• Je suis dans une bonne période de lecture de livres alors je continue dans la lancée. Il y a aussi le défi Arc-en-ciel qui y est pour quelque chose dans ce choix de lecture. Le temps passe et il me reste encore des couleurs à valider ! Guinevere correspond à marron et aurait dû être lu en août pour que je sois dans les temps... J'ai donc un livre de retard que je comblerai je l'espère d'ici la fin de l'année !

     

    Suivi de lecture #18

     

    Guinevere, la dame blanche  ▌ Jean-Louis Fetjaine  ▌ 2014 - Fleuve

    Lorsque Arthur épouse Guinevere de Carmelide, le royaume de Camelot semble retrouver un peu de l'éclat ancien, du temps de l'alliance entre les elfes et les hommes. Merlin met cependant le roi en garde : la beauté et l'apparente fragilité de la jeune reine cachent une nature bien plus effrayante, dont son nom véritable, Gwenwyffar, "Blanc Fantôme" est le sombre présage. Alors que des armées de monstres, qu'on croyait vaincues à jamais, se répandent de nouveau sur les terres des hommes, Camelot s'enfonce peu à peu dans la guerre, les complots et les trahisons. Entre la Dame Blanche et le mage d'Arthur, un combat s'engage pour la survie du royaume.


    votre commentaire
  •  

     


    Arina Tanemura

    2011 - Glénat

    Du même auteur :

    Kamikaze Kaitou Jeanne

     

     

     

     

    Princesse Sakura

     

     

    Cette aventure prend place dans l'ère Heian (794 – 1185). La princesse Sakura est une jeune fille orpheline vivant dans un palais retiré au fin fond de la montagne. Ayant perdu ses parents ainsi que son frère, elle est entretenue financièrement par le prince Ora auquel elle est fiancée depuis le berceau. Mais alors qu'elle va atteindre ses 14 ans, un messager du prince Ora vient la chercher pour la ramener à la capitale en vue du mariage promis. Chérissant sa liberté, Sakura refuse ce mariage forcé, et décide de fuir par une nuit de pleine lune. Pourtant, depuis son enfance, on lui a inculqué que jamais elle ne devait sortir les nuits de pleine lune car un mystérieux secret pèse sur sa naissance ! Un démon immortel apparaît alors devant elle dans l'intention de la tuer…

    Les premiers titres que l'on découvre restent ancrés dans nos coeurs. FullMoon est un de ces titres. Avec le temps, lorsque je reconnais sur une couverture les dessins de l'auteure, je ne peux m'empêcher de vouloir lire sa nouvelle histoire dans le but de tenter de retrouver la magie éprouvée lors du tout premier titre.

    Princesse Sakura

    Je ne sais pas pour vous, mais j'apprécie énormément reconnaître le trait d'un auteur qui m'a plu en regardant une image. Je me sens fière, surtout lorsque je ne me suis pas trompée ! En lisant, un brin de nostalgie revient et j'ai l'impression de retrouver un vieil ami. Un terrain sécurisé sur lequel je peux me balader librement.

    Les dessins ne servent cependant qu'à retranscrire une histoire avec toutes les émotions qu'elle contient. Côté émotions, Arina a l'habitude de m'en servir toute une ribambelle. Pas un tome ne peut s'écouler sans son lot de sentiment. Il y en a tellement qu'ils s'échappent des pages. Je ne fais que les recevoir chapitre après chapitre.

    Princesse Sakura

    Le titre n'a pas que des points forts. Il souffre aussi de faiblesses. Le premier gros point noir de la série est son début. Le premier tome part dans une direction, le deuxième revient en arrière pour que l'histoire en suive une autre. Fastidieux. De quoi donner envie de lâcher prise. L'auteur elle-même fait savoir dans le tome 3 ou 4 qu'elle a enfin trouvé où elle va emmener son histoire. Ouf.

    Avant cet instant, j'ai été pleine d'incompréhension sur l'histoire. Surtout à propos de Sakura. Retourner vivre chez quelqu'un qui a tenté de la tuer juste après être rétablie? Pardonner cette personne et faire comme si de rien n'était? Tout ça sous couvert de sentiments amoureux? Non. Je veux bien gober de nombreuses choses, mais là, non. Il a voulu la tuer bordel !

    Princesse Sakura

    Ce sentiment est passé lorsque l'histoire s'est mise sur les rails qu'elle a suivis jusqu'au bout. Le deuxième point noir a alors pu se montrer : les scènes de combat sont le faible de l'auteur de shojo. Majoritairement, les cases d'affrontement sont évitées. Pas handicapant du tout, je pense qu'il était préférable de réduire au maximum les dessins d'action dans cette série.

    Et c'est tout. Seules ces deux choses m'ont grandement chagrinée. Autant dire que ce n'était pas suffisamment conséquent pour me retenir de lire toute la série. Surtout qu'elle touchait une corde sensible : mon amour pour la fantasy.

    Princesse Sakura

    Ce point est d'ailleurs intégré d'une façon qui m'a rendu diablement curieuse. Arina utilise la légende de la princesse Kaguya. Une légende que je ne connaissais absolument pas et que j'ai maintenant envie d'entièrement découvrir.

    Je ne mettrai pas de côté les caractères des personnages et l'humour qu'ils apportent. Un petit regret sur Fujimurasaki, le seul personnage que j'ai trouvé pas suffisamment approfondi pour la part qu'il joue.

    Je continuerai avec joie de lire des titres d'Arina Tanemura. Princesse Sakura est un bon exemple du type d'histoire fantastique qu'elle raconte.


    4 commentaires
  • Pour ma randonnée, j'ai méticuleusement choisi le livre à emportée : pas trop neuf au cas où il y aurait des dégradations, pas trop épais pour ne pas peser dans un sac déjà lourd. Et si possible, une histoire de voyages ! J'ai eu tout bon avec L'Alchimiste, un conte qui se lit tout seul et que j'ai pu entamé au cours de ma semaine de marche :)

     

    Suivi de lecture #17

     

    L'Alchimiste  ▌ Paulo Coelho  ▌ 1996 - J'ai Lu

    Un jeune berger andalou, Santiago, part à la recherche d'un trésor enfoui au pied des pyramides. Il découvrira pendant son périple la clef d'une quête spirituelle. 'L' Alchimiste' est le récit d'une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Dans le désert, initié par l'alchimiste, il apprendra à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires