• Une drogue nommée PAL

    Je ne le cache absolument pas, ma PAL (Pile à Lire) m'obsède. Il suffit de voir certains articles pour s'en rendre compte :

    Défi : Diminution de nos PAL [Rien de plus évident que celui-là]
    "ma PAL m'en empêche" 14/07/2016
    "diminuer d'un titre ma PAL" 20/01/2016
    "j'ai un plus grand objectif : ma PAL !" 04/11/2015
    " Je suis toujours aussi déterminée à diminuer ma PAL" 28/01/2015
    "histoire de diminuer un peu ma fameuse PAL qui ne désemplie pas" 15/12/2014
    "As-tu un rêve ? Plusieurs même ! :D Finir ma PAL" 22/05/2014
    "j'ai fait un horrible constat ayant pour sujet ma PAL" 23/09/2013


    Depuis des années, je pense à ma PAL. J'y ai beaucoup pensé comme un papillon. Ca va et ça vient sans trop s'attacher. Jusqu'à 2015 où ces trois lettres ont fini par s'ancrer dans mon crâne.

     

    Une drogue nommée PAL

     

    Pourquoi faire tout un plat d'un tas de livres dans un coin?

     

    Ce ne sont après tout qu'un amas de feuilles imprimées. Je n'ai aucune obligation envers elles. Ni envers qui que ce soit. Pourtant, j'ai le sentiment que je dois les lire. Je vous en explique mes raisons :

     

    • Ne pas lire un livre, c'est comme gaspiller de la nourriture


    À quoi bon l'acheter ou le récupérer si c'est pour ne pas l'ouvrir? En dehors des "beaux" livres et leur côté esthétique, tous les autres ne sont que du gaspillage s'ils ne sont pas ouverts. Gaspillage d'argent, gaspillage de place, gaspillage de muscle. Il aura fallu les amener jusqu'aux étagères ! Pour rien...

     

    • Cette envie irrépressible d'injecter du sang neuf


    Ma PAL a beau déborder, la production littéraire ne s'arrête pas pour autant afin que je me remette à niveau. Ce super-pouvoir serait bien intéressant pour un lecteur. Je me retrouve tiraillée par ces nouveaux titres qui ont l'air fabuleux et la masse qui ne désemplie pas quand elle devrait.

     

    • Le rêve de remplir un caddie de livres


    Et pas de livres de ma PAL ! J'aimerais tellement retourner dans une librairie d'occasion et me dire "Aujourd'hui, c'est no-limit". Je garde un merveilleux souvenir de ce type d'expérience mais une fois encore, l'ombre imposante de ma PAL ne laisse à ce rêve que l'occasion d'arriver quand je dors.

     

     

    Une drogue nommée PAL

     

    Une énorme PAL a aussi ses avantages !

     

    • Que la détermination soit avec toi


    Découragée je ne suis point. Je ne l'ai pas réellement été face à l'ampleur de la tâche. Cette pile gigantesque ne m'effraie pas et son aura démoniaque aussi faible soit-elle ne tend qu'à diminuer au profit d'une détermination grandissante pour la détruire. Chaque livre est une victoire, imaginez le nombre de combats déjà gagnés !

     

    • Au Tetris tu seras roi


    Posséder plein de livre signifie réussir à les ranger dans l'espace restreint que l'on possède. Donc être très bon en matière d'empilement et de gain de place. Autant dire que même pour faire une valise pour partir en voyage, on est au top.

     

    • Le choix tu auras


    À aucun moment encore je ne me suis retrouvée devant ma bibliothèque à me dire "Je n'ai rien à lire". Il se peut qu'à un moment précis, rien ne m'aie donné envie. Pas de panique ! Je laisse un ou deux jours s'écouler et mon esprit se fixe tout seul sur un titre.

     

    • Jouir du pouvoir de rayer


    Je n'ai jamais pris autant de plaisir à rayer une mention d'une liste que depuis que j'ai une PAL. Je m'empresse de la retrouver quand j'ai fini un titre pour avoir le bonheur non dissimulé de supprimer une ligne. Ah ! Quel plaisir fantastique !

     

     

    Une drogue nommée PAL

     

    Comment en suis-je arrivée là?

     

    • L'absence de date de péremption : le piège de l'accumulateur


    Contrairement à la nourriture, les livres ne périment pas à proprement parler durant notre vie. On peut le conserver, à l'abri de l'humidité de préférence, des années durant sans qu'il ne scille. Ainsi les livres s'amassent sans qu'aucun ne se retrouve dans une benne pour moisissure prononcée.

     

    • La curiosité est un vilain défaut livresque


    Je suis de nature très curieuse en matière de livres. D'abord cantonnée principalement à la fantasy, j'ai élargi mes horizons pour mon plus grand malheur. Maintenant, tout me fait envie et je veux tout lire. Comment voulez-vous que je m'en sorte ainsi?

     

    • Disperser ses biens, le meilleur moyen d'être aveugle


    Maline comme j'étais, je n'avais pas tous mes livres au même endroit. D'une part parce que je me déplaçais, d'autre part parce que ma chambre changeait parfois de place dans la maisonnée sans que tous mes livres ne me suivent. Autrement dit, j'avais toujours un brin de place et j'oubliais ceux qui n'étaient pas sous mes yeux !

     

    • De longues années de belles récoltes pour de faibles consommations


    Une PAL, ça se travaille. C'est tout un art de la fournir et la rendre monstrueuse. Cela demande de consciencieuses années à dévaler les librairies des livres dans les bras ou à récupérer ceux que les autres ne veulent plus. Je m'en suis très bien tiré dans ce domaine, mon résultat est formidable.

     

     

    Une drogue nommée PAL

     

    Maintenant, je m'en tiens à un régime ainsi qu'à un suivi minutieux de mes lectures et de cette fameuse PAL. J'ai pu observer mes premiers résultats encourageant récemment et poursuis gaiement dans cette direction ! Qu'importe le temps que cela prendra, j'en viendrais à bout. Nul doute là-dessus.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Mars à 14:13

    J'adore haha ! La mienne aussi est tellement grandeeee roh lala, mais d'un autre côté si elle est toute vide ça serait triste :/

      • Mercredi 22 Mars à 20:02

        Merci :D Je me suis aussi beaucoup amuser à écrire !

        Visons un juste milieu : Au moins la réduire de moitié ! (Dans mon cas, ce sera davantage encore... xD)

    2
    Mercredi 22 Mars à 14:26

    Je comprends encore plus car jusqu'à présent tout s'empilait sur une étagère mais comme je vais déménager... Je n'ose même pas imaginer le nombre de carton dont je vais avoir besoin pour changer de place ma pal...

      • Mercredi 22 Mars à 20:06

        J'ai eu la chance de déménager l'été dernier et.... Je récupérais tous les cartons possibles à mon lieu de travail ! (Principalement ceux des fournitures de bureau et notamment des rames de papier pour l'imprimante). Je les ai tous rempli ! J'en avais facilement une quarantaine (mais je me contentais de "petits" cartons, que je puisse les transporter et soulever assez facilement).

    3
    Vendredi 31 Mars à 17:36

    Coucou,

    désoler de t’entêter et de gâcher l'espace commentaire, mais j'ai encore un petit problème .

    Tu m'avais envoyer un e-mail, tu peux me le renvoyer ?

     

    Désoler encore.

      • Samedi 1er Avril à 11:37

        Comme je suis passée par le formulaire de contact pour t'envoyer cet e-mail, je n'ai aucune copie ni aucune trace de celui-ci. Désolée ^^'

    4
    Samedi 1er Avril à 13:34

    J'ai exactement la même relation avec ma PAL. En tout cas, j'ai beaucoup apprécié la touche d'humour de ton article :)

      • Samedi 1er Avril à 14:41

        Merci ! :)

    5
    Samedi 1er Avril à 13:53

    Pas grave .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :