• Millénium T1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

     

     

    Millénium T1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

    Stieg Larsson

    2008 - France Loisirs
    5 vol. (terminé)

     

     

     

     

    Millénium, tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

     

     

    Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.
    Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.

    Avec Millénium, j'ouvre timidement la porte donnant sur le genre policier. Ce livre est un véritable "page-turner". Il m'a agrippée rapidement et ne m'a pas lâchée. Il était maître de moi.

    - Il se trouve que c'est un problème fascinant. Je veux dire, c'est un mystère de la chambre close à l'échelle d'une île.

    L'intérêt s'éveille quand Mikael va se pencher sur le cas Hariette. J'étais fascinée car je gardais à l'idée qu'on ne savait rien. Hariette était là, puis elle ne l'était plus. Était-ce un kidnapping? Une fugue? Un meurtre? Un accident? Le mystère de cette affaire m'a attiré aussi violemment que les personnages.

    La tension fut particulièrement haute lors des passages difficiles. Ce livre est violent a bien des égards. Des scènes de meurtre ou de viols sont décrits de façon suffisamment explicite pour moi. Je suis une chochotte confirmée qui un soir fut dérangée pour s'endormir.

    - Il y a toujours des gens qui sont prêts à croire les mauvaises langues.

    Mon côté chevaleresque et justicier fait de nombreux soubresauts avec cette histoire. Tout est dans le titre : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes. Je veux bien mettre les points sur les I avec ces fumiers-là.

    Lorsque je posais finalement le livre, mon esprit était encore dedans. Je faisais sans cesse des hypothèses à la lumière des dernières informations. Ce qui ne m'a pas empêché d'être à des années lumières de la vérité.

    Si vous vous retrouvez coincés, prenez l'initiative. C'est mieux que d'attendre.

    Ce premier volume m'a fait passer d'excellentes heures. Je pourrais m'arrêter ici puisque l'affaire Hariette est résolue. Il serait pourtant dommage de se priver de la suite, surtout quand on la possède déjà.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :