• Altération perpétuelleComment? Je n'ai rien mis en ligne ce mercredi? Tant pis. Et je peux vous dire que ça ne va pas aller en s'arrangeant.

    J'ai décidé de virer de bord. Jusque là, je pense que je m'en sortais pas trop mal à essayer de publier de façon plutôt régulière. Des années que je tâche de faire durer cela. Maintenant, je n'ai plus envie. Fini l'appel du mercredi, fini l'obligation de publier hebdomadairement. Je me libère de toute contrainte auto-imposée pour m'envoler librement et flâner.

    Je vais suivre mes envies, comme pour le reste de ma vie. Je mettrais un article quand j'en aurais pris le temps, parce que j'avais envie de me poser et de l'écrire, et non parce que dans ma tête je me disais que je devais l'écrire. N'allez pas croire que je me forçais jusque là. Je n'en ai globalement fait qu'à ma tête depuis le début. Je poursuis donc sur cette lancée.

    Le constat est que la vie est pleine de choses à voir, à essayer et à découvrir. Difficile de tout caser dans une journée, une semaine ou un mois. Tant que je trouve un peu de temps pour lire à l'occasion, je suis heureuse. Il ne m'en faut pas plus.

    Mes occupations étant innombrables, je change de cap le blog. Une nouvelle façon de vivre et d'avancer se profile dès aujourd'hui. Exit la régularité, les articles arriveront au petit bonheur la chance. Pour autant, je ne compte pas venir faire un coucou une fois tous les 6 mois. N'abusons pas. Cependant, si je ne pipe mot pendant 2 semaines, ce sera tout à fait normal. Une banalité à ce niveau.

    Je ne peux que vous conseiller de vous mettre au flux RSS, de vous abonner à la newsletter ou de suivre la page Facebook qui vont informeront lorsque je serai de passage.

    D'ici là, profitez bien de chaque jour qui passe. Ils passent bien trop vite !


    2 commentaires
  • Un, deux, trois, quatre, cinq, six ans !Ah que le temps passe diablement vite ! Ça ne s'arrange pas quand on travaille et il paraît que ça empire quand les enfants débarquent. Je n'en suis pas encore là.

    Je suis toute excitée en cette fin de mois par Halloween que je commence à fêter doucement. Sortir la déco que je fais peu à peu, en profiter pour se costumer rapidement, préparer un repas ainsi qu'une douceur... Ah ! Que c'est beau d'avoir son chez soi et de faire tout ce qu'on veut !

    Et en même temps, j'ai ce blog, ce petit espace personnel que j'alimente encore bien que de façon moindre. Il suit ma vie, il s'adapte à celle-ci. En aucun cas il ne s'arrête, avançant toujours un pas après l'autre.

    Je suis très contente de ce que j'ai fait sur Vagues Souvenirs et encore plus de vous avoir sur le blog, qui se serait probablement essoufflé il y a longtemps sans votre présence.

    J'aime vous voir là, que vous disiez coucou au passage ou que vous vous contentiez d'un signe de la main. J'apprécie vous savoir présent quoiqu'il se passe. C'est très agréable. Ça fait chaud au coeur.

    Alors merci pour ces années, pour suivre l'évolution des choses et être là malgré tout.

    Je me sens tellement bien à vous écrire ce billet, à penser à toutes ces années et à vous que j'ai l'impression d'être dans un cocon de chaleur et de douceur. Que demander de plus? Je suis ravie de ce que j'ai, heureuse de ce que vous m'offrez.

    Bon anniversaire petit blog !


    4 commentaires
  • A chaque situation son adaptationUne vie, ce n'est pas stable. Surtout à mon âge. L'entrée dans la vie active ne se fait pas en claquant des doigts et les contrats se multiplient.

    Je dois m'adapter à ma situation. Mon blog aussi. J'ai besoin de temps pour m'y retrouver, pour m'organiser. Comme c'est encore le cas en ce milieu de mois. Et je crains que le schéma ne se répète régulièrement.

    Je réalise qu'en travaillant, je dois changer ma formule pour Vagues Souvenirs.

    L'été fut propice aux sorties, n'aidant en rien l'état du blog. Je me remets toutefois en question. Il me semble improbable, au jour d'aujourd'hui, de lire suffisamment pour publier de façon hebdomadaire. Si je lis un à deux livres dans un mois, je serais satisfaite.

    Pour le reste, je n'ai pas défini de planning, ni ne me suis arrêtée sur une idée fixe. Je vais me repencher sur la question des articles et peaufiner mon esquisse première ou en changer complètement. J'aimerais continuer à pouvoir mettre à jour Vagues Souvenirs par semaine. Le mercredi, date actuelle de publication, ne va pas varier. Seulement le contenu.

    Tout cela, ce n'est que de l'organisation interne, les coulisses du blog. Il était temps que je me pose et réfléchisse afin de ne pas laisser à la dérive tout le travail fourni depuis plusieurs années. Il est tellement facile de laisser un blog à l'abandon. Je ne me sens pas prête à le faire, ni n'en éprouve l'envie.

    Alors tout va bien. Je vais m'occuper du blog aussi longtemps que j'en éprouve du plaisir et m'adapter à tous les événements de ma vie au fur et à mesure. Ca peut occasionner quelques perturbations passagères qui ne sont qu'un prélude à une période de calme temporaire.

     


    votre commentaire
  • Demain soir, cela fera dix jours exactement que mon ordinateur a décidé de se mettre en grève. Une grève que je conteste bien qu'aucun canal de communication ne soit ouvert entre lui et moi.

    Ordinateur en grèveCette situation m'ennuie terriblement. J'aime avoir mon ordinateur, mes habitudes dessus, mes logiciels et mes fichiers. Dorénavant, exit tout ça !

    L'idéal serait de se procurer une nouvelle machine. J'y songe beaucoup. Je devrais pouvoir fanchir le pas d'ici la fin de l'année. Pas avant l'automne d'après moi. Ca me laisse tout de même quelques mois à devoir continuer sans ordinateur personnel.

    À l'heure actuelle, je ne me sens pas trop pénalisée. J'ai ma tablette, notamment pour tout ce qui est mails et informations rapides sur internet. Je dispose de mon ancien ordinateur, avec une vitesse de croisière qui fait tout juste concurrence à une limace. Toutefois je peux naviguer dessus, écrire mes articles et avoir accès à mes propres logiciels. Ce qui n'est pas négligeable ! En dernier recours, Chéri me laisse à disposition sa propre machine dès que j'en ai besoin.

    Dans cette situation, je passe inévitablement moins de temps les doigts sur un clavier ou la main sur une souris. Bien que possédant des alternatives, ce n'est pas pareil qu'avec mon ordinateur qui va bien.

    Je pense néanmoins pouvoir tenir mon rythme sur Vagues Souvenirs.

    J'ai perdu toutes mes chroniques rédigées en avance. Ré-écrire celles des Brefs ne me dérange pas. Pour ce qui est des chroniques plus longues, qui prennent un article à elles toutes seules, elles seront remises à plus tard. J'ai bon espoir de pouvoir récupérer mes données à un moment où à un autre. Si cela tarde trop, je ré-écrirais mon avis sur Le Mythe de Cthulhu, The Girl Who Could Fly, Prince de sang et Frankenstein. Ne vous attendez donc pas à les voir arriver de si tôt.

    La dernière sauvegarde que j'ai fait de mes documents remonte au 1er mars. J'ai donc à portée tout ce qui est nécessaire pour assurer la bonne continuité du blog. Je n'ai finalement perdu que mon avance qui me permettait de flâner quand je le voulais !


    votre commentaire
  • Je prends un petit moment pour vous souhaiter à tous un très Joyeux Noël ! Que cette fête continue de mettre du baume au coeur de chacun, laissant tous les tracas de côté au moins le temps de profiter d'un bon repas et de compagnie !

    Joyeux Noël à tous


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique