• Harry Potter à l'école des sorciers (T1) / And the Philosopher's Stone [VO]

     

     

    Harry Potter, tome 1 : And the Philosopher's Stone

    VO : Harry Potter and the Philosopher's Stone
    J.K. Rowling

    2014 - Bloomsbury
    7 vol. (terminé)

     

     

     

     

     

    Harry Potter à l'école des sorciers (T1)

     

     

    Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

    Il est désormais possible de me rajouter à la liste des lecteurs d'Harry Potter. Je ne ferai plus seulement partie de ces gens qui ont seulement vu les films (et pas tous dans mon cas) et qu'on montre du doigt.

    Ma lecture a été légèrement teintée. J'ai quelque peu haché mon temps de lecture. Je passais des jours sans lire et d'autres fois je n'avais que des moments de lecture courts. Ce n'est pas la faute du livre du tout. Si ça ne tenait qu'à lui, il n'aurait pas quitté mes mains et m'aurait fait boire une potion anti-sommeil en plus d'arrêter le temps histoire que je puisse mettre de côté toutes mes obligations. Si la magie avait pu sortir du livre !

    It does not do to dwell on dreams and forget to live, remember that.

    Pour autant, j'ai grandement apprécié ce premier tome. Je n'irai pas le brandir en face du premier venu pour l'obliger à le lire non plus. Agréable, oui. Bonne lecture, sans nul doute. Coup de coeur? Non. Mais là n'est pas l'important !

    L'important, c'est l'histoire, c'est ce qu'a réussi à faire l'auteur. Je trouve cela extraordinaire qu'un livre jeunesse arrive autant à effacer les barrières de son lectorat. Il ne se limite pas aux enfants, il n'est pas interdit aux parents, ni aux grands enfants ou aux adultes nostalgiques qui veulent revenir un peu en arrière. Ni à quiconque en fin de compte. En lisant Harry Potter, je n'ai pas eu de néon clignotant "jeunesse" à chaque chapitre. Le côté jeunesse ne dégouline pas des pages, ce qui m'a permis de plonger pleinement dans l'histoire.

    Always the innocent are the first victims.

    Le récit est d'ailleurs prenant, permettant notamment d'oublier ce côté jeunesse, en plus de l'heure qui tourne. Harry Potter est un enfant que je ne pouvais qu'aimer. Il est fantastique. Bien qu'inspirant la pitié de par sa situation, il n'en oublie pas d'avoir du courage, de la bravoure et un sens aigu de la justice. Sa nature profonde est bonne. Comment ne pas se prendre d'affection pour lui?

    J'ai eu le sentiment de faire la rencontre de tous les personnages pour la première fois, que ce soit Hermione, les frères Weasley, Snape (Rogue), McGonagall... Je prends aujourd'hui la peine de faire connaissance avec chacun d'entre eux et d'apprendre à les connaître. Ils prennent plus de consistance à mes yeux.

    What happened down in the dungeons [...] is a complete secret, so, naturally, the whole school knows.

    Ayant connu le film d'abord, j'ai pu immédiatement me rendre compte à quel point l'adaptation de ce premier tome est fidèle et bonne. Ce fut un tel plaisir de lire le livre que j'en eus envie de revoir le film ! (Ce n'est pas encore fait)

    Je compte aussi poursuivre la suite de ma lecture. Les personnages, le monde et la plume m'ont entièrement convaincue.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :