• Petites mésaventures amoureuses

     Yuki Yoshihara  ▌2014 - Soleil  ▌3 vol. (terminé)

    Sale journée pour Kanzaki : son copain l’a larguée et, à 23h dans le froid sur le pas de sa porte, elle découvre qu’elle a perdu ses clés. Et le double des clés est bien sûr resté chez son ex... Elle sera sauvée par son voisin du dessus, un célibataire un peu bizarre qui reste tout le temps cloîtré chez lui, qui passera par son balcon pour lui ouvrir la porte. Mauvaise ideée, ce dernier s’invite désormais chez elle en passant par le balcon quand ca lui chante !

     

    Compilation de oneshoot, Petites mésaventures amoureuses offre le récit de déclarations amoureuses. Chacune des histoires offre des personnages matures ayant la vingtaine ou la trentaine et un boulot.

    Un manga sympathique dont chaque tome est indépendant.

     

     

    Rose Hip Zero

     Tôru Fujisawa  ▌2008 - Pika  ▌5 vol. (terminé)

    Kidô est un ancien as des brigades d’interventions rapides des forces de police. Suite à la mort de sa jeune soeur dans un attentat lié à l’une de ses enquêtes, il a rejoint la brigade des mineurs. Mais quand son ancien patron, l’inspecteur Hata, vient lui annoncer qu’il a du nouveau sur le groupe terroriste Alice, responsable de la mort de sa soeur, Kidô revient à son ancien poste. Une surprise de taille l’attend, une nouvelle coéquipière qui est… une collégienne ! Il s’agit de Kasumi ASAKURA qui n’est autre que l’héroïne de Rose Hip Rose.

     

    Après la bonne surprise que fut Rose Hip Rose et ma soif d'en savoir plus sur le passé de Kasumi, Rose Hip Zero serait plus à caser du côté des déceptions. J'avais des attentes et l'histoire n'y a pas répondu.

    Je me suis dirigée vers cette prequel en espérant connaître l'enfance de Kasumi. Des pistes sont lancées, notamment l'histoire avec Ein, sans pour autant aller plus loin. La série n'est absolument pas aboutie et s'en ressent cruellement. Rajoutons à cela le raccord entre certaines cases qui ne se fait pas et voilà de quoi m'achever.

    Le titre se lit, apporte son lot d'action et de boobs, mais aucune réelle réponse concernant Alice.

     

     

    Kiss of Rose PrincessBref #20

    Aya Shouoto  ▌2011 - Soleil  ▌9 vol. (terminé)

    Le père d'Anis Yamamoto a confié à sa fille, encore enfant, un collier en forme de rose supposé la tenir éloignée d'une malédiction. Mais une curieuse créature va le lui retirer et laisser derrière elle une simple carte rouge. Enjointe à déposer un baiser sur cette carte, elle fait apparaître Kaede, son camarade de classe et rival qui lui fait serment d'allégeance... contre son gré. Anis est désormais la princesse des roses, liée aux 4 chevaliers de la rose... et camarades de classe. Chacun doté d'un pouvoir unique, ils vont devoir obéir à la jeune fille... qu'ils le veuillent ou non !

     

    Je partais avec un a priori négatif qui s'est très vite confirmé : L'histoire est très brouillonne au début. Dans les premiers tomes, beaucoup d'idées sont lancées et achevées tout aussi vite. Quand le "pacte ultime" se présenta, je m'attendais à quelque chose de gros, de complexe. Rien de ça, ce fut bouclé en 2-3 pages grâce à quelques paroles. L'héroïne n'était pas en reste, avec ses joues rosies tout le temps. Difficile de la rendre crédible, en colère et donnant un ordre avec ses joues toutes rouges comme si elle était timide alors que le dessin suggère de la détermination.

    Fort heureusement, passé la moitié ça va un peu mieux, ça se lit plus facilement même s'il n'y a pas de quoi en faire un bon manga. Kiss of Rose Princess c'est avant tout un étalage de dessins de beaux garçons. Super pour mes yeux, à condition de ne pas en demander plus.

    Et l'édition proposée par Soleil ne rend pas service à la série. J'ai aperçu des bulles vides, des débuts de phrases narratives sans suite ou fin, des répétitions de bulles (donc il en manque) ou superpositions. La catastrophe quoi.

     


    2 commentaires
  • Tranquillement, je tourne les pages de ma nouvelle lecture : Le Mythe de Cthulhu. Enfin je vais parfaire ma culture quant à ce grand mythe !

     

    Suivi de lecture #42

     

    Mythe de Cthulhu  ▌ H.P. Lovecraft  ▌ 2010 - J'ai Lu

    Partout dans le monde renaissent des rituels hideux, typiques d'un culte blasphématoire que l'on croyait disparu à jamais : le culte de Cthulhu. Les peuplades primitives se révoltent pour adorer d'odieuses idoles à l'effigie de la monstrueuse créature céphalopode, endormie depuis des millions d'années dans sa demeure sous-marine de R'lyeh. Les temps seraient-ils venus ? A travers les Etats-Unis, quelques hommes courageux, comme le professeur Angell, de Providence, l'inspecteur Legrasse et le premier lieutenant Johansen, vont tenter de s'opposer au réveil de Cthulhu. Mais que peut le courage contre une abomination venue d'outre-espace, dont la simple vue suffit à vous faire perdre la raison ?


    votre commentaire
  • Lette - What A Day




     


    votre commentaire
  •  

     

    L'héritage, tome 3 : Brisingr


    Christopher Paolini

    2009- Bayard Jeunesse
    4 vol. (terminé)

    Voir aussi :

    L'héritage, tome 1 : Eragon
    L'héritage, tome 2 : L'Aîné

     

     

     

     

    L'héritage, tome 3 : Brisingr

     

     

    Eragon a une double promesse à tenir: aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina, des griffes des Ra'zacs, et venger la mort de son oncle Garrow. Mais le combat continue contre Galbatorix. Les nains, les elfes, le peuple du Surda et les Urgals eux-mêmes se rallient aux Vardens, sous l'autorité de Nasuada. Ce qui ne va pas sans frictions et rivalités. Quant à Eragon et Saphira, ils n'ont pas achevé leur formation. L'enseignement et les conseils d'Oromis et de Glaedr, le dragon d'or, leur sont plus que jamais nécessaires, car, entre batailles contre les soldats du tyran, luttes intestines et souffrances secrètes - l'elfe Arya est toujours présente dans les pensées d'Eragon -, le jeune Dragonnier et sa puissante compagne aux écailles bleues doivent sans cesse donner le meilleur d'eux-mêmes. Or, depuis que Murtagh lui a repris Zar'roc, Eragon n'a plus d'épée...

    Plongée dans l'Alagaësia et dans l'aventure, la fin du tome 2 me poussait à m'emparer immédiatement du 3. Grossière erreur de ma part. Même si le début se lu facilement -l'épisode relatif aux Ra'zacs- la suite fut beaucoup moins agréable.

    Les amis sont inconstants, la famille est éternelle.

    Je perdis comme soudainement de l'intérêt. Il ne se passait pas grand chose, c'était un poil lent. J'en venais à penser que j'aurais dû faire une petite pause avant de me lancer dans ce nouveau tome. J'ai d'ailleurs fait cette pause peu après l'avoir débuté et ne fus pas pressée de le rouvrir !

    - J'essaie de résoudre des énigmes conçues pour ne pas être résolues.

    Quand je suis retournée vers lui, j'avais la détermination d'en venir à bout. Pas tout de suite, dans la journée ou le lendemain. Je désirais au moins ne plus le laisser traîner sur la table de chevet sans bouger d'un pouce comme je l'avais fait pendant au moins une semaine.

    J'ai eu un peu de mal, trouvant encore que la série avait perdue de sa saveur, jusqu'à ce que ce sentiment change et que de nouveau, je me plonge dans ce monde fantastique !

    En politique, l'amitié n'entre pas en ligne de compte.

    Avec ce troisième tome je peux enfin dire que je me suis attachée aux personnages. Entièrement, de tout mon être. Leurs personnalités se développent, ils sont tous complexes, ont leur humeur et me semblent être des connaissances tant j'en sais sur eux. Un régal que ce sentiment !

    Du côté des surprises qui peuvent surgir dans l'histoire, mon opinion est inchangée. Les surprises ne sont pas réelles tant un doute était déjà dans mon esprit ou que je me doutais de telle ou telle chose.

    Les livres doivent aller à ceux qui les apprécieront et non pas rester sur des étagères à prendre la poussière dans l'oubli le plus complet.

    Je pourrais me pencher davantage sur le récit et dire à quel point il est banal pour une histoire de fantasy, rien qu'avec la couleur des dragons. Pourtant je m'en moque, car je ne juge pas le livre sur sa potentielle originalité -il n'y en a pas- mais simplement sur le plaisir que j'ai eu à la lire. De ce côté là, il est toujours présent, bien qu'étant aller piquer un somme en début de tome.

    L'action est toujours au rendez-vous, la connaissance s'accroît et j'adore en savoir davantage sur les dragons, la magie, les différentes races, religions... L'héritage est une valeur sûr et je ne doute pas que le dernier tome me satisfera tout autant que les autres !

     


    votre commentaire
  • Histoire de lire un manga au milieu de ces romans, j'ai opté pour Kiss of Rose Princess. J'enchaîne !

     

    Suivi de lecture #41

     

    Kiss of Rose Princess  ▌ Aya Shouoto  ▌ 2011 - Soleil  ▌ 9 vol. (terminé)

    Le père d'Anis Yamamoto a confié à sa fille, encore enfant, un collier en forme de rose supposé la tenir éloignée d'une malédiction. Mais une curieuse créature va le lui retirer et laisser derrière elle une simple carte rouge. Enjointe à déposer un baiser sur cette carte, elle fait apparaître Kaede, son camarade de classe et rival qui lui fait serment d'allégeance... contre son gré. Anis est désormais la princesse des roses, liée aux 4 chevaliers de la rose... et camarades de classe. Chacun doté d'un pouvoir unique, ils vont devoir obéir à la jeune fille... qu'ils le veuillent ou non !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires