• Guinevere, la dame blanche

     

     

    Guinevere, la dame blanche


    Jean-Louis Fetjaine

    2014 - Fleuve

     

     

     

     

    Guinevere, la dame blanche

     

     

    Lorsque Arthur épouse Guinevere de Carmelide, le royaume de Camelot semble retrouver un peu de l'éclat ancien, du temps de l'alliance entre les elfes et les hommes. Merlin met cependant le roi en garde : la beauté et l'apparente fragilité de la jeune reine cachent une nature bien plus effrayante, dont son nom véritable, Gwenwyffar, "Blanc Fantôme" est le sombre présage. Alors que des armées de monstres, qu'on croyait vaincues à jamais, se répandent de nouveau sur les terres des hommes, Camelot s'enfonce peu à peu dans la guerre, les complots et les trahisons. Entre la Dame Blanche et le mage d'Arthur, un combat s'engage pour la survie du royaume.

    Une part de moi restera éternellement attirée par les légendes arthuriennes, tout comme elle l'est de robin des bois. Guinevere m'a offert une nouvelle vision de l'histoire d'Arthur et de la Table ronde.

    Arthur est déjà Roi. Déjà âgé pour un homme de son époque et profondément aimé de son peuple. Il ne vit pas comme un noble reclus dans son château dédaignant la populace. Il est dehors avec ses hommes, il aide à la reconstruction de son château et est en première ligne des combats. Son seul problème concerne l'avenir, lorsqu'il ne sera plus là alors qu'il n'a aucun héritier.

    Pourquoi ne l'avait-on plutôt étranglée dans son sommeil, au lieu de la faire vivre ainsi privée du moindre amour?

    À ses côtés, j'ai redécouvert Lancelot. Il est à mes yeux le personnage le plus énigmatique du récit. Présent en permanence aux côtés du Roi, il conserve un calme épatant. Peu bavard, ses mots peuvent se faire précieux et totalement absents lorsqu'il s'agit d'évoquer son passé. L'auteur va fournir quelques informations et me rendre plus curieuse encore sur cet homme.

    Mais quand un homme vient d'égorger vos dames de compagnie et que son armée massacre votre escorte, on écoute sans le contrarier.

    Celui que j'aurais cru partout par habitude, c'est Merlin. Tel le vent, il va et vient, sans prévenir ou crier gare. Libre comme l'air il vagabonde, tel le reflet de son coeur. Lassé de déjouer le destin pour voir un rêve d'antan se réaliser, il est devenu davantage un spectateur ne bougeant un pion que de-ci, de-là.

    Ce rêve de pouvoir qui ne cessait jamais de diviser les hommes.

    Le titre du roman se porte pourtant sur un autre personnage encore : Guinevere, la (futur) femme d'Arthur. La Reine de Camelot. Une jeune femme au fort caractère qui n'a pas sa langue dans sa poche. Son arrivée aux côtés du Roi va tout faire basculer pour le royaume. Sa présence et son évolution mènent l'histoire à son terme. La dernière page du livre remet entièrement en cause Guinevere, le genre de manœuvre qui me plait tout particulièrement.

    Ici, donc, pas de quête de Saint Graal ou d'Excalibur. L'auteur ne se concentre pas sur le début de son règne ou ses quêtes épiques, plutôt sur la fin du règne d'Arthur.

    Ce qui comptait avant tout, c'est qu'il y ait la guerre.

    Un ingrédient manque encore à ce tableau : la fantasy. Inextricablement lié à la légende, l'auteur propose une version dans laquelle je me suis plongée rapidement. Pas de dragon présent, en revanche des elfes, des orcs, des gobelins, l'évocation de nains disparus... Le tout en conservant précautionneusement les traits de la légende arthurienne et ses personnages : les demi-sœurs d'Arthur, ses neveux, la dame du lac... Une fois que j'ai commencée à faire quelques recherches, j'ai été sidérée de faire les liens avec Guinevere et de réaliser la fidélité qui existe.

    Comment pouvait-elle être si peu humaine, pour ne jouir que de sa cruauté?

    Passionnant pour son sujet, raconté par un passionné retranscrivant si bien son amour, Guinevere m'a donné envie de me rapprocher des autres livres de Jean-Louis Fetjaine qui semblent s'entre-lier.

    La seule question qui restera en suspend pour le lecteur est : Qui manipulait qui?

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Septembre à 22:20

    J'aime beaucoup Fetjaine (je ne suis pas fan d'elfes, je préfère les nains, et pourtant il a réussi à me faire lire une trilogie complète sur le peuple sylvain, c'est dire !) et comme j'aime beaucouuup les légendes arthuriennes, il ne me manquait plus qu'un avis positif pour me laisser tenter, merci !

    Ceci dit, il me semblait qu'une suite était prévue ? Ou je la rapproche trop du Pas de Merlin qui est en deux tomes, je ne sais pas... Mais à l'inverse, je te conseille cette lecture qui se porte sur la jeunesse de Merlin et l'histoire des terres celtes, un bon mélange historique et Fantasy. Comme tu le mentionnes : il y a certainement un lien entre ces romans~

      • Mardi 5 Septembre à 21:00

        De rien :)

        Si on en croit Wikipédia (dont j'ai tendance à me méfier), Guinevere se trouverait dans la série "Les chroniques des Elfes", ce qui fait sens vis à vis de certains personnages qu'on y retrouve et venant de "tomes" précédents. Ceci dit, il est aussi très bien en tant que livre individuel.

        J'ai eu une bonne expérience avec Fetjaine. J'ai un autre de ces livres déjà sous le coude, afin de voir si le sentiment se confirme. Si c'est le cas, je me dirigerai vers le Pas de Merlin :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :