• L'outil indispensable du blogueur livresque : le carnet

    Mon article sur les post-it est bien loin déjà alors que je souhaitais continuer sur cette lancée. Tout venant à point à qui sait attendre d'après le proverbe, le temps s'est dégagé de lui-même et a envoyé mère procrastination balader.

    L'outil indispensable du blogueur livresque : le carnet

    Aujourd'hui, je vais parler de carnets. Ou de cahiers, selon l'appellation que chacun lui donne.

    Je fais partie de ces gens raffolant de listes et de notes sur petits bouts de papier volants. Jusqu'au jour où Organisation décida qu'il était tant qu'elle agisse.

    Depuis qu'elle a intégré ma vie, je fais toujours autant de listes et encore souvent des mots sur papiers volants. Ce qui a changé? Les notes volent moins. La plupart sont enracinées à la reliure d'un carnet.

    Organisation a su me faire utiliser un carnet. Ne pas entendre par là que tous les écrits sont bien rédigés, soignés, propres et ordonnés. Je ne sais pas faire. Et je parle d'un carnet et non d'un classeur où les feuilles sont interchangeables et intercalables où bon nous chante. N'est-ce pas d'ailleurs là l'un des blocages de nombreuses personnes?

    Qui ne s'est jamais retenu de poser sa plume dans un beau cahier sous prétexte qu'il était -justement- beau? Et qu'il faudrait donc des écrits à la hauteur de la qualité du carnet.

    Qu'est-ce qui est pire : Un beau cahier plein de nos gribouillis ou un beau cahier oublié dans un tiroir qui ne sert jamais?

    J'ai opté pour le gribouillage.

    L'outil indispensable du blogueur livresque : le carnet

    Un carnet adapté à son contenu

    Je me considère comme difficile dans le choix d'un carnet. Autrement, le simple à couleur unie du supermarché me conviendrait. Ce n'est pas le cas.

    Le choix se fait principalement par rapport au contenu que je veux y mettre quand ce n'est pas juste "parce qu'il était trop beau". Comme acheter un livre à la vue de sa belle couverture sans savoir de quoi il parle.

    Par exemple, mon carnet blog devait avoir le format A5 (demi A4), le plus passe-partout d'après moi, avec un minimum de contenu possible. Il lui fallait des spirales (quand on écrit n'importe où, ça aide de ne pas avoir à l'ouvrir en grand) et des petits carreaux pour aller aussi bien avec l'écrit que les croquis. Rajoutez à cela le très subjectif et relatif paramètre du "beau" et le choix s'amoindri considérablement.

    Le pire de ceux que j'ai est sans doute celui des livres, avec une page blanche non épaisse et l'autre à traits simples. Je redoute déjà le jour où les dernières pages montreront le bout de leur nez !

    L'outil indispensable du blogueur livresque : le carnet

    Forte mobilité pour une sédentarité prononcée

    Tous mes carnets sont "petits" afin de les trimbaler facilement avec moi. Outre celui restant en permanence dans mon sac et que je ne compte pas car véritable fourre-tout sans lien avec le sujet du blog, celui que j'emporte le plus souvent est le carnet blog justement.

    Si je dois partir quelque part, il aura tendance à me suivre, pouvant remplacer temporairement la fonction des autres au besoin. Il ne m'accompagne pas H24, seulement quand je pense que j'aurais du temps libre. Sait-on jamais si j'ai envie de m'occuper du blog sans être devant mon ordi ! Ce qui arrive bien souvent...

    Objet banal devenu indispensable dans ma vie, un carnet ou bloc note m'est toujours à portée de main !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 18:18

    Ca nous fait un point commun ^^ J'ai des tas de carnets et chaque carnet est très spécifique, mis à part mon carnet de notes qui me sert à... bah à prendre des notes :)

      • Samedi 10 Septembre 2016 à 09:16

        Y a toujours le carnet à notes diverses :P

        Contente d'apprendre que je ne suis pas la seule avec ces manies \o/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :