• La Marche du Crabe

     
    La Marche du Crabe

    Titre : La Marche du Crabe
    Auteur : Arthur de Pins

    Genre : Humour
    Statut : Terminé
    Volumes : 3

    Année : 2010
    Editeur : Soleil
    Prix : 17,95€

    Adapté du court-métrage La Révolution des Crabes

    Depuis 400 millions d’années, toutes les espèces évoluent dans la joie et l’allégresse. Toutes sauf une : le Cancer Simplicimus Vulgaris, ou crabe carré. Cette sous-espèce de crustacés peuplant les rivages de l’Estuaire de la Gironde est frappée, depuis des millénaires, d’une étrange tare : elle ne peut changer de direction, et est condamnée à marcher selon une même ligne droite ! Mais... Durant un été comme les autres, pendant que les vacanciers profitent du soleil et des congés payés, trois petits crabes carrés vont se rebeller, et bouleverser ainsi l’écosystème tout entier ! (Soleil)

     

    - Un Petit Mot -

    La Marche du Crabe

    Mais ouah ! Une collègue de travail m'avait conseillé cette trilogie. Après avoir attendu que les trois volumes soient disponibles en médiathèque, je les ai empruntés. Et ouah quoi ! Je les ai littéralement dévorés dans la soirée !

    L'histoire se centre sur des crabes et plus particulièrement une espèce : les crabes carrés. Déjà, il faut être un peu zinzin pour écrire une trilogie sur des crabes. Le seul autre que je connaisse, c'est celui de bob l'éponge. Mais il n'y a aucune ressemblance entre les deux. Ici, ils ont des allures de crabe. Ils ne s'habillent pas, ils ne marchent pas debout. Ce sont de simples animaux très petit, avec deux pinces et leurs pattes qui ne peuvent marcher que dans un seul axe. Et c'est là toute la particularité de cette espèce ! Ils ne peuvent avancer que sur un seul et même axe ! Lorsqu'il y a un obstacle, ils vont dans l'autre sens, jusqu'à en recroiser un. Alors ils n'ont plus qu'à faire demi-tour et faire indéfiniment des aller retours, suivre le même trajet toute sa vie. Ces petits animaux aussi inintéressants ont-ils l'air vont pourtant changer le cours de leur vie.

    Ca me change considérablement d'avoir ces bêtes là pour personnages principaux. Les quelques humains présents sont secondaires, lorsqu'ils ne font pas partie du décor. Et, même s'il existe des histoires sur et avec des animaux, ici ce ne sont ni des chats, ni des chiens, ni des chevaux ou des ours. Qui aurait pu avoir l'idée de prendre des crabes? Et ces crabes là en particulier? L'auteur arrive, en plus, à les faire parler de façon détachée sur leur condition, ce qui donne un humour qui me plait beaucoup. J'aime considérablement l'autodérision. J'ai été servi, surtout dans le premier volume présentant ces créatures.

    Avec ces bêtes-là, pourtant, on peut en dire beaucoup. Un jour, un de ces crabes va réussir à tourner. Toute la faune va se retrouver bouleverser, en commençant par les crabes carrés eux-mêmes. Deux clans vont se former : ceux qui trouvent que c'est une hérésie, que c'est contre nature de changer de trajectoire ; et ceux qui souhaitent pouvoir tourner et enfin aller où ils veulent. Un peu comme s'il y avait les conservateurs d'un côté et les révolutionnaires de l'autre. Ceux qui ont peur du changement et ceux qui sont pour. Ça ne vous rappelle rien? Ces clans ont toujours existé dans notre société.

    Cette trilogie va montrer l'ampleur des choses et les conséquences des choix que l'on fait. Bien que, lors de la lecture, j'étais à fond dedans et je ne voyais pas plus loin que cette histoire de crabe, je me rends compte qu'elle peut s'élargir beaucoup plus. Est-ce pour autant que la conclusion doit être la même? Je ne pense pas.

    La Marche du Crabe

    La Marche du Crabe n'a pas que pour originalité ses personnages. Les dessins aussi sont à mettre en avant. Je ne lis pas beaucoup de bandes dessinées, mais je pense que tout le monde sait à quoi ça ressemble. Une page avec des cadres, des vignettes, comme dans un manga et des dessins et dialogues à l'intérieur. Sauf qu'ici, les vignettes ne sont pas délimitées par des bords noirs (moi ? Habituée aux mangas ?). C'est un peu comme s'il n'y avait pas de bords. Ils sont blancs. Et très larges, faisant que les vignettes sont assez espacés et on ne risque pas de les croire collées les unes aux autres. En soit, ça peut sembler n'être qu'un rien, surtout lorsque j'en parle ainsi. Pourtant, lorsqu'on est sur une page, c'est flagrant. C'est un véritable changement et mes yeux ont adorés. À cela s'ajoute les dessins incroyables. Oui ce sont des crabes, oui les dessins sont relativement simples, mais ils sont une personnalité, une force qui leur est propre. Je suis tombée sous le charme du style de l'auteur et j'espère grandement lire une autre de ses créations.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Août 2013 à 14:21

    En regardant ton fil d'actualité, je me suis dit "une histoire de crabe"... XD

    Mais je dois bien avouer que ce que tu en dis me fais envie, à la réouverture de ma bibliothèque, j'essaierai d'y faire un saut pour voir ce qu'ils ont et avec un peu de chance ~

    Merci pour la fiche en tout cas !

    2
    Mardi 20 Août 2013 à 10:05
    Luthien

    J'ai adoré le premier extrait ! Ca a l'air génial ! ^^

    3
    Vendredi 30 Août 2013 à 17:35

    Super belle BD !

    4
    Vendredi 30 Août 2013 à 21:42

    Mais ils sont géniaux ces crabes-là !

    @Errakis : Tu as pu faire un saut à ta médiathèque alors? Tu l'as trouvé?



    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :