• Peau de pêche, tome 1Bref #23 spécial trilogie des Pêches

     Jodi Lynn Anderson  ▌ 2012 - France Loisirs  ▌ 3 vol. (terminé)

    Trois filles que tout sépare réunies par le charme d'un verger en Georgie. Entre blues, complexes et rébellion, toutes ont a priori des raisons de flipper et de se détester ! Mais croquer la pêche, c'est faire connaissance avec l'amitié indestructible nourrie de nos différences, les premiers émois amoureux, la saveur de la vie, l'audace de réaliser ses rêves

     

    Peau de pêche est une lecture facile et rapide. Un livre adolescent qui sent bon l'amitié et l'été. Une lecture qui fait peut être trop dans la facilité de part ses personnages. Chacune des filles est un stéréotype ambulant. Nous avons la rebelle sexy à la vie difficile, la jolie fille riche et parfaite ainsi que la campagnarde trop gentille. Rien ne semble les réunir sauf ce roman.

    Des trois, j'ai eu du mal avec Murphy du début à la fin. J'en avais simplement assez qu'elle ne sache pas avouer et s'avouer ce qu'elle veut vraiment. Ca en fait une girouette pas possible. A la longue, c'est presque épuisant.

    Rien de bien particulier avec ce premier tome. Une histoire simple.

     

     

    Secrets de Pêches, tome 2Bref #23 spécial trilogie des Pêches

     Jodi Lynn Anderson  ▌ 2012 - France Loisirs  ▌ 3 vol. (terminé)

    Murphy l'indisciplinée est impatiente de réaliser son grand rêve : aller à New York.
    Leeda mademoiselle-perfection lutte pour échapper à l'emprise de sa mère. Birdie la timide accepterait bien l'invitation de son petit ami Enrico au Mexique. Oseront-elles relever les défis qui se présentent à elles ? L'automne risque d'avoir un goût doux-amer. Mais ce serait compter sans l'inestimable pouvoir de l'amitié...

     

    Ce deuxième tome m'a moins plu que le premier. J'ai vraiment eu un problème avec la narration parfois, de petites incohérences faisant leur apparition (à commencer par le passage de Murphy et des agrafes).

    Ce volume ne m'a pas permis de m'attacher aux personnages, chacune des filles faisant en sorte que rien n'aille dans leur vie.

     

     

    Un Amour de Pêche, tome 3Bref #23 spécial trilogie des Pêches

     Jodi Lynn Anderson  ▌ 2012 - France Loisirs  ▌ 3 vol. (terminé)

    Birdie au coeur de guimauve ne sait plus si elle aime son beau Mexicain Enrico. Murphy la rebelle refuse obstinément de laisser l'amour gouverner sa vie ! Leeda la sage-qui-a-déjà-tout-prévu hérite de l'élevage de poneys de sa grand-mère... Pendant que les chagrins d'amour s'enchaînent et que les grandes décisions se prennent, les trois amies savent qu'elles peuvent compter les unes sur les autres...

     

    La fin de cette trilogie a relevé le niveau. Des trois, ce livre est celui que je préfère. L'épilogue a beaucoup joué dans la balance car il m'a permis d'apprécier l'évolution de chacune et de connaître leur devenir respectif.

    J'ai eu un petit attachement pour Leeda, qui est la première à avoir fait un pas vers l'âge adulte. J'aime beaucoup ce qu'elle est devenue et le fait qu'elle aie décidé de faire ce qui lui plait au fond, le tout calmement.

    Je termine sur une bonne note cette série.

     


    votre commentaire
  • Chroniques d'un manga-ka T1 à 3Bref #22

     Cazenove & Zerriouh  ▌2010 - Cleopas  ▌4 vol. (en cours)

    Léo est convaincu d’être le futur Mangaka avec qui le monde de l’édition devra compter dans les prochaines années. Le souci, c’est qu’il semble être le seul au courant, et que pas plus Abarane son copain lunaire que l’attirante Digi qui lui fait tourner la tête ne semblent partager cette même conviction.

     

    Je suis ressortie déçue de ces trois premiers tomes.

    Léo est nul pour créer une histoire bien qu'il pense le contraire. Forcément, ça coince pour se présenter à des éditeurs.

    En trois tomes, l'histoire a peu avancé à mont goût. Léo a à peine avancé dans sa quête. Par contre on retrouve de nombreux épisodes "comiques". C'est ce qui m'a le plus déplu. J'avais parfois la sensation de lire une ou quelques pages d'une petite histoire drôle et de passer à la suivante alors que je m'attendais à avoir une histoire complète du début à la fin de la série.

    Ce sont des choses qui arrivent. On ne peut pas tout aimer.

     

     

    Seed of LoveBref #22

    Atsuko Nanba  ▌2011 - Soleil  ▌ 7 vol. (terminé)

    De nombreuses amies, un petit copain plus âgé qu'elle, Miku a tout ce qu'il faut pour passer sa 1ère année au lycée sans le moindre tracas.

    Sauf qu'un jour, son père lui annonce sans détours qu'il a décidé d'ouvrir une pension... !? Voici une histoire où les amours d'adolescence s'entrecroisent et ne vont jamais comme il faudrait !

     

    Si je n'avais eu que le premier tome, je n'aurais certainement pas poursuivi tant il m'était dissuasif. Ce petit shojo montre la découverte du sentiment amoureux et sa gestion alors qu'on a déjà quelqu'un dans notre vie.

    Les personnages essaient de se comprendre eux-mêmes et se disent peu les choses.

    Typiquement, quand je me retrouve face à une telle lecture j'ai la sensation d'avoir "passé le cap", ou passé l'âge. L'histoire ne m'apporte rien de nouveau que je n'ai pas déjà lu et relu.

     

     

    AI non-stop !Bref #22

    Ken Akamatsu  ▌ 2004 - Pika  ▌ 8 vol. (terminé)

    Hitoshi est un élève de seconde réservé, pas très doué que se soit en sport ou en cours et qui est un peu la risée de sa classe. Pourtant il a un point fort : l'informatique et en particulier l'Intelligence artificielle. Il a ainsi réussi à créer un programme capable de parler et surtout de réfléchir et de s'auto corriger. Il l'a appelé Satie et son interface graphique représente la femme parfaite aux yeux du jeune homme. Un jour d'orage, la foudre tombe sur l'ordinateur et Satie se matérialise devant son créateur. Elle devient sa petite amie officielle et intègre désormais son quotidien...

     

    Et on termine par une dernière série qui ne m'a pas emballée.

    AI non-stop fait dans la tranche de vie. Le côté intelligence artificielle permet de faire entrer beaucoup d'humour qui n'a pas toujours pris avec moi. En le lisant, je n'ai cessé de me dire "c'est typiquement une lecture faite pour les garçons". Les filles sont totalement exclues dans la façon dont l'histoire est montée. Il y a une romance très lointaine et voilà.

    Rien d'innovant ici non plus, on reste sur une trame des plus classique et banale. A laisser de côté.

     


    votre commentaire
  • Le Mec de la tombe d'à côtéBref #21

     Katarina Mazetti  ▌2011 - France Loisirs  ▌2 vol. (terminé)

    Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.

     

    Incompréhension totale face à cette histoire. Je ne comprends absolument pas l'engouement qu'a reçu ce titre. Je n'ai pas accroché du tout, de A à Z. Il n'y a à mes yeux aucune romance. Je n'appellerai pas ça de l'amour, juste une passion sexuelle.

    Si je me place face au couple, aucun des deux ne fait vraiment d'effort. Ils fuient la discordent, laissant les problèmes irrésolus. Comment voulez vous qu'ils aillent de l'avant en faisant l'autruche?

    Le bon côté, c'est qu'il s'agit d'une lecture éclair. À peine commencée, déjà terminée.

     

     

    L'envoyé extraordinaireBref #21

     William Golding  ▌2006 - Folio

    Quand un empereur romain décadent et un inventeur de génie se rencontrent, qu'est-ce qu'ils se racontent ? Des histoires de canons, de machines de guerre, de bateaux à vapeur ? Non, la seule chose qui intéresse l'Empereur, c'est l'invention de la cocotte-minue pour pouvoir enfin manger de la viande cuite comme il l'aime...

     

    Oh ! Un Folio 2€ !
    Oh ! Une déception !

    Il m'a fallu un moment au début pour me situer au niveau spatio-temporel. Je n'ai pas su d'entrée de jeu où j'étais. Un peu comme s'il fallait que je mette mes lunettes.

    Lors de ma lecture, j'ai trouvé plusieurs fois difficile de savoir qui parle. Et rien de plus terrible dans un dialogue que de ne pas savoir qui dit quoi. Ca peut changer beaucoup de choses ! Ajoutons à cela des propos "philosophiques" qui m'ont échappés à plus d'une reprise et je n'étais pas pressée de revoir des personnages parler.

    Si on s'en tient à la quatrième de couverture et à l'histoire générale, c'est intéressant. Par contre, c'est raconté de façon à ce que je n'accroche pas. Ce qui est réussi.

     

     

    L'homme qui vivait sous terreBref #21

    Richard Wright  ▌2007 - Folio

    Recherché pour meurtre et poursuivi par la police, un Noir américain s'est glissé dans un trou d'égout. Réfugié sous la ville, il découvre un monde étrange, humide et mystérieux, un monde aux règles différentes de celui «sur terre», celui des Blancs.

     

    Qui vais-je surprendre en déclarant une nouvelle fois que cette lecture m'a déplu? Personne? Bien.

    Cette nouvelle ne m'a pas convaincu du tout. L'écriture me dérangeait parfois. L'auteur peut faire des phrases à rallonge avec d'innombrables "et". Ce n'est pas ma tasse de thé.

    Quant à l'histoire, le personnage principal n'a pas de nom et c'est tant mieux. Je ne l'ai pas aimé. Son isolement le rend certes un peu "fou" mais l'empathie le quittera. Il est accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis et finit par regarder un innocent se faire punir pour ce que lui a fait. Non, vraiment, passez votre chemin.

     


    votre commentaire
  • Petites mésaventures amoureuses

     Yuki Yoshihara  ▌2014 - Soleil  ▌3 vol. (terminé)

    Sale journée pour Kanzaki : son copain l’a larguée et, à 23h dans le froid sur le pas de sa porte, elle découvre qu’elle a perdu ses clés. Et le double des clés est bien sûr resté chez son ex... Elle sera sauvée par son voisin du dessus, un célibataire un peu bizarre qui reste tout le temps cloîtré chez lui, qui passera par son balcon pour lui ouvrir la porte. Mauvaise ideée, ce dernier s’invite désormais chez elle en passant par le balcon quand ca lui chante !

     

    Compilation de oneshoot, Petites mésaventures amoureuses offre le récit de déclarations amoureuses. Chacune des histoires offre des personnages matures ayant la vingtaine ou la trentaine et un boulot.

    Un manga sympathique dont chaque tome est indépendant.

     

     

    Rose Hip Zero

     Tôru Fujisawa  ▌2008 - Pika  ▌5 vol. (terminé)

    Kidô est un ancien as des brigades d’interventions rapides des forces de police. Suite à la mort de sa jeune soeur dans un attentat lié à l’une de ses enquêtes, il a rejoint la brigade des mineurs. Mais quand son ancien patron, l’inspecteur Hata, vient lui annoncer qu’il a du nouveau sur le groupe terroriste Alice, responsable de la mort de sa soeur, Kidô revient à son ancien poste. Une surprise de taille l’attend, une nouvelle coéquipière qui est… une collégienne ! Il s’agit de Kasumi ASAKURA qui n’est autre que l’héroïne de Rose Hip Rose.

     

    Après la bonne surprise que fut Rose Hip Rose et ma soif d'en savoir plus sur le passé de Kasumi, Rose Hip Zero serait plus à caser du côté des déceptions. J'avais des attentes et l'histoire n'y a pas répondu.

    Je me suis dirigée vers cette prequel en espérant connaître l'enfance de Kasumi. Des pistes sont lancées, notamment l'histoire avec Ein, sans pour autant aller plus loin. La série n'est absolument pas aboutie et s'en ressent cruellement. Rajoutons à cela le raccord entre certaines cases qui ne se fait pas et voilà de quoi m'achever.

    Le titre se lit, apporte son lot d'action et de boobs, mais aucune réelle réponse concernant Alice.

     

     

    Kiss of Rose PrincessBref #20

    Aya Shouoto  ▌2011 - Soleil  ▌9 vol. (terminé)

    Le père d'Anis Yamamoto a confié à sa fille, encore enfant, un collier en forme de rose supposé la tenir éloignée d'une malédiction. Mais une curieuse créature va le lui retirer et laisser derrière elle une simple carte rouge. Enjointe à déposer un baiser sur cette carte, elle fait apparaître Kaede, son camarade de classe et rival qui lui fait serment d'allégeance... contre son gré. Anis est désormais la princesse des roses, liée aux 4 chevaliers de la rose... et camarades de classe. Chacun doté d'un pouvoir unique, ils vont devoir obéir à la jeune fille... qu'ils le veuillent ou non !

     

    Je partais avec un a priori négatif qui s'est très vite confirmé : L'histoire est très brouillonne au début. Dans les premiers tomes, beaucoup d'idées sont lancées et achevées tout aussi vite. Quand le "pacte ultime" se présenta, je m'attendais à quelque chose de gros, de complexe. Rien de ça, ce fut bouclé en 2-3 pages grâce à quelques paroles. L'héroïne n'était pas en reste, avec ses joues rosies tout le temps. Difficile de la rendre crédible, en colère et donnant un ordre avec ses joues toutes rouges comme si elle était timide alors que le dessin suggère de la détermination.

    Fort heureusement, passé la moitié ça va un peu mieux, ça se lit plus facilement même s'il n'y a pas de quoi en faire un bon manga. Kiss of Rose Princess c'est avant tout un étalage de dessins de beaux garçons. Super pour mes yeux, à condition de ne pas en demander plus.

    Et l'édition proposée par Soleil ne rend pas service à la série. J'ai aperçu des bulles vides, des débuts de phrases narratives sans suite ou fin, des répétitions de bulles (donc il en manque) ou superpositions. La catastrophe quoi.

     


    2 commentaires
  • Lucile, Amour et Rock'N'RollBref #19

     1983 - Wild Side  ▌42 eps. (terminé)

    Lucile est une jeune fille timide et réservée qui partage son temps entre son travail au restaurant de son père, M. Duranchon, appelé Le Mambo, et ses études du soir. Un jour, sous une pluie battante, elle fait la rencontre d'un petit garçon aux cheveux bleus, Benjamin, accompagné de son chat Roméo. Lucile et son père se prennent d'affection pour le petit Benjamin et réciproquement. Ce dernier voit en Lucile la mère qu'il n'a jamais eu, sa mère biologique l'a abandonné très jeune. Benjamin va tout faire pour que Lucile et son grand frère Matthias, l'ayant élevé, tombent amoureux l'un de l'autre. Cependant ceci ne va pas sans entraîner certains rivalités notamment avec Tristan ayant lui aussi le coup de foudre pour Lucile. Tristan est l'ami et co-fondateur avec Matthias d'un groupe de rock : les Bee Hives. Le cœur de Lucile balance pour les deux jeunes rockeurs mais devra faire un choix au risque d'entraîner une éventuelle dissolution du groupe... 

     

    J'ai voulu voir un vieil anime, pour me faire un brin de culture. Grosse déception que voilà avec Lucile, amour et Rock'n'roll.

    Je l'ai vu en VF, ce qui n'a sûrement pas joué en ma faveur. La culture a été totalement transposée pour convenir à un français (noms des personnages, la cuisine, les différentes fêtes...). Sans ça, je n'ai pas accroché aux personnages ou à leur histoire.

    Des préoccupations qui ne sont pas miennes, une romance que je n'ai pas su vivre, un Benjamin qui ne m'a pas attendri... Roméo m'a tout de même plu !

     

     

    Mariage, Mode d'EmploiBref #19

     Mitsuru Fujii  ▌2015 - Soleil  ▌3 vol. (terminé)

    Job : Mannequin, assistante dentaire, entrepreneuse
    Age : Plus de trente ans, aucun projet de mariage
    Nom : Haruka, Miho, Kanuma
    Elles ne sont pas fleur bleue au point de rêver du prince charmant ou du destin, n’empêche qu’il y a des limites à ne pas franchir. Retrouvez le 1er volume d’une série dédiée aux trentenaires…

     

    J'ai voulu une série pour passer le temps, c'est ce que Mariage, Mode d'Emploi m'a offert.

    Après quelques déboires vis à vis des bouches des personnages (elles sont énoooormes !), je me suis laissée entraîner par nos trois jeunes femmes, l'une romantique, l'autre sérieuse et la dernière accro au sexe.

    Bien mais sans plus, être confrontée à des problématiques plus adultes reste toutefois agréable.

     

     

    The Gentlemen's Alliance CrossBref #19

     Arina Tanemura  ▌2009 - Kana  ▌11 vol. (terminé)

    Hainé Otomiya est une jeune fille dynamique mais qui cache un douloureux secret. Adoptée par une famille très riche, Hainé a été "vendue" par son père pour régler ses dettes. Hainé entre dans une école d'élite où les élèves sont classés en trois catégories. Hainé est secrètement amoureuse de Shizumasa dit "l'empereur". Fortuitement, elle devient son gade du corps et entre ainsi au conseil des élèves. C'est le début d'une grande aventure : elle se retrouve plus près de celui qu'elle aime, mais également au centre d'une lutte pour le pouvoir!

     

    The Gentlemen's Alliance Cross est un petit shojo sympathique pour faire passer le temps qui disparaît de ma mémoire aussitôt lu. Pour preuve, c'était la deuxième fois que je le lisais sans le savoir !

    Le shojo reste classique dans ses histoires de lycéens avec en personnage central une fille pauvre dans une école de plus fortunés. Passé l'histoire première, les drames s'enchaînent sitôt que l'un d'eux est résolu. Cela peut donner un léger goût de "rajouts" pour prolonger le titre.

    Quoiqu'il en soit, la lecture n'est pas désagréable bien qu'elle ne sorte pas du lot.

     

     

    Once in a house on fire / La petite fille de ManchesterBref #19

     Andrea Ashworth  ▌2004 - Picador

    Peut-on jamais guérir des blessures de l'enfance et de l'adolescence ? Au début des années 80, une petite fille grandit dans la banlieue ouvrière de Manchester. Son horizon : des terrains vagues, des usines, les rues tristes du prolétariat industriel. À la maison, c'est la misère ou presque, et l'intrusion d'un beau-père alcoolique, vicieux et brutal qui transforme le foyer en un enfer de violence et de cris. Au-dehors, à l'école, c'est la méfiance, l'humiliation, l'hostilité. Comment échapper à l'asphyxie, à la peur devant un avenir paralysant ? Mais Andy est une jeune plante vivace, animée d'un profond courage, prête à la révolte. Les livres, dans lesquels elle se réfugie, lui apprennent que la vie est ailleurs. Par l'humour, la tendresse et l'intelligence, elle peut s'évader de ce noir mélodrame.

     

    Ce livre signe sûrement ma première lecture autobiographique. Qui plus est dans un contexte difficile auquel je ne suis absolument pas habituée.

    J'ai ressenti du malaise vis à vis d'Andrea et Laurie, face à la violence de leur beau père. Ce malaise est revenu ponctuellement avant de se dissiper totalement à mesure que je me détachais émotionnellement des parents et de leur comportement. Tout comme les tantes, je les condamnais pour leurs actes.

    La mère est une femme amoureuse, dont l'amour semble l'aveugler en plus du fait qu'elle ne sache pas être seule. Se retrouver sans un homme dans sa vie lui est impossible. Seulement, ses choix d'hommes sont discutables, lorsqu'on se rend compte que la violence resurgit.

    C'est à partir de ce moment que j'ai pris conscience que la mère n'était pas toute rose et avait aussi ses tort et ses sautes d'humeur. Elle débute certes en victime dans l'histoire, mais j'ai fini par lui retirer ce statut à la fin.

    L'évolution des filles est intéressant à voir, chacune évoluant à sa façon dans la sphère familiale et s'entraidant face à la spirale infernale dans laquelle elles sont enfermées. Les années passent, les enfants grandissent, jusqu'au jour où elles vont décider de faire quelque chose pour s'en sortir.

    Ce qui m'aura suivi tout du long est ce questionnement : Pourquoi ai-je acheté ce livre?


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique