• Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému

    Chaque année, Club Shojo organise la semaine du shojo. Une semaine durant laquelle le shojo est mis à l'honneur, que ce soit par de nombreux articles intéressants sur leur site ou par la participation de plusieurs blogueurs. Cette année encore, j'ai été conviée à l'événement. Les blogueurs ont droit à un thème sur lequel écrire. En 2018, j'ai le droit à : « Le shôjo qui nous a le plus ému ».

    Pour ceux qui me connaissent, je suis une guimauve ambulante. Ma sensibilitée est telle que je me surprends moi-même très souvent. J'ai donc un avantage sur le thème : de nombreux titres m'ont émue ! Ne restait qu'à faire le tri pour savoir sur qui j'allais jeter mon dévolu. Le grand gagnant est le titre Taiyou no Uta.

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému

    Je triche un peu avec cette réponse car le titre a tout de même une dizaine d'années. Pourtant rien ne l'a égalé depuis dans mon coeur. J'ai profité de l'occasion de pour relire le manga, revoir le drama et plus encore. Mon paquet de mouchoirs en a pris un coup.

    Rien de tel qu'un drame pour mettre la larme à l'oeil

    Taiyou no Uta raconte l'histoire de Kaoru, une jeune fille touchée par une maladie incurable rare nommée XP. Elle ne peut être exposée aux rayons UV du soleil et vit par conséquent la nuit. Elle a l'habitude de chanter et jouer de la guitare. Koji va un soir faire sa connaissance.

    Les mots "maladies" et "incurables" mis côte à côte en disent déjà long. Ma corde sensible est touchée, mes canaux lacrymaux grands ouverts.

    La positivité de Kaoru est contagieuse. Elle tâche de profiter au maximum de l'instant présent car elle sait qu'elle ne vivra pas longtemps. Elle a ses humeurs comme tout le monde et peut se retrouver abattue, mais elle se relève sans cesse pour vivre pleinement. L'histoire envoie un beau message à son public, et il ne comprend pas que la "positive attitude".

    Taiyou no Uta c'est aussi l'histoire d'une fille qui suit ses rêves. Sachant justement qu'elle ne vivra pas autant d'années que les autres, Kaoru se concentre sur ce qui est le plus important pour elle et persévère. A partir du moment où elle a découvert la musique, celle-ci devint toute sa vie. Sans musique, sans pouvoir chanter, sa vie serait creuse.

    Ce sont principalement ces choses qui m'ont charmées. J'ai apprécié cette belle histoire qui ne se concentre pas sur la maladie et ses effets. J'aime suivre un personnage qui tâche d'être heureux quoiqu'il arrive. Voir une série pareille me donne envie de me lancer également, de profiter d'aujourd'hui sans trop me soucier de demain.

     

     

    Une histoire multi-supports

     

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému
    Taiyou no Uta, le film japonnais

    Il existe également un film, sorti la même année que le drama et le manga. Le film est l'histoire d'origine. J'avoue avoir lâché prise à la moitié du film tant l'actrice (Yui) a un visage inexpressif. Elle m'a totalement perdue lorsqu'elle devait jouer la panique et qu'elle semblait aussi affolée qu'une huître sur son rocher.

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému
    Taiyou no Uta, le manga

    Pour ceux qui préféreraient lire un manga, c'est tout à fait possible bien qu'il ne soit pas édité en France. Il s'agit de l'adaptation du film en version papier. Mon avis est disponible sur ma chronique de Taiyou no Uta, bien qu'il ne diffère pas de ce que je viens de vous dire.

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému
    Taiyou no Uta, le drama

    Les avides pourront se tourner vers le drama, qui développe davantage encore l'histoire. Plus de larmes, plus d'amour, plus de positivité... On plonge un peu dans l'industrie de la musique et c'est passionnant jusqu'au bout.

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému
    Midnight Sun, le film américain

    Dernièrement, ce sont les américains qui ont repris l'histoire. Le film Midnight Sun est sorti cette semaine et je ne suis pas allée le voir, donc je ne peux rien en dire, même si j'ai ma petite idée en ayant lu le livre.

    Club shojo - Le shojo qui t'a le plus ému
    Midnight Sun, le roman américain

    Le roman Midnight Sun, écrit par Trish Cook, est l'adaptation du film américain. L'histoire se base sur le film japonais Taiyou no Uta, à la sauce américaine. La culture est totalement transposée. Donc oui nous avons droit à la fête de lycéens avec ses gros gobelets rouges, au garçon adulée de tous et magnifiquement beau et à la jeune fille jolie et intelligente. Le drame est toujours présent mais c'est à peu près tout. Ce n'est pas une lecture exceptionnelle.


    Si avec autant de possibilités vous ne vous essayez pas à cette belle histoire, c'est que vous y mettez de la mauvaise volonté.

     

    Suivez votre curiosité et découvrez les titres des autres participants :


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Avril à 17:05
    Luthien

    Il y en a eu des adaptations dis donc !

    Le drama est depuis longtemps dans ma wishlist, il y est encore car je sais qu'il va me rendre triste. XD

     

    Merci d'avoir participé à cette édition. :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :