• Une lecture qui fleure l'été et l'inintérêt. Vais-je changer d'avis?

     

     

    Lecture #56

     

    Peau de pêche (Intégrale)  ▌ Jodi Lynn Anderson  ▌ 2012 - France Loisirs  ▌ 3 vol. (terminé)

    Trois filles que tout sépare réunies par le charme d'un verger en Georgie. Entre blues, complexes et rébellion, toutes ont a priori des raisons de flipper et de se détester ! Mais croquer la pêche, c'est faire connaissance avec l'amitié indestructible nourrie de nos différences, les premiers émois amoureux, la saveur de la vie, l'audace de réaliser ses rêves


    1 commentaire
  • Un, deux, trois, quatre, cinq, six ans !Ah que le temps passe diablement vite ! Ça ne s'arrange pas quand on travaille et il paraît que ça empire quand les enfants débarquent. Je n'en suis pas encore là.

    Je suis toute excitée en cette fin de mois par Halloween que je commence à fêter doucement. Sortir la déco que je fais peu à peu, en profiter pour se costumer rapidement, préparer un repas ainsi qu'une douceur... Ah ! Que c'est beau d'avoir son chez soi et de faire tout ce qu'on veut !

    Et en même temps, j'ai ce blog, ce petit espace personnel que j'alimente encore bien que de façon moindre. Il suit ma vie, il s'adapte à celle-ci. En aucun cas il ne s'arrête, avançant toujours un pas après l'autre.

    Je suis très contente de ce que j'ai fait sur Vagues Souvenirs et encore plus de vous avoir sur le blog, qui se serait probablement essoufflé il y a longtemps sans votre présence.

    J'aime vous voir là, que vous disiez coucou au passage ou que vous vous contentiez d'un signe de la main. J'apprécie vous savoir présent quoiqu'il se passe. C'est très agréable. Ça fait chaud au coeur.

    Alors merci pour ces années, pour suivre l'évolution des choses et être là malgré tout.

    Je me sens tellement bien à vous écrire ce billet, à penser à toutes ces années et à vous que j'ai l'impression d'être dans un cocon de chaleur et de douceur. Que demander de plus? Je suis ravie de ce que j'ai, heureuse de ce que vous m'offrez.

    Bon anniversaire petit blog !


    4 commentaires
  • Le Mec de la tombe d'à côtéBref #21

     Katarina Mazetti  ▌2011 - France Loisirs  ▌2 vol. (terminé)

    Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.

     

    Incompréhension totale face à cette histoire. Je ne comprends absolument pas l'engouement qu'a reçu ce titre. Je n'ai pas accroché du tout, de A à Z. Il n'y a à mes yeux aucune romance. Je n'appellerai pas ça de l'amour, juste une passion sexuelle.

    Si je me place face au couple, aucun des deux ne fait vraiment d'effort. Ils fuient la discordent, laissant les problèmes irrésolus. Comment voulez vous qu'ils aillent de l'avant en faisant l'autruche?

    Le bon côté, c'est qu'il s'agit d'une lecture éclair. À peine commencée, déjà terminée.

     

     

    L'envoyé extraordinaireBref #21

     William Golding  ▌2006 - Folio

    Quand un empereur romain décadent et un inventeur de génie se rencontrent, qu'est-ce qu'ils se racontent ? Des histoires de canons, de machines de guerre, de bateaux à vapeur ? Non, la seule chose qui intéresse l'Empereur, c'est l'invention de la cocotte-minue pour pouvoir enfin manger de la viande cuite comme il l'aime...

     

    Oh ! Un Folio 2€ !
    Oh ! Une déception !

    Il m'a fallu un moment au début pour me situer au niveau spatio-temporel. Je n'ai pas su d'entrée de jeu où j'étais. Un peu comme s'il fallait que je mette mes lunettes.

    Lors de ma lecture, j'ai trouvé plusieurs fois difficile de savoir qui parle. Et rien de plus terrible dans un dialogue que de ne pas savoir qui dit quoi. Ca peut changer beaucoup de choses ! Ajoutons à cela des propos "philosophiques" qui m'ont échappés à plus d'une reprise et je n'étais pas pressée de revoir des personnages parler.

    Si on s'en tient à la quatrième de couverture et à l'histoire générale, c'est intéressant. Par contre, c'est raconté de façon à ce que je n'accroche pas. Ce qui est réussi.

     

     

    L'homme qui vivait sous terreBref #21

    Richard Wright  ▌2007 - Folio

    Recherché pour meurtre et poursuivi par la police, un Noir américain s'est glissé dans un trou d'égout. Réfugié sous la ville, il découvre un monde étrange, humide et mystérieux, un monde aux règles différentes de celui «sur terre», celui des Blancs.

     

    Qui vais-je surprendre en déclarant une nouvelle fois que cette lecture m'a déplu? Personne? Bien.

    Cette nouvelle ne m'a pas convaincu du tout. L'écriture me dérangeait parfois. L'auteur peut faire des phrases à rallonge avec d'innombrables "et". Ce n'est pas ma tasse de thé.

    Quant à l'histoire, le personnage principal n'a pas de nom et c'est tant mieux. Je ne l'ai pas aimé. Son isolement le rend certes un peu "fou" mais l'empathie le quittera. Il est accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis et finit par regarder un innocent se faire punir pour ce que lui a fait. Non, vraiment, passez votre chemin.

     


    votre commentaire
  • Gavin DeGraw - Annalee




     


    votre commentaire
  • Je découvre une nouvelle oeuvre de Jane Austen, et c'est un bonbon !

     

     

    Lecture #55

     

    Northanger Abbey  ▌ Jane Austen  ▌ 2017 - Archipoche

    Une jeune provinciale de bonne famille est envoyée à Bath, prendre les eaux, pour faire son apprentissage du monde et des intermittences du coeur. L'héroïne se retrouve égarée au milieu de conjonctures qui la rabaissent aux yeux du lecteur. En toute occasion, elle se comporte en référence à son livre de chevet, 'Les mystères d'Udolphe' de Mrs Radcliffe.


    votre commentaire