• Le Roi sans Fou

    Le Roi sans Fou

    Le Roi sans Fou
    De : Adrien Cachinho

    2011 - Manolosanctis
    Oneshot

    Rien ne va plus au Palais, le bouffon de son Altesse est trépassé.
    Ne supportant plus sa triste solitude, le vieux seigneur s'en remet au valeureux chevalier Kapoueke et à sa fille Jessica : leur incombe une mission top secrète de la plus haute importance, dénicher le remplaçant du bouffon Ned.


    Parce qu'une quête, c'est une quête ! (quelle qu'en soit la nature)

    Voilà une histoire de chevalerie tout à fait étonnante. Surprenante. Ahurissante. L'histoire démarre sur le roi demandant solennellement à son chevalier Kapoueke de lui ramener un bouffon pour remplacer le défunt. Un roi qui n'a plus de bouffon pour l'amuser, c'est d'une tristesse. Pas étonnant que le roi en veuille un nouveau au plus vite. Quel roi serait capable de vivre sans rire?

    Le Roi sans FouJessica profite des événements pour quitter le palais un temps. Accompagner Kapoueke dans sa mission est une opportunité idéale. Et elle connait son père. Elle connaissait quelque peu Ned également (tout le royaume le connaissait). Elle sera d'une grande aide à notre chevalier pour dénicher la perle rare qui saura satisfaire le roi.

    Alors que je me disais que la quête était un peu tirée par les cheveux (qui donnerait pour quête d'aller chercher un autre bouffon comme si sa vie en dépendait?), j'ai réalisé que tout l'était. Le chevalier se prénomme Kapoueke je vous rappelle. Allez savoir pourquoi, je ne peux m'empêcher de lire Kapouette.

    La personnalité des personnage va dans le même sens, de même que l'univers tout entier de cette bande dessinée. On se pensait dans une époque moyenâgeuse, pourtant nos chers personnages vont traverser une île tropicale normale ou encore une ville comme celle dans laquelle nous habitons. Les époques sont mélangées, les lieux sont étonnants et les villageois aussi. Vous verrez quand vous serez face aux camps avec des bananes géantes peuplé de gens qui adulaient Ned car c'était le plus grand comique de tous les temps.

    Il faut être sacrément perché pour écrire une histoire pareille. Il faut aussi avoir un grain pour le lire jusqu'au bout (Je ne suis pas saine d'esprit). Ainsi, c'est assez sans appel : Soit on accroche, soit on ne va pas aimer du tout. Tout est tellement abracadabrant. Le tout surmonté d'un humour particulier.

    Car oui, la quête est de trouver un nouveau bouffon. Ce qui signifie qu'il y aura des blagues d'un goût parfois plus que douteux. Je ne me suis pas fendu la poire en lisant. Esquisser un sourire par moment, ça m'est arrivé. C'est un peu de l'humour de bas étage, à ras de terre. Toute l'histoire est un peu comme ça. L'humour est totalement cohérent avec l'univers que nous propose l'auteur.

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :