•  

     


    Cyril Massarotto

    2013 - France Loisirs
    2 vol. (terminé)

     

     

     

     

    Dieu est un pote à moi

     

     

    Pour élire son confident, Dieu n'avait que l'embarras du choix.
    Comment expliquer qu'il ait opté pour un modeste vendeur, au quotidien banal et sans relief? Dieu seul le sait et pourtant, au fil de leur conversation, une véritable amitié se noue entre eux... Quand le narrateur rencontre derrière sa caisse Alice, jolie étudiante en psychologie, quelques coups de pouce de son nouveau meilleur ami vont faire des miracles. Et ce n'est que le début !

    Je n'attendais rien de Dieu est un pote à moi. Le résumé avait l'air sympa et je voulais passer le temps. J'ai eu ce que je réclamais.

    Est-ce que Dieu est rancunier, d'ailleurs? S'il a tout inventé, la rancune, c'est de lui.

    Le récit est écrit comme on parlerait, ce qui est normal puisque narré à la première personne du singulier. J'ai trouvé cela très simple. La plume n'a rien de particulier, le vocabulaire employé, les expressions ou les tournures... Tout est du plus grand commun de notre langue. Banal en somme. Mais ça se lit très bien ! C'est bien l'avantage de ce style, il appelle à la simplicité et tout le monde y trouve son compte. J'aurais préféré un brin plus de "beau" ou de "particulier" pour ma part.

    Je crois que tous les somnifères que l'on avale lorsqu'on est adulte, ce sont toutes les berceuses que l'on ne nous a pas chantées quand on était enfant.

    L'écriture rend la lecture aisée, phénomène accentué par les chapitres courts qui sont proposés. Quelques pages à chaque fois et hop, on passe à un nouveau "chapitre" !

    L'idée d'une relation amicale entre un homme et Dieu est des plus sympathique. Elle l'est d'autant plus que le sujet n'est pas du tout traité religieusement. L'auteur prend bien des pincettes pour s'exprimer et expliquer, ne visant pas la polémique. Il remet en cause des croyances en se justifiant. Tout fait sens. Tout est clair.

    Vous vous êtes rencontrés donc c'était votre destin, et non pas parce que c'était votre destin. On le sait après, pas avant.

    Bien que présenté comme quelqu'un de tout à fait normal comme n'importe qui d'autre, les paroles de Dieu ont tendance à avoir une certaine aura, une sagesse dans la façon dont elles sont données au narrateur.

    Le narrateur est un homme banal à la vie simple. Il travaille, il rencontre des femmes, il va construire sa vie... Le temps passe, les épreuves se dressent. Cette vie des plus communes m'a attiré. Une vie comme monsieur tout le monde pourrait avoir, une vie qui parle.

    La violence. On n'entend parler que de ça. Matin, midi, soir, des agressions, des explosions, des conflits, des guerres, des morts, encore des morts.

    L'auteur ne fait pas dans la fougue ou la passion destructrice. Le narrateur est une personne réfléchie qui ne va pas tout casser autour de lui au moindre prétexte, ni s'énerver pour un oui ou pour un non. Un homme normal, avec une vie normale.

    Tout dans le récit, hormis la présence de Dieu, est banal, commun, ordinaire. Pourtant ce livre m'a parlé. Connaître la vie de cet homme et de savoir ses choix et les conséquences qui en découlent m’a enrichi. J'aimerais vivre aussi simplement que lui jusqu'à la fin de ma vie.

    Vis, et ne t'encombre pas l'esprit de questions inutiles.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Cannibale


    Didier Daeninckx

    2000 - Folio

     

     

     

     

    Cannibale

     

     

    1931, l'Exposition coloniale. Quelques jours avant l'inauguration officielle, empoisonnés ou victimes d'une nourriture inadaptée, tous les crocodiles du marigot meurent d'un coup. Une solution est négociée par les organisateurs afin de remédier à la catastrophe. Le cirque Höffner de Francfort-sur-le-Main, qui souhaite renouveler l'intérêt du public, veut bien prêter les siens, mais en échange d'autant de Canaques. Qu'à cela ne tienne ! Les « cannibales » seront expédiés.

    Un court roman qui fut lu en un voyage en train. La parfaite occupation prenant un minimum de place !

    - Tu vois, on fait des progrès : pour lui nous ne sommes pas des cannibales mais seulement des chimpanzés, des mangeurs de cacahuètes.

    Un peu d'Histoire avec Cannibale et l'Exposition coloniale. Il serait inimaginable de reproduire la même chose de nos jours, tant les mentalités ont évoluées et l'information gagnée les cerveaux. Pourtant, il faut se replacer dans le contexte où ce genre de chose, de même que les cirques d'étrangetés, n'étaient pas considérés comme irrespectueux par la majorité.

    Il n'y a pas d'endroit au monde qu'on ne puisse atteindre par ses propres moyens...

    La curiosité des français, plus largement des européens, va jusqu'à mentir sur ce qu'ils présentent. Ces "Cannibales" ne sont que des hommes comme eux, sauf qu'ils vivent avec un temps de retard. Pour autant, ils n'ont jamais mangé de chair humaine.

    Ces hommes et ces femmes sont maltraités, au même titre que les bêtes des enclos adjacents. Révoltant pour moi, curiosité pour l'époque.

    - Le respect, chez nous en pays kanak, il ne vient pas à la naissance comme la couleur des yeux. Il se mérite tout au long de la vie.

    Le récit se centre sur un homme, un de ces "cannibales", qui comprend et décidera d'agir à la suite d'une promesse qu'il se refuse de se voir rompue.

    Qui était vraiment un "cannibale" dans cette histoire?

     


    2 commentaires
  • Jesse Ruben - This Is Why I Need You




     


    votre commentaire
  • Initié par Lupiot du site Allez vous faire lire, C'est le 1er, je balance tout ! est un rendez-vous mensuel décidé à remettre un peu plus la notion de partage au goût du jour.

    Le rendez-vous se décompose en 4 points :

    1. Le Top & Flop de ce que j'ai lu le mois-dernier.
    2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier.
    3. Au moins 1 lien que vous avez adoré le mois dernier (hors chronique littéraire).
    4. Et enfin : ce que vous avez fait de mieux le mois dernier.

     

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

     


    1- Top & Flop

     

    En Février, j'ai lu le tome 2 de L'héritage, L'Ainé, ainsi que le tome 3, Brisingr avant d'entamer la série Bakuman et de me farcir les 8 premiers volumes.

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) 

     C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

     C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

     

    Top : Bakuman

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017) Je ne m'attendais pas à grand chose et j'ai été très surprise par l'histoire et son évolution ! Je m'approche doucement de la moitié et suis totalement conquise !

     

    Flop : /

     

     

    2- Chronique venue d'ailleurs

     

    Chroniques d'Acherontia, découvert tout récemment, a fait un article sur la saga Les deux soeurs de Marie Brennan. Le titre m'a fait de l'oeil à sa sortie, était un peu tombé dans l'oubli et resurgit de nulle part grâce à Acherontia qui me convainc que mon instinct avait raison : ces livres vont me plaire !

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

    Ne me reste qu'à négocier avec ma conscience nutritionniste qui me fait suivre un régime drastique en matière de PAL romanesque...

     


    3- Trésors du web

     

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

    Doodle.com, l'art de planifier facilement !

    J'ai découvert Doodle grâce à mon copain et j'ai tout de suite adhéré au concept ! N'étant pas sur facebook de façon personnelle, ce serait une bonne alternative pour planifier des sorties avec des amis. C'est tout compliqué de se mettre d'accord sur une date, une heure, en voulant faire plaisir à tout le monde. Avec Doodle, d'un seul coup d'oeil on se rend compte des disponibilités de la majorité!

    Pas encore testé, le site est gentiment dans mes favoris à attendre qu'une occasion se présente.

     

     

    4- Joies et fiertés

     

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

    J'ai découvert la feutrine et en suis tombée amoureuse. C'est incroyable tout ce qui peut être fabriqué avec ces tissus colorés épais ! J'ai déjà pu réaliser un lapin, plusieurs coeurs et un arbre (grand !) est en préparation.

     

    C’est le 1er, je balance tout ! (Mars 2017)

    J'ai pris mon courage a deux mains et ai décidé de créer un deuxième blog, Simplement Mel avec la détermination de m'y tenir une bonne fois pour tout. Afin de mettre toutes les chances de mon côté, tout sujet peut y trouver sa place, me rendant totalement libre des thèmes à aborder ! Plus d'excuse du "ça n'a rien à voir" !


    10 commentaires
  • Avant d'entamer le dernier tome de la série de L'héritage et ainsi la finir, je fais une petite pause en compagnie de Bakuman dont je ne sais à quoi m'attendre.

     

    Suivi de lecture #36

     

    Bakuman  ▌ Tsugumi Ohba & Takeshu Obata  ▌ 2010 - Kana  ▌ 20 vol. (terminé)

    Bienvenue dans les coulisses du manga !

    Mashiro possède un don évident pour le dessin. De son côté, Takagi, le meilleur élève de sa classe, écrit des scénarios. Ensemble, ils vont forcer le destin ! La lente ascension pour réaliser le meilleur manga jamais édité commence !


    votre commentaire