parmi les mortels mais mortel parmi les dieux, souverain tout puissant terrifié par la mort ? Voici l'épopée de ce roi fanfaron, débauché mais attachant, défiant hommes et divinités, le récit d'une amitié profonde et d'une quête de l'immortalité à travers le monde et au-delà. Touchant par son humanité et les valeurs qu'il transmet, le mythe de Gilgamesh reste plus que jamais d'actualité

     

    J'étais curieuse d'enfin découvrir l'histoire du célèbre Gilgamesh. La lecture anglaise m'a cependant laissée perplexe.

    Tout d'abord, la moitié du livre est une introduction qui relate la découverte de l'histoire. J'ai vite abandonné cette introduction pour passer directement à ce qui m'intéressait : Gilgamesh. Je me suis heurté à un vieil anglais. J'ai trouvé ce livre relativement difficile à lire, bourré de mots qui ne sont plus utilisés. De ce fait, j'ai l'impression de ne pas avoir entièrement compris le récit. J'ai aussi une certaine sensation de manque sur la fin, il me manque une explication. Peut être ne l'ai-je simplement pas vu.

    Je vais être obligée de relire ce titre en français afin de savoir réellement ce qu'il en est et si je me suis totalement méprise sur ce que j'ai pu comprendre.

     

     

    Tout en un : faire place à 2015The 100 T1

     Kass Morgan  ▌ 2014 - Hodder & Stoughton  ▌ 3 vol. (?)

    Personne n'a posé le pied sur Terre depuis des siècles... jusqu'à aujourd'hui.

    Depuis qu'une guerre nucléaire a ravagé la planète, l'humanité s'est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd'hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro... ou de mourir dès leur arrivée.

    Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d'elle, cette fille qu'il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.

    Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n'ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l'humanité.

     

    J'ai regardé la première saison de The 100 et j'ai tant aimé que je ne pouvais attendre gentiment la saison suivante. Le premier livre acheté, je l'ai lu, puis plus rien. Grosse déception. Peu de rapport avec la série. Peu de rapport avec ce qui m'avait plu.

    Le livre Les 100 est pour les adolescents. La part belle est faite aux histoires d'amour. L'action n'arrive qu'aux quelques dernières pages, ce qui ne m'a pas donné envie de poursuivre la série de livre. En revanche, la série télé est toujours aussi addictive !

     

     

    Tout en un : faire place à 2015Demain j'arrête !

     Gilles Legardinier  ▌ 2012 - France Loisirs

    Réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, voilà le genre de bêtises que Julie commet à longueur de temps ! Et quand elle est amoureuse, cette Miss Catastrophe élève son talent au rang d'art. a dernière folie ? L'obsession qu'elle nourrit à l'égard de son nouveau voisin... qu'elle n'a encore jamais vu ! C'est plus fort qu'elle, cet inconnu l'attire et l'intrigue.
    Pour l'approcher, Julie va développer des trésors d'inventivité et prendre des risques toujours plus délirants...

     

    Gros coup de coeur !

    J'avais envie de faire une chronique en bonne et due forme pour ce titre. J'ai laissé traîner, j'ai attendu, j'ai reporté... 10 bons mois plus tard, je capitule. Je  m'en tiendrai à quelques mots.

    Julie est une fille totalement fêlée. On l'adore justement pour cette raison ! Elle est surtout follement amoureuse, amoureuse d'un homme qu'elle ne connait quasiment pas et lui fait faire les choses les plus délurées. Elle en vient à faire n'importe quoi. Vraiment n'importe quoi. Jusqu'où est-elle capable d'aller?

    Elle est entourée d'amis formidables et passe des soirées de dingue avec ses copines.

    Ce livre est juste génial. C'est un concentré de bonne humeur et de joie !

    Je compte bien lire un autre des livres de Gilles Legardinier

     

     

    Le Drama

     

    Tout en un : faire place à 2015Goong

     2006  ▌ 24 eps. (terminé)

    Goong est un drama qui se fonde sur une hypothèse intéressante : que se passerait-il si la Corée moderne était en fait une monarchie constitutionnelle dirigée par un roi plutôt qu'une république et que la famille royale vivait dans un grand Palace dénommé Goong ? Lorsque le roi meurt, la famille royale, qui fait face à une popularité décroissante auprès de la population, décide que la meilleure publicité qu'elle puisse s'offrir consiste à organiser le mariage en grandes pompes du prince héritier, Lee Shin. Sa promise, Shin Chae-Kyung, est une jeune fille ordinaire, têtue, maladroite, mais optimiste de nature qui fréquente la même école d'art que Shin. Mais ce mariage arrangé par les grands-pères de Chae-Kyung et de Shin va à l'encontre de la volonté de ce dernier...

     

    Une histoire assez classique dans le genre, avec une fin prévisible. De temps un temps, ça ne fait pas de mal !

    De la romance, un jeune homme inexpressif et qui n'en a rien à faire de la demoiselle, ce qui est réciproque. Obligé de se côtoyer malgré leurs ressentis, des sentiments vont peu à peu naître...

    Pour les gens en mal de romance, ça passe très bien !

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique