• Lady Doll

    Lady Doll

    Lady Doll
    De : Daniele Vessela & Beatrice Penco Sechi

    2010 - Soleil
    2 vol. (terminé)

    Gaja ne parle qu’à ses poupées. Il faut dire que son visage déformé lui vaut d’être rejetée du monde, des autres enfants comme de son propre père. La seule personne à pouvoir comprendre Gaja est sa mère, Claire. Mais Claire a une santé précaire, qui ne s’améliore qu’avec cette drogue étrange que lui fournit son époux...


    Lady DollDès la couverture, le ton est donné : les dessins sont particuliers. Les visages, l'univers, les courbes, les couleurs, la formes des corps... Tout est propre à la dessinatrice et d'emblée, on adhère ou pas. Je n'adule pas les dessins, ce n'est pas ce qui m'a attiré lorsque j'ai vu la bande dessinée en rayon, je dois quand même dire qu'ils collent parfaitement à l'atmosphère de l'histoire.

    Gaja, avec son nom particulier, a le malheur d'être une enfant au visage déformée. Il est normal qu'elle se soit enfermée dans son monde, avec ses poupées, pour réussir à supporter tout ce qu'elle subit dans le monde réel. Que les autres enfants, à leur âge, se moquent d'elle, je trouve limite cela normal - il ne faut pas sous-estimer la cruauté des enfants entre eux-, mais que son père lui-même la rejette également comme si elle n'aurait jamais dû exister ! (On comprendra rapidement que cet homme est un terrible personnage, ce qui n'excuse pas pour autant son comportement envers sa fille jusqu'au bout).

    Gaja est une enfant triste, seule, qui n'a pour réconfort dans sa vie que sa mère et ses poupées. Mais sa mère ne sera pas toujours auprès d'elle et Gaja finira bien par devoir apprendre à vivre sans elle en grandissant.

    Lady Doll est ainsi une histoire parlant de la maltraitance face à la différence physique et de comment une enfant peut le vivre, comment elle s'y prend pour réussir à vivre malgré tout.

    Lady DollGaja perdra totalement confiance en l'être humain. Que ce soit son père ou les autres, elle n'a confiance en personne, hormis ses poupées et sa mère.

    Même lorsque l'amour frappe à sa porte, qu'un homme sincère s'ouvre à elle, ne se moque pas de sa différence et est prêt à l'aimer telle qu'elle est, elle refuse d'y croire. Même s'il est un homme amoureux, il est surtout un homme avant tout. Et les hommes ne sont que des humains, ces créatures cruelles qui n'ont fait que la rejeter depuis sa naissance.

    Cet homme, en marge de tous les autres qu'elle a pu connaître, persistera pourtant auprès de Gaja, faisant tout ce qui est possible pour la faire changer d'avis, pour lui redonner foi en l'être humain, ou tout du moins en lui.

    Il sera le seul à ne pas la voir comme une folle qui parle à ses poupées, même si beaucoup admirent les jouets qu'elle crée et souhaiteraient s'en procurer. Sauf que ce sont les amies de Gaja, elle ne s'en sépare pas. Jamais. Sa meilleure amie est une poupée et la suit partout. Cet homme, pourtant, qui n'est en rien difforme ou rejeté par les autres, réussira à entrouvrir la porte qui mène au monde merveilleux de Gaja, celui dans lequel ses poupées sont vivantes et s'expriment.

    Gaja réussira-t-elle à faire confiance à nouveau? Arrivera-t-elle à croire qu'au moins une personne ne la regarde pas de travers et puisse, en plus, éprouver des sentiments à son égard?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Mai 2014 à 12:03

    J'aime ton blog. Mais. Juste. Tellement ;w; J'adore ceux avec ce thème et le tien est tellement agréable à consulter que. Voilà quoi *-* 

    Je ne connaissais pas du tout cette BD et elle m'intrigue, j'aime énormément le style graphique pour ma part, je trouve ça super original. Il faudra que j'aille jeter un oeil au magasin.~

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 11 Mai 2014 à 14:44

    Merci beaucoup ^o^
    Ca fait super plaisir biggrin

    C'est en effet original^^
    J'espère que tu la verras en magasin :)

    3
    Dimanche 11 Mai 2014 à 19:10

    De rien :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :