• La Tour Sombre T4 : Magie et Cristal

    La Tour Sombre T4 : Magie et Cristal

    La Tour Sombre T4 : Magie et Cristal
    De : Stephen King

    2005 - France Loisirs
    7 + 1 vol. (terminé)

    Voir aussi :

    La Tour Sombre T1 2 3

    La Tour Sombre T5
    La Tour Sombre T6
    La Tour Sombre T7

    Au-delà de la ténébreuse contrée de Tonnefoudre, au centre de tous les mondes possibles, se dresse la Tour Sombre, cernée par d'immenses champs de roses rouges. La Tour est le but ultime de la quête de Roland le Pistolero et de ses compagnons : Eddie le junkie, Susannah la Dame d'Ombres, Jake l'enfant martyr et Ote, son animal favori.
    Tous unis dans cette épopée infernale où les épreuves les plus terrifiantes leur sont infligées, ils doivent accomplir leur destin en affrontant le Mal au plus profond d'eux-mêmes jusque dans leurs souvenirs et même leurs rêves !


    À TOUTE, MA CHOUTE. À PLUS, MA PUCE. OUBLIE PAS DE M'ECRIRE. [Blaine le Mono]

    Le tome 4 débute exactement là où le 3 a laissé l'histoire : Avec nos personnages et Blaine le mono. J'apprécie grandement commencer une suite là où le tome précédent s'est arrêté et non avoir une ellipse. On tend davantage à visualiser la saga comme un tout et non une suite d'ouvrages.

    Je m'attendais, dans ce volume, à poursuivre la quête du Pistolero et de ses compagnons qui avait débuté dans le tome 3. J'étais enthousiaste, je pensais avancer avec eux, voyager, en savoir plus, me rapprocher du but... J'ai bel et bien voyagé ainsi que glané des informations... du passé.

    [...] la Première Loi de Malignité Satanique - à savoir, si le pire peut arriver, d'habitude il arrive - [...]

    Ce quatrième tome, qui est un des plus conséquents de la série avec pas moins de 860 pages à son actif, est un énorme flash-back. Une bonne centaine de pages se déroulent dans le présent tout de même ! Le reste, ce n'est que la longue histoire racontée par le Pistolero au sujet de la fameuse Susan, son premier amour.

    J'ai eu un gros choc face à cela. Si bien que j'ai dû mettre ma lecture en pause plusieurs semaines le temps de me remettre psychologiquement. La quête allait rester en suspend pendant un tome entier. C'est une épreuve de taille.

    - Il y a trois choses que l'on peut faire dans n'importe quelle situation, lui avait dit une fois son père. Tu peux décider de faire une chose, tu peux décider de ne point la faire... ou tu peux décider de ne point décider.

    D'autant plus qu'on ne saisit pas l'utilité du flash-back au moment où il est narré. Pourtant je devrais être habituée ! Depuis le début j'ai eu le droit de savoir nombre de choses dont l'utilité n'a été prouvée que plus tard. Il est impossible d'esquiver ce long flash-back et d'aller directement à la fin, dans le "présent". On ne comprendrait alors pas pleinement ce qui s'y déroule.

    Et puis, souvent on se plaint de ne pas en savoir plus sur un personnage ou une histoire. Ici, on est entièrement satisfait de ce côté-là.

    Le parfait amour, comme toute drogue dure qui rend accro, est chiant [...]. Et comme toute drogue dure qui rend accro, le premier parfait amour est dangereux.

    De plus, après des centaines de pages en compagnie d'un Roland jeune, on porte un autre regard sur son "lui" d'aujourd'hui. Ma vision a changé. Je ne porte plus le même regard sur cet homme que j'ai pu juger de froid. Il a été jeune autrefois, il a été plein de vie et d'émotions, tout du moins, en comparaison à ce qu'il est maintenant.

    On en apprend aussi davantage sur deux de ses amis : Cuthbert et Alain, deux noms qui ont été évoqués à de nombreuses reprises lors de la lecture. Ne parlons même pas de Susan, dont nous savons toute l'histoire dans ce flash-back. On sait enfin ce qu'il est advenu d'elle !

    Si avoir peur était normal, montrer qu'on en éprouvait était parfois une erreur.

    Ce récit permettra aussi d'en découvrir plus sur la quête de Roland et sur ses ennemis, dont ceux qui sont du côté du fameux "homme en noir" du début de la série.

    Ce qui est impressionnant, c'est que malgré cette longue histoire, le Pistolero est encore loin d'avoir tout dit, et on le sait. Il a d'autres souvenirs à nous raconter et je me surprends à vouloir les connaître, même si, pour ce fait, la quête doit être mise de côté à nouveau.

    - Comme le scorpion le dit à la damoiselle à l'agonie : "Tu savais bien que j'étais venimeux quand tu m'as ramassé."

    En attendant, on est de retour dans le présent. À cet instant, de nombreuses allusions sont fait à l'oeuvre de L. Frank Baum, Le Magicien d'Oz. J'ai envie de lire cette histoire afin de comprendre pleinement tout ce qui a été dit et les clins d'oeil non-cachés qui ont été fait à ce roman.

    Un quatrième tome qui a des allures de "pause" dans la série mais qui conserve un grand intérêt pour celle-ci.

    Qui comprenait encore quelque chose à quoi que ce soit?

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Février 2015 à 18:19

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah la tour sombre *_* ! J'ai toute la saga et je ne m'en lasse pas et c'est vraiment Les Livres que je préfère, en cherchant bien, tu trouveras même un fan art (tout pourri ) sur mon blog  ! C'est vrai que Magie et Cristal est différent des précédents et je l'aime bien celui-là. Le voile est levé sur Susan et cela, comme tu le dis, permet de voir Roland autrement de comprendre en partie pourquoi il est devenu ce qu'il est . Je me suis vraiment attachée à lui grâce à ce tome.  

    2
    Dimanche 8 Mars 2015 à 11:31

    Je me suis attachée à Roland aussi grâce à ce tome :)

    J'ai vu le fanart. Il est vraiment bien ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :